Top 5 des Ukrainiens de l'histoire de la LNH

Depuis la chute du rideau de fer, la LNH a trouvé des joueurs représentant de nombreux pays qui faisaient autrefois partie de l'Union soviétique. En 1994, les premiers joueurs nés en Russie ont remporté la Coupe Stanley avec les Rangers de New York, et ils ont remporté la Coupe depuis lors. De plus, les Lettons, les Lituaniens et les Biélorusses se sont trouvés des noms sur les patinoires nord-américaines au fil des saisons. Cependant, il y a un pays que nous, Nord-Américains, avons parfois attribué ou groupé à tort ses joueurs comme russes alors qu'ils ne le sont pas. Nous parlons des Ukrainiens de la LNH. Catalogue

Le pays avec une population de près de 42,5 millions de personnes génère des joueurs de la LNH depuis le début des années 1990. Les Ukrainiens ont remporté la coupe Stanley, participé aux Jeux des étoiles de la LNH et ont marqué 30 buts. Bien qu'il n'y en ait pas eu beaucoup qui ont joué dans la ligue, ceux qui l'ont fait ont certainement fait une différence.

Après avoir évalué leurs succès, THW va maintenant vous présenter les cinq plus grands Ukrainiens de l'histoire de la LNH. Dans l'intérêt de cette discussion, nous garderons notre liste de joueurs stricts qui sont nés et ont grandi en Ukraine, et qui ont gardé leur statut de joueur international en ligne avec leur pays d'origine. Par conséquent, des joueurs comme Peter Bondra, né à Loutsk, en Ukraine, mais qui s'est longtemps identifié à la Slovaquie et a joué internationalement pour la Slovaquie, ou Alexei Zhitnik qui est de Kiev, mais qui a représenté la Russie à deux Jeux olympiques d'hiver différents, sont exclus.

Le pool de notre liste étant limité à l'endroit où il doit être, nous vous présentons le meilleur des meilleurs Ukrainiens de la LNH:

# 5 Igor Chibirev

Hartford Whalers, au milieu des années 1990, n'a pas hésité à rechercher des talents dans divers pays du bloc de l'Est. Avec l'effondrement de l'Union soviétique au début de la décennie et la soudaine disponibilité de talents de ce coin de pays, les baleiniers ont recruté des joueurs moins connus que leurs homologues nord-américains, mais qui pourraient être des diamants bruts. L'un de ces joueurs était l'attaquant ukrainien rapide Igor Chibirev.

Chibirev a attiré l'attention pour la première fois aux Championnats du monde juniors de 1988 quand il est passé pour l'Union soviétique avec Sergei Fedorov et Alexander Mogilny. Les Soviétiques voulaient remporter la médaille d'argent au tournoi de cette année.

Après avoir joué cinq saisons consécutives en Russie pour le CSKA Moscou, il a fait le saut en Amérique du Nord pour la saison 1992-93. Une manière étrange de procéder à l'époque, mais pas rare chez les anciens Soviétiques, Chibirev a signé avec Fort Wayne Komets de l'IHL. Il a disputé 60 matchs de saison régulière et a marqué 33 buts et 36 passes pour 69 points avec seulement deux minutes de pénalité. Chibirev serait le meilleur buteur de Fort Wayne lors de la finale de la saison – sept buts, 13 aides et 20 points en 12 matchs – alors que les Comets remportaient la Turner Cup.

Igor Chibirev avait 25 ans lorsqu'il a fait ses débuts avec les Whalers de Hartford lors de la saison 1993-94 de la LNH (photo de Mitchell Layton / Getty Images).

Hartford l'a remarqué et a décidé de tenter sa chance quand ils l'ont repêché au onzième tour du repêchage de la LNH 1993. Alors que les baleiniers ont également sélectionné l'adolescent Chris Pronger dans le premier tour, Chibirev avait déjà 25 ans et plus que la grande majorité. de sa classe de draft.

