Un pour les âges: la saison 1985-86 de Mats Naslund dans la LNH

Mats Naslund a joué un style de hockey bien plus grand que son cadre de 5 pieds 7 pouces et 160 livres. Naslund avait une vitesse extraordinaire et une capacité à générer de l'attaque apparemment sur un coup de tête, et a été la vedette des Canadiens de Montréal pendant la décennie des années 1980. En combinant son talent, sa détermination et son héritage nordique, les fans de Montréal l'ont rapidement habillé en "Le Petit Viking" – "Le Petit Viking".

Pendant huit saisons consécutives, Naslund a été l'arme la plus talentueuse et la plus offensive de Montréala. En ce qui concerne la puissance des vedettes, les années 1980 ont été une période étrange pour les Canadiens. Fini le temps de Jacques Lemaire, Yvan Cournoyer, Peter Mahovlich et Rejean Houle. Même «La Fleur» Guy Lafleur et Steve Shutt étaient sur le déclin de leur carrière respective au début des années 1980. Montréal est passée de décennies de puissance de feu offensive à seulement deux ou trois buteurs plus productifs au milieu et aux dernières années de cette décennie. Personne n'était plus fort que Naslund et il était vraiment l'attaquant le plus important du club de hockey.

Depuis la saison 1980-81 dans la LNH et jusqu'à la saison 2018-19 en cours, les Canadiens ont eu un joueur pour mettre sur pied une saison de 100 points. Cela semble particulièrement difficile à accepter quand on sait que les années 80 et le début des années 90 étaient pleines de buts et de points. Pourtant, alors que les Oilers d'Edmonton et les Islanders de New York ont ​​roulé sur les colonnes de l'État à leur apogée, Montréal a pris une plus grande place à l'arrière pour une fois.

Mats Naslund # 26 se tient tête et épaules au-dessus des coéquipiers des Canadiens lors d'un match au Forum à la fin des années 1980 (photo de Denis Brodeur / NHLI via Getty Images).

Autrement dit, à l'exception d'une campagne spécifique. Après avoir terminé les années 1970 avec quatre championnats consécutifs de la Coupe Stanley, Montréal a connu une certaine sécheresse. Ils voulaient une saison au milieu des jours de gloire de Wayne Gretzky où ils voulaient atteindre le sommet du hockey. Ce n'est pas par hasard, lorsque les Canadiens ont soulevé la Coupe Stanley pour la saison 1985-86, Mats Naslund voulait enregistrer la seule saison de 100 points de sa carrière – 110 points pour être exact. Aucun Canadien n'a atteint le plateau du siècle depuis, et peut-être sans surprise, Montréal n'a remporté qu'une seule coupe depuis.

Les 100 points, un seul championnat au milieu d'une décennie, adieu aux grands Canadiens de plusieurs décennies auparavant – c'est ce qui fait essentiellement de la saison 1985-86 de Naslund une saison pour le groupe d'âge .

Obtenez Naslund à Montréal

Quand plus de trois décennies se sont écoulées, les fans peuvent avoir tendance à oublier à quel point Naslund était rusé et créatif avec une rondelle. Il était un brillant meneur de jeu, qui à six reprises au cours de la saison 1985-86 a eu des matchs avec au moins trois passes décisives. De plus, Naslund a eu neuf autres matchs quand il a enregistré quelques aides. À la fin de la saison, il en avait rassemblé 67. Mais il a fallu un certain temps avant que les capacités d'installation de Naslund ne se rendent à Montréal.

Les Canadiens ont repêché Naslund au deuxième tour du repêchage de la LNH en 1979 avec le 37e choix au total. Seuls deux joueurs européens ont été choisis plus haut – les Suédois Tomas Jonsson (25e) et feu Pelle Lindbergh (35e). Naslund aurait probablement été choisi plus haut sans sa petite taille et le stéréotype toujours incorrect selon lequel les Suédois ne pourraient pas gérer la physicalité de la LNH. Sans compter les gardiens de but, il a marqué plus de points en carrière que 27 des autres joueurs sélectionnés devant lui. Naslund était également l'un des huit seuls des 37 meilleurs joueurs sélectionnés cette année-là pour avoir remporté une coupe Stanley au cours de sa carrière.

Contrairement à la première élection générale, Rob Ramage ou d'autres candidats de haut niveau comme Mike Gartner, Ray Bourque, Kevin Lowe et Rick Vaive, Naslund ne ferait pas un saut immédiat dans la LNH après le repêchage de 1979. Après son élection, il le ferait rester en Suède et jouer pour Brynäs IF pendant trois saisons complètes avant de faire ses débuts avec les Canadiens. La meilleure saison de Naslund avec Brynäs à ce moment-là serait sa dernière en Suède. Il a terminé la campagne 1981-1982 et a marqué 24 buts et 18 passes pour 42 points en 36 matchs.

