Rod Gilbert: M. Ranger

Rod Gilbert et les Rangers de New York étaient un match parfait.

Cela fait plus d'un demi-siècle que Gilbert a fait ses débuts dans le vieux Madison Square Garden (situé sur la huitième avenue entre les 49e et 50e rues), mais la plupart des records de franchise qu'il a établis à son époque demeurent.

Mais cela ne s'est pratiquement pas produit.

Origine de Gilbert

Gilbert est né le 1er juillet 1941 à Montréal, Québec. Dans sa jeunesse, Rod a idolâtré le Bernie «Boom Boom» Geoffrion des Canadiens. «Il était très important pour moi», dit Gilbert à propos de son idole. "J'étais un droitier comme lui, et je voulais être comme lui."

Rod Gilbert (Archives THW)

Bien qu'il ait grandi au Québec, Gilbert a joué son hockey junior pour Guelph Biltmores, qui était parrainé par Blueshirts. Après avoir accepté de jouer pour Guelph, Rod a convaincu l'entraîneur Eddie Bush de signer un enfant qui jouait au centre sur sa ligne, Jean Ratelle.

"J'ai dit à l'entraîneur qu'il y avait un gars à Montréal, et il est meilleur que moi", se souvient Gilbert. «Je lui ai dit 'tu dois l'amener ici.' Nous aimerions jouer ensemble. & # 39; »

Carrière junior

Rod Gilbert (Archives THW)

Gilbert a prospéré avec Ratelle au hockey junior et a totalisé 256 points au cours de ses trois dernières saisons à Guelph. Dans sa dernière année dans la ligne junior, Gilbert a joué pour son futur entraîneur avec Blueshirts, Emile "The Cat" Francis. "Lors de la deuxième ou troisième pratique, je me suis dit que ce type serait l'avenir des Rangers de New York", a déclaré Francis.

Cependant, l'avenir de Gilbert fut presque tracé par deux revers. Le premier est venu au cours de la saison 1959-60, Rods troisième avec Biltmores. Comme Gilbert se souvient: «Certaines personnes ont jeté des ordures sur la glace, j'ai glissé sur quelque chose et je suis tombé sur les planches. Je ne pouvais pas me lever.

Le diagnostic n'était pas prometteur. Gilbert a appris que pour y retourner – et encore moins jouer au hockey – il devait avoir une fusion du dos. Heureusement pour Rod, l'opération a été un succès et la vue de dessus des Rangers était de retour sur la glace.

Épreuve de Gilberts

Gilbert a joué un match de saison régulière pour les Blueshirts dans les saisons 1960-61 et 1961-62. Gilbert s'est fait un nom au cours de la saison 1963-1964 – sa deuxième campagne complète – lorsque le droitier de 22 ans a terminé deuxième des Rangers avec 64 points et a été sélectionné dans sa première équipe vedette.

Bien que les Rangers aient eu du mal au milieu des années 1960, Rod était le point lumineux. Il a mené l'équipe au chapitre des buts et des points pour la première fois en 1964-65 avec 25 et 61, respectivement, et a disputé son deuxième match vedette. Gilbert a embrassé New York et la ville l'a embrassé.

"Rod était le célèbre joueur de hockey de New York", proclame le diffuseur et auteur de longue date Stan Fischler. "Il avait une belle apparence, du talent et était acclimaté à Broadway, ainsi qu'à n'importe quel joueur de la Big Apple." Catalogue

Cependant, l'ascension de Gilbert au soutien des étoiles a été compensée par un récent revers, qui a failli lui coûter la vie. La greffe osseuse de la première fusion vertébrale de Gilbert s'est cassée et une autre opération a dû être effectuée. Quand Rod était sur la table d'opération, il dit qu'il a eu une expérience sans corps.

«Je suis sorti. Je suis mort, dit Gilbert. «Quand j'étais sorti, j'ai entendu Francis (qui était dans la salle d'opération) dire à l'infirmière: 'Ramenez-le, c'est mon meilleur joueur. "

"Le fait qu'Emile ait utilisé ces mots envers l'infirmière m'a donné une raison de revenir dans mon corps."

Le meneur de jeu Rod Gilbert

Gilbert est retourné sur la glace et a retrouvé son rôle de centre de Blueshirts. Rod a été réuni avec Ratelle, et le duo a été rejoint par Vic Hadfield comme leur aile gauche. Ils sont devenus connus sous le nom de "G-A-G Line", qui faisait référence à leurs buts par match coupé. La ligne a été la plus réussie de l'histoire des Rangers, portant le club à neuf apparitions consécutives en séries éliminatoires de 1966 à 1967.

«Jean était un meneur de jeu et il était si intelligent», dit Gilbert. «Il voulait placer la rondelle dans une zone où je devais juste y entrer et la tirer.

Rod Gilbert n ° 7 des Rangers de New York (Photo par Melchior DiGiacomo / Getty Images)

Rod a marqué en moyenne 29 buts en trois saisons entre 1966-67 et 1968-69, enregistrant 30 comptes en 1970-71 alors qu'il menait les Rangers aux demi-finales. La saison suivante a été l'une des meilleures de l'histoire des Blueshirts depuis 87 ans.