Chibirev a partagé la saison 1993-94 entre l'éclairage des nuits de DIH et le fait d'être un joueur périphérique pour les baleiniers, et devait faire ses débuts dans la LNH pour Hartford le 1er novembre 1993 contre les Blues de St. Louis. Il a marqué son premier but dans la LNH lors de son deuxième match dans la LNH le 7 décembre contre les Capitals de Washington. Chibirev voulait mettre fin à sa première saison dans la LNH après avoir marqué quatre buts et 11 passes pour 15 points en 37 matchs.

Il voulait une dernière acclamation avec les baleiniers pendant le lock-out raccourci la saison 1994-1995. Il n'a disputé que huit matchs et a marqué trois buts et une passe. Les trois buts sont survenus dans le même match – le 5 avril 1995 contre les Penguins de Pittsburgh – lorsqu'il a réussi un triplé. Lorsqu'il est parti peu de temps après, il a joué huit saisons supplémentaires en Europe tout en s'occupant d'équipes en Suisse, en Autriche et en Allemagne.

# 4 Alexander Godynyuk

Les Maple Leafs de Toronto ont sélectionné le défenseur Alexander Godynyuk dans la sixième ronde du repêchage de la LNH 1990. Godynyuk n'était pas trop gros à 6 pieds et 200 livres, mais était toujours solide. Il a été suffisamment espionné pour que, en sept saisons dans la LNH, il convienne à quatre équipes différentes. Dans une certaine mesure, Godynyuk est devenu davantage une victime des circonstances, puisqu'il n'a jamais complètement fusionné avec une équipe en particulier. Lorsque c'est le cas, on se souvient sans aucun doute de lui comme étant impliqué dans l'un des plus grands métiers de l'histoire de la LNH.

Godynyuk est apparu avec les Maple Leafs pour la première fois au cours de la saison 1990-1991 peu après avoir été repêché. En 18 matchs cette saison-là, il n'a joué que trois passes décisives. Il enchaînerait avec trois buts et six passes en 31 matchs la saison prochaine. Au moment où il s'était habitué aux matchs de la LNH, les Leafs Godynyuk ont ​​échangé avec Craig Berube, Gary Leeman, Michel Petit et le gardien Jeff Reese à Calgary en échange du Hockey Hall of Famer Doug Gilmour, du défenseur Jamie Macoun, Kent Manderville, Ric Nattress et Rick Wamsley . Godynyuk ne voulait regarder que 33 matchs au cours de la saison et demie qu'il a joué pour les Flames.

Alexander Godynyuk a passé la majeure partie de sa carrière dans la LNH avec les Whalers de Hartford (Al Bello / Al).

La LNH ajouterait les Mighty Ducks d'Anaheim et les Panthers de la Floride pour la saison 1993-94. Les Panthers ont été exposés dans le projet d'expansion et ont réclamé Godynyuk. Après avoir pris un nouveau départ et généré un total d'assistance élevé en carrière – 10 assistants en seulement 26 matchs pour la Floride – il serait étonnamment transféré. Les Panthers ont échangé Godynyuk aux Hartford Whalers le 16 décembre 1993 en échange du dur Jim McKenzie. Godynyuk a terminé la saison avec les baleiniers et a eu une année de carrière de trois buts, 19 passes et 22 points en 69 matchs.

Bien qu'il passe beaucoup de temps avec des mineurs au cours des trois dernières saisons de sa carrière dans la LNH, Godynyuk jouera pour Hartford de 1993-94 à 1996-97. Son temps en tant que baleinier serait son temps le plus passé avec une équipe de la LNH. De ses 223 matchs de saison régulière, Godynyuk en a joué 115 avec Hartford. Ce fut, bien sûr, une courte période de temps que lui et Chibirev étaient coéquipiers avec les baleiniers.

1996-1997 serait le dernier de son temps dans la LNH. Godynyuk a disputé une saison de DIH avec les Wolves de Chicago en 1997-98, mais a ensuite mis fin aux trois dernières saisons de sa carrière en Suisse et en Allemagne.

