Récapitulation du repêchage 1975 des Scouts de Kansas City

La saison 1975-76 a été la dernière saison d'existence des Scouts de Kansas City en tant qu'équipe de la LNH à Kansas City, Missouri. Les Scouts ont été à l'origine baptisés dans la ligue avec les Capitals de Washington pour la saison 1974-75. Sauf en 1979, lorsque la LNH a organisé un repêchage d'expansion pour intégrer quatre équipes dans le cadre d'un accord de fusion avec la WHA, les dépisteurs et la capitale ont été les dernières véritables équipes d'expansion à entrer dans la ligue jusqu'à l'arrivée des Sharks de San Jose. ensemble en 1991.

Les Scouts de Kansas City n'ont duré que deux saisons dans la LNH. Une partie de leur courte vie peut être attribuée au manque d'acquisitions de précieuses opportunités lors du repêchage de 1975 de la LNH (photo de Steve Babineau / NHLI via Getty Images)

Et contrairement à la capitale et aux requins, les scouts sont allés misérablement au cours des deux saisons solitaires. Assez pour que l'équipe à l'été 1976 déménage au Colorado pour devenir les Rocheuses. Même dans le Colorado, l'équipe n'a réussi à être viable que pendant six saisons avant de déménager dans le New Jersey où elle est restée depuis lors comme les diables les plus célèbres et les plus célèbres.

Une partie des raisons pour lesquelles les dépisteurs n'ont pas réussi à attirer l'attention et à former une équipe gagnante était leur choix fondateur au repêchage de la LNH 1975. Alors que cinq champions de la coupe Stanley, deux Vezina, deux Masterton, un Selke, un Jennings et un Les gagnants du trophée Calder sont tous issus de ce repêchage particulier, les dépisteurs ont réussi à ne choisir aucun des éléments ci-dessus malgré le deuxième choix.

Alors, qui a choisi les scouts?

THW revient sur les neuf joueurs différents que Kansas City a repêchés en 1975. Quand nous plongeons dans chacun des choix de l'éclaireur, les informations recueillies seront un signe de la raison pour laquelle l'existence de l'équipe était si éphémère.

La composition des scouts à cette époque

Avant d'entrer complètement dans le projet de 1975, il est important d'examiner d'abord la composition des scouts lorsque le projet a eu lieu.

Leur saison inaugurale 1974-75 a vu Kansas City comme la deuxième pire équipe de la ligue. Les dépisteurs avaient un record de 15-54-11 et se sont retrouvés en bas de la division Smythe. Leurs 41 points n'ont fait qu'améliorer leur autre équipe d'expansion – les Capitals – qui n'avait obtenu que 21 points, même sur la base d'un dossier profond de 8-67-5.

Sur une note plus positive, la marque des scouts n'était pas si éloignée des humbles phoques californiens déjà établis qui étaient repartis avec 51 points.

Les scouts de première année avaient fait décemment leur premier repêchage amateur en 1974. Ils avaient également la deuxième sélection globale à l'époque et ont choisi Wilf Paiement comme pierre angulaire. Paiement est facilement devenu le meilleur joueur de la courte histoire de Kansas City. En tant que recrue en 1974-75, il a disputé 78 matchs de saison régulière, menant l'équipe avec 101 minutes de pénalité et à égalité avec le capitaine de l'équipe Scouts Simon Nolet avec 26 buts chacun. Paiement entamerait également une carrière dans la LNH avec 946 matchs et 356 buts.

Un événement rare dans l'histoire des dépisteurs – Ed Gilbert (24) et Wilf Paiement (9) ont souri après un but à Kansas City – a fait la première page du guide médiatique de l'équipe pour la saison 1975-76 de la LNH (crédit photo: 1975- 76 Guide des médias des Scouts de Kansas City).

En plus de Nolet – qui était non seulement le capitaine du club, mais aussi un champion de la coupe Stanley avec les Flyers de Philadelphie et qui était le seul joueur à avoir jamais représenté les dépisteurs dans un match des étoiles de la LNH – Kansas City avait quelqu'un d'autre pièces de valeur.