Mature et prêt, Naslund a joué le rôle du Canadien pour la première fois en 1982-1983. Dès le début, il a agi comme un joueur de presque points par match, et il voulait y rester ou mieux le reste de son temps à Montréal. Lors de la saison recrue, Naslund a marqué 26 buts et 45 passes pour 71 points en 74 matchs. Lors d'une de ces performances, il a été nommé à l'aile gauche de l'équipe d'étoiles de la LNH cette année-là.

Naslund explose en 1985-1986

La somme des buts de Naslund a augmenté trois saisons consécutives après son année recrue. Sa deuxième saison lui a fait 29 ans et la saison 1984-85 l'a fait sauter encore plus avec 42 numéros au total. Les tremplins seraient tous bien placés contre ce qui serait sa meilleure saison dans la LNH.

Les Canadiens de Montréal 1985-1986 étaient manifestement chargés de recrues. Lafleur et Shutt étaient tous deux à la retraite. En fait, les seuls vrais liens avec les années 1970 ont été laissés sur les équipes de Mario Tremblay et du Temple de la renommée du hockey, Larry Robinson et Bob Gainey. À l'exception de ces trois, les Canadiens de longue date ont été remplacés par un total de 11 recrues qui composaient l'équipe cette saison – Mike Lalor, Claude Lemieux, John Kordic, Mike McPhee, Brian Skrudland, Stephane Richer, Steve Rooney, David Maley, Sergio Momesso , Randy Bucyk et un gardien de but incroyablement jeune qui était apparu sous le nom de Patrick Roy.

Ces Canadiens spéciaux avaient aussi un goût européen pour eux lorsque le suédois Naslund fut rejoint par son compatriote Kjell Dahlin et le défenseur tchèque Petr Svoboda. En plus des performances polyvalentes de Roy, le pointage de Naslund a été l'élément le plus important pour assurer une victoire de la Coupe Stanley cette saison. Il a disputé les 80 matchs de la saison régulière et a récolté des sommets en carrière en buts (43), aides (67) et points (110). C'était suffisant pour avoir 24 points d'avance sur le deuxième meilleur buteur du Canada – Bobby Smith, qui serait lui-même un marqueur possible de plus de 1000 points en carrière.

Un regard plus attentif sur la campagne de 110 points de Naslund

Aussi haut que 110 points peuvent paraître, rappelez-vous que la saison 1985-86 a également été la même année que Wayne Gretzky a établi le record de la LNH pour la plupart des points en une saison avec 215. "The Great One" laisserait également sa marque avec 163 passes décisives la même année également – le plus grand nombre dans l'histoire de la LNH également, et une marque qui ne sera jamais dépassée.

En tout cas, les sommes de Naslund sont restées dans toute la ligue. Ses 67 passes étaient les huitièmes meilleures de la LNH, tandis que ses 110 points se sont tout aussi bien classés. Parmi les joueurs notables que Naslund a marqué plus que cette année-là, citons Marcel Dionne, Dale Hawerchuk, Bernie Federko, Bryan Trottier, Dino Ciccarelli, Glenn Anderson, Michel Goulet et un certain nombre d'autres joueurs qui seront intronisés au Temple de la renommée du hockey. Il est intéressant de noter que même s'il a marqué 43 buts, aucun d'entre eux n'a abouti à un triplé pour le petit Suédois dans l'un des 80 matches de cette année.

Nous examinons maintenant quelques-uns des meilleurs moments de la saison 1985-86 de Naslund dans la LNH:

oct. 10. 1985: À leur premier match de la saison 1985-86, les Canadiens de Montréal battent les Penguins de Pittsburgh 5-3. Naslund a marqué le but gagnant grâce aux aides de Guy Carbonneau et Craig Ludwig. Il a ensuite égalisé le cinquième but des Canadiens dans le match de Stéphane Richer et Lucien DeBlois. Ses deux buts sont venus contre le gardien vétéran Gilles Meloche, tandis que Roy a remporté la victoire à Montréal.

oct. 12. 1985: À domicile contre les Blackhawks de Chicago, Naslund voulait récolter une nuit de quatre points, lorsque Montréal a envoyé 45 tirs contre le gardien Warren Skorodenski. Montréal a remporté le match 6-3. Naslund voulait marquer des buts pour Tom Kurvers et DeBlois, alors qu'il marquait lui-même deux buts. Lors des deux premiers matchs de la saison, il avait déjà marqué six points.