# 3 Alexei Ponikarovsky

Alexei Ponikarovsky était un grand ailier qui avait un score et une bonne capacité de mise à mort. À 6 pieds 4 pouces et à un peu moins de 230 livres, les Maple Leafs sont venus demander ses services lorsqu'ils l'ont repêché au quatrième tour du repêchage 1998 de la LNH. Il a fait ses débuts avec l'équipe au cours de la saison 2000-01 et a participé à 22 matchs de saison régulière.

Ponikarovsky n'a joué qu'une partie des deux saisons suivantes à Toronto, jouant principalement pour les Maple Leafs de St. John's, affiliées à la AHL. Il a finalement disputé sa première saison complète dans la LNH en 2003-04, disputant 73 matchs et marquant neuf buts et 19 passes dans le processus.

Après l'interruption du lock-out, la saison de la LNH s'est déroulée en 2004-05 lorsque Ponikarovsky a démontré sa capacité à être un attaquant puissant capable de se convertir. De 2005-06 à 2009-10, il a marqué des buts doubles chaque saison et a eu quatre saisons sur au moins 20 buts. Il a établi des sommets en carrière de 23 buts, 38 passes et 61 points en 82 matchs pour les Leafs au cours de la saison 2008-09.

Alexei Ponikarovsky a joué pour six équipes différentes de la LNH au cours de sa carrière et a été un marqueur de 20 buts à quatre reprises (photo d'Andy Martin Jr.).

Les Penguins de Pittsburgh ont acquis Ponikarovsky de Toronto près de la date limite de 2010 pour gagner les coupes Stanley consécutives. Ce serait la fin de près d'une décennie où le grand Ukrainien était membre de l'organisation des Maple Leafs. Ponikarovsky a inscrit deux buts après son arrivée à Pittsburgh, atteignant la barre des 20 buts pour la dernière fois de sa carrière. Malheureusement pour lui, les Penguins ne se répéteraient pas en tant que champions et seraient éliminés au deuxième tour de la saison record 2009-10.

L'échange avec Pittsburgh amènerait Ponikarovsky à rebondir dans la LNH pour le reste de sa carrière. Au cours des trois dernières saisons où il a joué en Amérique du Nord, il voulait s'arrêter avec les Kings de Los Angeles, les Hurricanes de la Caroline, les Devils du New Jersey et les Jets de Winnipeg. En tant que membre des Devils, Ponikarovsky est venu aussi près qu'il aurait jamais remporté une coupe Stanley. Après que le New Jersey l'ait acquis à la Caroline à la moitié de la campagne 2011-12, il a aidé les Devils jusqu'à la finale de la Coupe Stanley où ils finiraient par perdre contre les Kings en six matchs. Il a marqué un seul but et huit passes en disputant les 24 matchs éliminatoires des Devils.

Ponikarovsky a quitté la LNH après la saison 2012-13. Il voulait terminer sa carrière avec cinq saisons dans la KHL. Au total, Ponikarovsky a disputé 678 matchs dans la LNH et a marqué 139 buts, 184 passes et 323 points en saison régulière.

# 2 Dmitri Khristich

Dmitri Kristich est certainement le joueur le plus talentueux de notre liste, et est venu très près d'être au sommet. Il est le leader de tous les temps des buts, des aides et des points d'un ukrainien né et formé dans la LNH.

Khristich a joué dans la superligue russe – le prédécesseur de la KHL – pour le club local Sokil Kiev de 1985-86 à 1990-91. Après avoir remporté une médaille d'argent pour l'Union soviétique aux Championnats du monde juniors de 1988, les Capitals de Washington ont repêché Khristich avec le 120e choix de la LNH en 1988.

À partir de la saison 1990-91 avec Sokil, il voulait rejoindre les Capitals en décembre 1990. Khristich voulait arrêter 3 matchs avec les Baltimore Skipjacks de l'AHL, mais passa la plupart de son temps avec le club parent. Il a ensuite marqué 13 buts et 14 passes en 40 matchs de saison régulière pour Washington.