Un métier le 15 décembre 1974, les éclaireurs reçoivent Guy Charron et Claude Houde des Red Wings de Detroit en échange de Bart Crashley, Larry Giroux et Ted Snell. Charron est devenu un homme de centre intelligent et est devenu le meilleur meneur de jeu du dépisteur et aurait finalement trois saisons de 40 passes plus tard dans sa carrière, dont une à Kansas City.

Moins d'un mois plus tard, les dépisteurs acquièrent les mineurs de filet Denis Herron et le défenseur Jean-Guy Lagace des Penguins de Pittsburgh le 10 janvier 1975. L'équipe abandonna le gardien de but initial Michel Plasse dans le processus. Herron, cependant, était un gardien de but très solide et est devenu l'épine dorsale de l'équipe pour le reste du temps dans le Missouri.

Beaucoup à désirer pour les éclaireurs

Les scouts avaient même préparé Bob Bourne avec le 38e choix du repêchage de 1974. Bourne est finalement devenu un vétéran de 964 matchs de saison régulière et a remporté quatre coupes Stanley avec les Islanders de New York. Il n'a jamais joué un seul match avec les Scouts lorsqu'ils sont passés aux Islanders le 13 septembre 1974 pour les droits de Larry Hornung et Crashley. Rétrospectivement, ils auraient peut-être dû garder Bourne.

En tout cas, ce n'était pas comme si les scouts étaient sans talent – ils n'en avaient tout simplement pas assez. La majeure partie des composants restants de l'équipe étaient principalement des ligues mineures pérennes ou des joueurs au-delà de leur apogée.

Quelques exemples:

Le défenseur Hank Lehvonen a disputé les quatre matchs lors de la première campagne de Scout – les seuls matchs de sa carrière dans la LNH – au milieu de six saisons dans le DIH. Lehvonen voulait terminer sa carrière avec quatre saisons supplémentaires en Finlande.

Le défenseur de 31 ans Brent Hughes a disputé sa dernière saison dans la LNH en tant que dépisteur original, mais a ensuite joué le crépuscule dans la WHA, la AHL et la LCH. C'était après que Hughes ait déjà été un membre original des Kings de Los Angeles et ait joué un total de sept saisons dans la LNH avant que Kansas City ne l'emmène au repêchage d'expansion de 1974.

Le Centre Lynn Powis avait été amené des Blackhawks de Chicago et avait joué 73 matchs pour les Scouts en 1974-75. Cependant, Powis jouera dans trois ligues différentes au cours de la saison 1975-76 – dont aucune n'était la LNH – avant de terminer sa carrière dans la WHA et les ligues inférieures en Allemagne.

Butch Deadmarsh, Norm Dube, Robin Burns, Dennis Patterson, Peter McDuffe et de nombreux autres dépisteurs ont tous eu une carrière tout aussi courte dans la LNH après être passés pour Kansas City en 1974-75.

Le seul moyen pour les scouts de réussir était le projet d'introduction. Ils avaient désespérément besoin de continuer à acquérir de jeunes clients potentiels qui pourraient être combinés avec Paiement, Herron, Charron et autres. Les choix qu'ils feraient finalement en 1975 ne l'ont tout simplement pas coupé.

Voici les joueurs que les éclaireurs ont fini par choisir:

Barry Dean (premier tour, 2e au total)

Le premier choix des Mirrors en 1975 a été surnommé "Mean" Barry Dean, et a fini par manquer malgré une superbe carrière junior. Dean était un produit de la Ligue de hockey de l'Ouest canadien (WCHL) – le précurseur de la Ligue de hockey junior majeur de la WHL. Il a joué pour les Tigers de Medicine Hat et a marqué 271 points (88 buts, 183 passes) en 224 matchs.