En 1971-1972, chaque membre de la ligne G-A-G a marqué plus de 40 buts. Hadfield a établi un record d'équipe des Rangers en marquant 50, Ratelle a enregistré 109 points en seulement 63 matchs et Gilbert a établi des sommets en carrière avec 43 numéros et 97 points. Les Rangers devaient atteindre la finale de la Coupe Stanley cette saison-là pour la première fois en 22 ans. Cependant, avec Ratelle jouant à moins de 100% en raison d'une cheville cassée, les Blueshirts ont été vaincus par les Bruins de Boston en six matchs.

C'était si proche que Gilbert voulait remporter une coupe Stanley à New York.

La fin d'une carrière légendaire

Rod Gilbert (Archives THW)

Statistiquement, Rod a terminé ses dernières années avec de meilleurs chiffres. Au cours des cinq dernières saisons complètes, Gilbert n'a jamais marqué moins de 25 buts ni enregistré moins de 75 points. Après avoir eu du mal à débuter la saison 1977-1978, il a annoncé sa retraite et a mis fin à une carrière de 18 ans avec les Rangers.

Rod Gilbert a pris sa retraite avec 406 buts et 615 passes pour 1021 points en 1065 matchs. Il se classe premier dans l'histoire des Rangers pour les buts et les points, deuxième pour les passes (seulement après Brian Leetch) et troisième pour les matchs joués (derrière seulement Harry Howell et Leetch). Mais l'héritage de Gilbert dépasse ses réalisations sur la glace.

"Rod était notre fusée Richard", dit Francis. «Quand il est arrivé aux Rangers, nous avons attiré huit à neuf mille personnes par match. Quand il est venu ici, nous avons réussi à vendre nos propres joueurs à New York et à amener les gens à voir les Rangers.

"C'est là qu'il a joué un si grand rôle dans l'histoire des Rangers de New York."

Le 14 octobre 1979, le maillot n ° 7 de Gilbert est le premier à être retiré par l'organisation des Rangers. Un hommage plus que mérité à un joueur du Temple de la renommée qui a joué un rôle si important pendant près de deux décennies sur la glace au Madison Square Garden.

Et celui qui mérite le titre «M. Ranger.

Le message Rod Gilbert: M. Ranger est apparu pour la première fois dans The Hockey Writers.

A la Une

Les Houston Rockets prennent un risque calculé avec le nouveau coéquipier de James Harden

Les Houston Rockets ont traversé une intersaison difficile qui a vu leurs problèmes internes devenir connus du public. Houston a tenté de...

Troy Aikman a établi un record de Thanksgiving Day il y a 22 ans en lançant 1 Touchdown

Les Cowboys de Dallas ont eu une bonne partie des matchs de Thanksgiving Day. À Thanksgiving, les fans de la NFL peuvent...

Les Astros échangeront-ils Carlos Correa contre les Dodgers, les Mets ou les Phillies?

L'arrêt-court All-Star Carlos Correa verra probablement son temps avec les Astros de Houston se terminer bientôt. Mardi, l'initié de l'Athletic MLB...

Kelly Oubre insatisfaite de la fin du mandat de Sun

Kelly Oubre Jr. jouera probablement un rôle clé pour les Golden State Warriors la saison prochaine. La malheureuse blessure de Klay Thompson...

A lire aussi

Braden Holtby donne un avantage aux Canucks dans la division Pacifique

Tant que la LNH ne restructure pas ses divisions et ses conférences avant la prochaine saison 2020-2021, nous sommes en train d'examiner...

Plusieurs joueurs des Blue Jackets ont été testés positifs pour COVID-19

Les Blue Jackets de Columbus ont eu plusieurs joueurs testés positifs pour COVID-19, a confirmé l'équipe dans une déclaration donnée à Sportsnet....

Finale de la Coupe Stanley des Rangers 1978-79: ce qui aurait pu être

Avant que les Rangers de New York 2013-14 ne fassent leur fantastique course à la Finale de la Coupe Stanley, pour être...

Nouvelles et rumeurs des Blackhawks: Coyne Schofield, Colliton et Dach

Juste au moment où vous pensiez que la journée allait être lente, les Blackhawks de Chicago ont embauché trois nouvelles recrues, dont...

Perspectives Nouvelles et rumeurs: Équipe Canada, Lafreniere et Farrell

Équipe Canada a connu un samedi très mouvementé. Après avoir révélé qu'un employé avait été testé positif au COVID-19, la liste empilée...

Nouvelles et rumeurs des Red Wings: Seider, perspectives de la saison et plus

Nous nous rapprochons (espérons-le) d'une nouvelle saison dans la LNH, ce qui signifie que le hockey des Red Wings de Detroit est...

Les meilleurs contrats des Sabres pour la saison 2020-21

Nous avons déjà examiné les pires contrats des Sabres de Buffalo pour la saison 2020-21. Bien qu'il existe des accords difficiles en...

Perspectives Nouvelles et rumeurs: Équipe Canada, Lundkvist et Kotkaniemi

Une superstar en herbe des Blackhawks de Chicago brille au camp de sélection junior mondial d'Équipe Canada. Une élection précédente dans les...

Trevor Moore des rois a un grand potentiel de retour à la maison

Trevor Moore est l'un des plus récents ajouts à la liste des rois de Los Angeles. Ce profil de joueur mettra en...

3 Anciennes Red Wings qui peuvent revenir (un jour)

Ces dernières années, les Red Wings de Detroit et leurs fans ont appris une dure vérité sur le sport professionnel: tout le...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here