Khristich exposerait ces chiffres de façon exponentielle lors de sa première saison complète dans la LNH. Il a disputé 80 matchs au cours de la saison 1991-1992 et a établi des sommets en carrière de 36 buts et 73 points. Khristich devait jouer dix saisons de plus dans la LNH après cela, y compris des arrêts avec les Kings de Los Angeles, les Bruins de Boston, les Maple Leafs de Toronto et une autre saison pour les Capitals.

Il est resté un joueur prolifique tout au long de sa carrière alors que Khristich a marqué des buts à deux chiffres pour 11 de ses 12 saisons dans la LNH. Il a eu deux saisons de 30 buts et quatre saisons de 20 buts. Khristich serait sélectionné pour le match des étoiles de la LNH en 1997 et 1999. Pour la sélection de 1997, il était membre des Kings et a terminé la saison avec 19 buts, 37 passes et 56 points en 75 matchs. Il était membre des Bruins en 1999 et a fini par établir un sommet en carrière de 42 passes cette saison.

Il a choisi de terminer sa carrière en Russie avec Metallurg Magnitogorsk, la dernière saison de Khristich dans la LNH était 2001-02 avec Washington. En 811 matchs de saison régulière dans la LNH, il a marqué 259 buts, 337 passes et 596 points. Les 811 matchs sont les deuxièmes matchs les plus marquants d'un Ukrainien dans l'histoire de la LNH. Khristich a joué dans la saison record à neuf reprises, mais n'a jamais dépassé le deuxième tour.

# 1 Ruslan Fedotenko

Ruslan Fedotenko a remporté deux coupes Stanley au cours de sa carrière – une avec le Lightning de Tampa Bay et une avec les Penguins de Pittsburgh (Crédit photo: Icon SMI).

Ruslan Fedotenko est tout en haut de notre liste. Bien qu'il n'ait peut-être pas été le buteur productif de Khristich dans la ligue, Fedotenko a remporté le plus grand succès de certains Ukrainiens dans l'histoire de la LNH. Il a remporté deux coupes Stanley au cours d'une carrière qui a duré 12 saisons et est l'un des rares joueurs à avoir marqué un but de la coupe lors du septième match de la finale.

Les Flyers de Philadelphie ont signé Fedotenko en tant qu'agent libre le 3 août 1999. Après avoir été tiré au sort, il a été construit comme tank et très responsable dans sa propre zone. Avec une touche offensive, Fedotenko a marqué un doublé de buts au cours de ses 10 premières saisons dans la LNH. Sa meilleure saison a eu lieu offensivement en 2005-06 quand il a marqué 26 buts et 41 points – deux sommets en carrière – en 80 matchs pour le Lightning de Tampa Bay.

Là où Fedotenko s'est fait le plus grand nom, c'était lors des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Il est devenu l'un des joueurs qui ont eu un succès moyen à supérieur à la moyenne pendant la saison régulière, mais est devenu un goût différent lorsque la coupe était en jeu. Peut-être qu'il démarre lentement dans les premières parties de la saison d'après, il serait à son meilleur dans les demi-finales et les finales.

Fedotenko a remporté sa première coupe Stanley lors de la saison 2003-04 avec la foudre. Il a marqué 12 buts en séries éliminatoires en 22 matchs après la saison et a lié son coéquipier Brad Richards, vainqueur de Conn Smythe, à la direction de l'équipe. Les sept buts consécutifs de Fedotenko et un pourcentage de tirs de 27,9% ont été les meilleurs des séries éliminatoires de 2004 pour n'importe quelle équipe. Lorsque Lightning a voulu vaincre les Flames de Calgary dans le septième match avec un score de 2-1, l'ailier ukrainien a marqué les buts des deux équipes.