Dean a également établi un total de pénalités junior important de 46, 208, 213 et 159 au cours de ses quatre saisons avec Medicine Hat. Compte tenu de sa taille décente de 6 pieds 1 et 195 livres, il semblait «approprié» dans son nom était le plus approprié.

Une partie du problème était que les Oilers d'Edmonton de la WHA avaient également repêché Dean la même année, quelques semaines seulement avant les éclaireurs. En juin 1975, les Oilers ont remplacé Dean par Phoenix Roadrunners en échange des sélections de Phoenix au premier et au troisième tour pour WHA Draft 1976.

Dean aurait probablement été dans la formation de départ des dépisteurs pour la saison 1975-76, mais a choisi de se diriger vers la WHA. Malheureusement, son attaque de but de junior n'a pas conduit au niveau professionnel. Lors de sa saison recrue avec les Roadrunners, Dean n'a marqué que neuf buts et 25 passes pour 34 points en 71 matchs – pas même dans le top 10 de Phoenix pour marquer cette année-là.

Après une saison décevante avec les Roadrunners, les droits de Dean ont été transférés aux Rockies du Colorado après le déménagement des Scouts en juin 1976. Il voulait rejoindre la franchise pour la saison 1976-77, mais avec un succès offensif légèrement meilleur – 14 buts et 25 passes décisives en 79 matchs avec les Rocheuses.

Après seulement une saison à jouer pour le club qui l'a repêché, Dean a été envoyé aux Flyers de Philadelphie le 5 août 1977 en échange du défenseur Mark Suzor. Dean a joué une partie de deux saisons dans la LNH avec les Flyers, avant de terminer sa carrière avec trois saisons chez les mineurs.

Dean a finalement joué 165 saisons dans la LNH. Sur les 16 premiers tours sélectionnés après lui, 12 d'entre eux ont eu une carrière plus longue dans la LNH.

Don Cairns (2e tour, 20e au total)

L'ailier gauche Don Cairns a été élu parmi les Cougars de Victoria de la WCHL. Il finirait par être l'un des trois seuls joueurs que Kansas City a pris en 1975 à jouer dans un kit de reconnaissance.

Cairns ne mesurait que 5 pieds 9, mais ne pesait que 200 livres timidement. Il a marqué 32 buts et 37 passes en 68 matchs au cours de sa seule saison de hockey junior.

Lorsque Cairns a été repêché, il voulait passer au niveau professionnel. Il a partagé la saison 1975-76 entre trois équipes différentes et trois ligues différentes – les Indians de Springfield de la AHL, les drapeaux de Port Huron de l'IHL et la LNH avec les Scouts. Cairns a aidé les Flags à atteindre la finale de la Turner Cup où ils perdraient en trois matchs consécutifs contre les Dayton Gems.

L'attaquant des Scouts de Kansas City, Don Cairns, a disputé sept matchs avec l'équipe en 1975-1976 après avoir été repêché. Le défenseur vétéran des scouts Jean-Guy Lagace est visible à l'arrière-plan (Crédit photo: Photo de presse publiée par l'équipe des scouts de Kansas City).

Plus important à notre avis, Cairns jouerait son premier match dans la LNH le 14 janvier 1976 après un appel de mi-saison à Kansas City. Cairns et les dépisteurs seraient expulsés de l'eau 8-3 par les Red Wings de Detroit. Il a disputé six autres matchs avec l'équipe entre janvier et février – tous étaient des défaites des Scouts à l'exception d'un match nul 4-4 avec les Penguins de Pittsburgh le 31 janvier. Cairns a été maintenu inutile dans les sept matchs.

Sa carrière dans la LNH a duré deux autres matchs par la suite. Cairns se produirait les 5 et 7 novembre 1976 en tant que membre des Rocheuses et servait d'assistant solitaire.

Après une période de neuf matchs en 1977-78 avec les Phoenix Roadrunners de la LCH, Cairns a appelé cela une carrière.

Neil Lyseng (troisième tour, 38e au total)

Neil Lyseng n'a jamais joué un match dans la LNH et n'a eu qu'une très courte carrière de hockey professionnel. Les autochtones de Calgary, Alberta, Canada avaient joué au hockey junior pour les chefs de Kamloops de la WCHL.