oct. 26, 1985: Les Canadiens ont rejeté la visite des Hartford Whalers 5-3. Naslund a battu le gardien Mike Liut pour quelques buts, tout en créant également une position de vote de Richer. Le deuxième match de comptage de Naslund lui a permis de marquer 10 buts de la saison au cours du premier mois.

nov. 5, 1985: Face aux baleiniers une fois de plus, Montréal écrase Hartford sur sa propre glace du Connecticut avec un score de 8-3. Ces huit buts provenaient de seulement 35 tirs des Canadiens. Ce serait l'un des trois matches d'aide de Naslund lorsqu'il a marqué des buts de Ryan Walter, Chris Chelios et Momesso. Le pauvre Liut a accordé les huit buts pendant le match.

nov. 18, 1985: Dans le seul match joué à cette date, Naslund réussit à marquer quatre points de plus. Lorsque Boston a visité le Forum de Montréal, lui et le Tricolore ont fait équipe pour fixer six buts par le gardien des Bruins Pat Riggin. Naslund a marqué lui-même le premier but de Montréal. Avant la fin du match 6-2, il a aidé sur les buts de Dahlin, Tremblay et Carbonneau.

des. 2, 1985: Le gardien suppléant des Canadiens, Doug Soetaert, a blanchi les Canucks de Vancouver 7-0 à Montréal. Naslund a emporté avec lui trois des buts de l'équipe. Premièrement, il a marqué un but sans aide – son 17e but de l'année – en première période. Naslund et Robinson voulaient aider à mettre en place Dahlin. Puis le sixième but du match a de nouveau été marqué sans l'aide de Naslund. Robinson a tout court avec le septième but du match venant de Dahlin et Walter.

des. 14. 1985: Cette fois, en rencontrant les Blackhawks, Montréal voulait cette fois marquer six buts devant le mémorial des vétérans Bob Sauve. Après que Tremblay a ouvert le score de Svoboda, Naslund a de nouveau travaillé sa magie en marquant sans aide moins de deux minutes plus tard. Lui et Robinson ont participé à la 10e saison de Richer. 6:17 dans la deuxième période Naslund terminerait son 23e de l'année. Encore une fois, Robinson et Dahlin l'ont aidé à faire exactement cela.

des. 27. 1985: Encore une fois, il a montré sa capacité à distinguer les rondelles des autres, et Naslund a récolté trois passes lorsque Montréal a vaincu les Devils du New Jersey 7-3. Curieusement, les Devils ont battu Montréal 36-34. Lorsque Glenn "Chico" Resch a fait de son mieux pour s'arrêter pour le New Jersey, Naslund a aidé sur les buts de Smith, Rooney et Dahlin.

janv. 6, 1986: Naslund a eu une autre soirée de 3 passes lorsque Montréal a écrasé les Blues de St. Louis 9-2. De plus, il a terminé le jeu comme un remarquable plus-6. Le gardien Greg Millen a abandonné les neuf buts marqués par les Canadiens pour un incroyable pourcentage d'arrêts de 0,690. Naslund a aidé à établir les trois premiers buts du match de Montréal, qui provenaient de buts de Dahlin, Walter et Smith. Ce seraient ses 40e, 41e et 42e passes décisives de la saison.

janv. 25, 1986: Chaque joueur a un match bizarre de temps en temps, et c'était Naslunds. Montréal a remporté un match serré en prolongation contre les Maple Leafs de Toronto avec un score de 3-2. Tim Bernhardt, de Toronto, a stoppé 33 des 36 tirs qu'il a affrontés, tandis que Patrick Roy en a stoppé 28 sur 30. Bien qu'il soit proche du score, Naslund a tiré 10 tirs au but seul, mais n'est venu qu'avec une passe. Il s'est avéré que cet assistant était celui qui comptait quand lui et Gaston Gingras ont créé Smith pour le vainqueur du match.

janv. 27. 1986: Lorsque les Canadiens affrontent Gilbert Perreault et les Sabres sur le forum, les Canadiens jettent Buffalo avec un score de 4-1. Naslund a marqué le premier but du match de Robinson et Dahlin en battant Jacques Cloutier. Walter mettrait le Tricolore en avant 2-0 avant que Naslund ne marque un deuxième but en troisième période contre Richer et Tremblay. Alors que les Sabres Phil Housley ont marqué le seul but de Buffalo, ce serait inutile à la fin du match.