Après deux saisons supplémentaires avec Tampa et une saison solitaire avec les Islanders de New York, Fedotenko est passé aux Penguins de Pittsburgh. Là, il est devenu deux fois champion de la Coupe Stanley pour la saison 2008-09. Fedorenko a marqué sept buts et sept passes en 24 matchs éliminatoires et a été à égalité avec Bill Guerin pour la quatrième place des buts d'après-saison des Penguins derrière Sidney Crosby (15), Evgeni Malkin (14) et Maxime Talbot (8).

La dernière saison de Fedotenko avec les Penguins serait 2009-10. Il a joué deux saisons plus tard avec les Rangers de New York, avant de disputer sa dernière saison dans la LNH en 2012-13 avec une nouvelle saison en tant que Flyer. Fedotenko a terminé sa carrière dans la LNH avec 173 buts, 193 passes et 366 points en 863 matchs de saison régulière – le plus grand nombre de matchs pour certains Ukrainiens. En fin de compte, ce sont ses deux championnats de la Coupe Stanley qui le placent au premier rang de notre liste.

Les Ukrainiens post-Top-5 de l'histoire de la LNH sont apparus pour la première fois sur The Hockey Writers.

A la Une

L'entraîneur de Kawhi Leonard, Clint Parks, attaque Paul George, Montrezl Harrell

L'entraîneur de longue date de Kawhi Leonard, Clint Parks, a récemment débarqué à la fois sur Paul George et Montrezl Harrell. ...

Les vrais marchés d'expansion de la LNH se trouvent en Europe

Pour toute ligue sportive professionnelle, la croissance est cruciale. La LNH a montré qu'elle le savait en ajoutant les Golden Knights de...

AP Source: Les Raiders font l'objet d'une enquête sur l'accès aux vestiaires

Les Raiders de Las Vegas font l'objet d'une enquête de la NFL pour avoir autorisé une personne non autorisée dans les vestiaires...

Iron Mike Keenan Podcast: Episode 15 – Coaching the Great One

Dans l'épisode de cette semaine, Scott Morrison et Mike Keenan partagent des histoires de coaching de Wayne Gretzky et de...

A lire aussi

Classement de chaque gagnant du trophée Hart De 2005 à 2020

En tant qu'équivalent dans la LNH d'un prix de joueur le plus précieux, le trophée Hart Memorial est le prix le plus...

Récompenses de fin de saison des Islanders

Ce fut une saison incroyable pour les Islanders de New York dans l'une des saisons les plus uniques de tous les temps....

Nouvelles et rumeurs des Oilers: Gagner, Ryan, Neal, Chiasson, More

Dans une mise à jour des nouvelles et des rumeurs des Oilers d'Edmonton, il y a des rapports selon lesquels les Oilers...

Hellebuyck mérite bien la victoire de Vezina

La superbe saison de Connor Hellebuyck a abouti à juste titre à une victoire au trophée Vezina aux NHL Awards 2020, qui...

Le hockey chinois se développe à un rythme étonnant

L'Association chinoise de hockey sur glace (CIHA) a un objectif. Ils se développent sur le marché du hockey depuis de nombreuses années...

Howie Morenz: Hockey Royalty

Cet article a été initialement écrit en juin 2010. Lorsque Blake Geoffrion de l'Université du Wisconsin a remporté le...

Le gouvernement du Québec a une chance unique de combattre KO à Jr. Hockey

On a demandé aux législateurs du Québec de donner 20 millions de dollars à la LHJMQ en cas de pandémie,...

Faire agir la cause et conserver chacun des principaux centres du Canada

Le problème des choses que nous appelons «bons problèmes» est le suivant: le mot «problème» demeure une petite partie ennuyeuse de l'équation....

Cibles commerciales hors saison des Islanders

Maintenant que la poussière est retombée sur une grande série éliminatoire de la Coupe Stanley 2020 organisée par les Islanders de New...

5 façons dont les Canadiens peuvent s'améliorer pour 2020-2021

Compte tenu du développement récent des Canadiens de Montréal et des efforts que Marc Bergevin semble enfin faire pour rendre l'équipe plus...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here