Entre 1973-74 et 1974-75, Lyseng a obtenu 339 minutes de pénalité en seulement 112 matchs pour les Chiefs. Bien qu'il ait passé beaucoup de temps dans la surface, il a quand même marqué 26 buts et 65 passes pour 91 points en 69 matchs en 1974-75. La même équipe de Kamloops comprenait également les futurs joueurs de la LNH Reg Kerr, Brad Gassoff, Barry Melrose et le joueur qui devait devenir le cinquième tour des Scouts en 1975.

Bien que Lyseng était plus mince à 173 livres, Lyseng mesurait également 6 pieds 2. En combinant une bonne taille, de la résistance et quelque chose d'une touche de score, il semblait lucratif pour Kansas City.

Malheureusement, cela n'a pas fonctionné de cette façon.

Lyseng a passé toute la saison 1975-76 dans la LCH avec les Tucson Mavericks. Il voulait en faire un autre en 1976-77 avec les Oklahoma City Blazers. Après cela, Lyseng n'était plus au hockey.

Ron Delorme (quatrième tour, 56e au total)

Ron Delorme a eu la plus longue carrière dans la LNH de toute la classe de repêchage des Boy Scouts en 1975, mais il n'a jamais disputé un match pour Kansas City. Comme Barry Dean, Delorme a également été sélectionné dans le repêchage de la WHA la même année par les Denver Spurs.

Surnommé «Chief», Delorme avait joué son hockey junior WCHL avec les Broncos de Lethbridge. Debout 6 pieds 2 pouces et 185 livres, il pouvait casser, mais avait aussi des compétences offensives autour du filet. Delorme deviendra éventuellement le buteur de 20 buts dans la LNH plus tard dans sa carrière.

Delorme a choisi de jouer dans la WHA pour les Spurs pour sa saison de recrue 1975-76. Cette opportunité serait extrêmement de courte durée alors que l'équipe déménageait à Ottawa à mi-chemin de la saison pour devenir les Civics, mais elle a complètement abandonné après avoir disputé sept matchs dans leur nouvelle ville.

Delorme, qui a probablement été privé d'une première saison aussi troublée, s'est retrouvé dans la LNH et s'est joint aux Rocheuses pour la campagne 1976-77. Après quelques apparitions avec des mineurs cette saison-là, il est finalement devenu un joueur à plein temps dans la LNH. Delorme a joué sept saisons complètes après sa première avec les Rocheuses, plus une huitième saison partielle en 1984-85.

Au total, il a joué cinq saisons pour les Rocheuses et quatre avec les Canucks de Vancouver. Le séjour de Delorme à Vancouver l'a fait courir avec l'équipe à la finale de la Coupe Stanley pour la saison 1981-82 où ils ont finalement perdu contre les Islanders de New York.

Bien qu'il n'ait jamais été dépisteur à Kansas City, Delorme a disputé 524 matchs de saison régulière dans la LNH. Il a marqué 83 buts et 83 passes pour 166 points. De plus, il a obtenu 667 minutes de pénalité.

Terry McDonald (cinquième tour, 74e au total)

Comme Lyseng, Terry McDonald était un jeune produit des chefs de Kamloops. Un défenseur gaucher, il a marqué 32 buts et 37 passes au cours de la saison 1974-75 WCHL pour un total de 69 points en 66 matchs. La capacité de McDonald à marquer à l'arrière en a fait un défenseur à considérer.

Contrairement à certains des autres joueurs que les Scouts ont pris en 1975, McDonald a fait un saut immédiat dans la LNH. Il voulait faire partie de l'alignement pour les sept premiers matchs de Kansas City de la saison 1975-1976.