Mar. 13, 1986: Cette fois, il a perdu contre Boston Garden par un score de 3-2, Naslund a été impliqué dans les deux numéros de Montréal. Avec les Bruins jusqu'à 2-0 grâce aux buts de Keith Crowder et Geoff Courtnall, le Svoboda a inscrit les Canadiens au tableau lorsqu'il a marqué son premier but de la saison. Smith et Naslund ont fait venir les assistants. Les Bruins ont repris la tête avec deux buts sur un score de Barry Pederson dans le deuxième. Naslund allait marquer le seul autre but du match de Montréal un peu plus de neuf minutes plus tard – ce serait son 40e de la saison.

avr. 5, 1986: Lors du dernier match de la saison régulière, Naslund et les Canadiens rencontrent de nouveau les Sabres de Buffalo sur la glace du Forum. En remportant le match 4-2, "Le Petit Viking" a obtenu trois passes décisives. Bien que Perreault ait marqué un but et en a marqué un lui-même, Naslund a envoyé Dahlin au puits une fois et Smith là-bas deux fois pour les comptes des Canadiens. Encore une fois, les Canadiens se sont améliorés de Cloutier.

Gagner la Coupe Stanley avec les Canadiens

À l'exception de leur match au deuxième tour des séries éliminatoires 1985-86, Naslund et les Canadiens ont fait un travail assez court avec les équipes qu'ils ont rencontrées au cours de la saison record. Ils ont rejeté les trois matchs des Bruins de Boston contre aucun en séries éliminatoires. Les Whalers de Hartford voulaient pousser Montréal à sept matchs au deuxième tour. Les choses semblaient incertaines jusqu'à ce que Claude Lemieux envoie un revers devant le gardien des Whalers Mike Liut pour gagner la série en prolongation avec un score de 2-1 dans le septième match.

Après cela, la navigation était plus douce. Les Canadiens battraient les Rangers de New York en demi-finale quatre matchs contre un. Ils répéteront ensuite le même exploit en finale contre les Flames de Calgary pour remporter leur 23e Coupe Stanley, et la première en sept saisons.

Naslund a marqué huit buts et 11 passes pour 19 points en 20 matchs éliminatoires. Sept de ces points sont venus en cinq matchs de la finale de la Coupe Stanley. Le troisième match serait son match le plus productif contre les Flames. Dans une victoire de 5-3 à Montréal, Naslund a marqué les premier et troisième buts du match de Montréal et a préparé Smith pour le deuxième de l'équipe. Dans le cinquième match décisif de la Coupe, «Le Petit Viking» a joué un rôle déterminant dans la victoire des Canadiens. Montréal a remporté le match serré 4-3. Naslund a ramassé les assistants secondaires sur un décompte d'ouverture de Gaston Gingras, puis a préparé Smith pour le but gagnant de la Coupe en troisième période. Sept saisons de plus pour les Canadiens de Montréal remporteraient une autre Coupe Stanley.

Conclusion de la carrière de joueur de Naslund

Quant à Naslund, il jouera quatre saisons de plus à Montréal et ne tombera pas en dessous de 21 buts dans aucune de ces saisons. À l'exception de sa dernière saison avec les Canadiens – 1989-90 – il a récolté en moyenne plus d'un point par match pendant la même période. Pour la saison 1987-88, Naslund a reçu le seul grand prix individuel de sa carrière dans la LNH lorsqu'il a reçu le trophée Lady Byng en reconnaissance de son gentleman.

C'est aussi au cours des quatre dernières saisons qu'il voulait un deuxième et dernier tir à la Coupe Stanley. Montréal et Calgary se sont retrouvés pour la coupe de la saison 1988-89, mais dans ce cas, ce sont les Flames qui ont rendu la pareille. Naslund a marqué 33 buts et 51 passes pour 84 points en 77 matchs cette saison. Malheureusement pour lui et ses coéquipiers, Calgary voulait gagner la série en six matchs.

Après une saison 1989-90 décevante où il n'a enregistré que 41 points en 72 matchs – dont des buts en carrière (21), des passes décisives (20) et des points – Naslund a choisi de retourner jouer en Europe. Joue la saison 1990-91 avec Lugano en Suisse, puis retourne dans son pays d'origine pour s'occuper de Malmö IF pendant trois saisons supplémentaires.

De façon assez surprenante, Naslund reviendrait dans la LNH pendant la saison 1994-95 raccourcie. Cette fois, il a joué pour un rival détesté de Montréal – les Bruins de Boston – il a quand même réussi à accumuler une production de points décente même à l'âge de 35 ans. Naslund a marqué huit buts et 14 passes pour 22 points en 34 matchs pour Boston. Les Bruins seraient éliminés par l'éventuel New Jersey Devils, vainqueur de la Coupe Stanley, lors de la première ronde des séries éliminatoires, quatre matchs contre un. Naslund a atteint ce qui serait son dernier but dans la LNH lors du troisième match de la série.

En fin de compte, Naslund a joué un total de 651 matchs de saison régulière. Grâce à ces combats, il a réussi à générer 251 buts et 383 passes pour 634 points en carrière. Il y a toujours des spéculations selon lesquelles Naslund aurait été plus enfermé pour l'ancrage au Temple de la renommée du hockey s'il était resté dans la LNH plutôt que de retourner en Europe. La Coupe Stanley et la saison de 110 points parlent d'elles-mêmes. Mais ce qu'il pouvait faire pour aider son équipe à réussir en utilisant ses nombreuses compétences était plus important pour Naslund. Au final, il était plus logique d'exploiter les talents en Suisse et en Suède.

Mats Naslund aura toujours une place spéciale dans le cœur des partisans des Canadiens de Montréal. Sa petite taille combinée à sa magnifique habileté a naturellement fait aimer les gens de hockey – c'est toujours amusant d'encourager le «petit gars» dans le sport. Dans ce cas, le petit gars était un "petit viking". Il a donné à Montréal une coupe Stanley et, ce faisant, a marqué un point au total qui n'a pas été répété depuis. Pour cela, nous reconnaissons la saison 1985-86 de Naslund comme une pour l'époque .

Le message One for the Ages: Mats Naslund's NHL Season 1985-86 apparaît pour la première fois sur The Hockey Writers.

A la Une

Le logo des Chicago Bulls est plus ancien que l'atterrissage lunaire; Voici pourquoi ça n'a jamais changé

Les Bulls sont l'une des franchises NBA les plus réussies, avec le plus de succès dans les années 90 lorsque Michael Jordan...

Colin Wilson ouvre pour le diagnostic de TOC, traitement dans The Players 'Tribune

Cela fait un an que Colin Wilson a patiné pour la dernière fois dans un match de la LNH. Comme il l'a...

La NBA étend ses accords de données de paris

La National Basketball Association (NBA) a annoncé qu'elle a élargi ses accords de données de paris avec Sportrada r et...

Le MVP de la NFL Rich Gannon s'est étonnamment joint à la cabine de diffusion après sa retraite

Rich Gannon a eu une carrière impressionnante dans la NFL. Il a joué pour plusieurs équipes tout au long de sa carrière...

A lire aussi

Bruins de Boston avec des saisons de 100 points

Les Bruins de Boston sont l'une des plus anciennes franchises de la LNH. En tant que tel, l'équipe a vu sa part...

Jack Hughes est prêt pour plus

Le New Jersey Devils Center a beaucoup appris en tant que recrue, et grâce à une basse saison prolongée, il...

Les Maple Leafs signent le défenseur Travis Dermott pour une prolongation d'un an

Les Maple Leafs de Toronto ont signé le défenseur Travis Dermott pour une prolongation d'un an, a annoncé le club vendredi. ...

Ducks Prospects: Dostal continue de dominer

Nous sommes de retour avec une mise à jour des perspectives et la première de la saison 2020-21! Les Ducks d'Anaheim ont...

La liste des juniors mondiaux du Canada devient super taille

Kirby Dach de Chicago peut jouer pour l'équipe et il y a encore de l'espoir qu'Alexis Lafreniere pourra être disponible...

Rumeurs de la LNH: Bruins, Canadiens, Avalanche, Casquettes, Oilers, Plus

Dans la rumeur actuelle de la LNH, un scribe se demande si les Bruins de Boston peuvent réviser l'idée de jouer Jake...

AHL déplace la date de début de la saison 2020-21 au 5 février

Le conseil du gouverneur de la Ligue américaine de hockey a approuvé le report de la date de début prévue de la...

Seattle Kraken se joint à la campagne antiraciste du Black Girl Hockey Club

Seattle Kraken a annoncé que l'organisation prend l'engagement «Devenez inconfortable», une initiative contre le racisme fondée par l'organisation à but non lucratif...

100 ans plus tard: Souvenez-vous de la finale de la Coupe Stanley sénateur-métropolitaine de 1920

Le monde du hockey est issu d'une pandémie mondiale et la coupe Stanley a été décernée dans un endroit neutre. Une fois...

La Biélorussie devrait-elle encore accueillir la Coupe du monde?

La nation européenne devrait accueillir la Lettonie, mais avec la Biélorussie en plein soulèvement politique, la sécurité doit être considérée...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here