Même si McDonald n'avait que 20 ans à l'époque, les Scouts auraient pu en profiter s'ils l'avaient gardé dans l'alignement toute la saison. L'équipe remporterait un match nul 1-1 avec les Islanders de New York le 8 octobre 1975 pour leur premier match de la saison et le premier match dans la LNH de la carrière de McDonald's. McDonald voulait enregistrer son premier (et unique) point dans la LNH lors d'une victoire à domicile 4-2 des Scouts contre les Canucks de Vancouver.

Le défenseur des Scouts de Kansas City, Terry McDonald, se bat avec un joueur des Blues de Saint-Louis tandis que le capitaine de l'équipe des Scouts, Simon Nolet, recherche son propre combattant en arrière-plan (Crédit photo: Kansas City Scouts Team Issued Press Photo).

Les Scouts de Kansas City sont allés 3-3-1 lors des sept premiers matchs. Cependant, dans ce qui était peut-être une étape vers le développement ultérieur de leur jeune défenseur, les Scouts ne le mettraient dans l'alignement que pour un match de saison complète – une défaite pitoyable de 10-0 contre les Flyers de Philadelphie le 2 novembre 1975.

McDonald partagea le reste de 1975-1976 avec les affiliés de Kansas City, les Flags and the Indians. Il ne reviendrait jamais dans la LNH après cela.

Ce qui est un peu difficile à comprendre, c'est que McDonald's n'a jamais eu une autre chance à la LNH. Il a disputé trois autres saisons professionnelles après s'être séparé de 1975 à 1976 entre la AHL, le IHL, la LCH et la PHL, et n'a jamais marqué moins de 20 buts en une saison. En fait, McDonald a marqué en moyenne plus de 25 buts dans les trois campagnes restantes, et c'était comme un défenseur.

Cela fait penser que s'il avait eu une meilleure chance, McDonald's aurait pu gagner la LNH. Il s'est avéré qu'il n'avait plus de hockey professionnel à la fin de la saison 1978-1979.

Eric Sanderson (sixième tour, 92e au total)

L'escadre Eric Sanderson était un grand homme, même selon les normes d'aujourd'hui. Mesurant 6 pieds 5 pouces et 220 livres, il était un monstre absolu pour le hockey des années 1970. Dans une tentative évidente de rassembler la taille et la physicalité, les scouts ont utilisé un sixième échantillon pour préparer Sanderson.

Cette sélection spéciale aurait pu être un "diamant brut" pour les éclaireurs. Félicitations à eux pour avoir au moins essayé.

Comme tant d'autres choix des scouts dans ce projet, Sanderson venait de la WCHL. Il a commencé sa carrière junior avec les Bruins de New Westminster en 1973-74, où l'un de ses coéquipiers était le défenseur de longue date des Rangers de New York, Ron Greschner. Lors de la première saison de Sanderson à New Westminster, il n'a marqué que huit buts en 62 matchs. Cependant, il a facilement accumulé 212 minutes de pénalité.

Là où il est finalement devenu un joueur à noter, c'était au cours de sa deuxième saison WCHL. Sanderson est passé des Bruins aux Cougars de Victoria. Après seulement un but et quatre passes en 14 matchs à New Westminster, il a soudainement ouvert pour 18 buts et 20 passes pour 38 points en 47 matchs en tant que Cougar.

Il est plus facile de comprendre pourquoi il était un joueur à considérer, surtout avec sa taille au départ.

Malheureusement, Sanderson ne jouerait jamais à Kansas City. Après avoir été repêché, il n'a disputé que la saison 1975-76 dans la NAHL pour les Mohawk Valley Comets et la saison 1978-79 pour les Muskegon Mohawks de l'IHL. Seulement deux saisons de hockey professionnel qui ne représentent que 38 matchs au total.

Bill Oleschuk (septième tour, 110e au total)

Bill Oleschuk était le seul gardien de but sélectionné par les dépisteurs en 1975 et pouvait être leur meilleure option pour les neuf joueurs sélectionnés. À 6 pieds 3 et 200 livres, il était très gros pour un gardien de but selon les normes du hockey des années 1970. Kansas City l'a choisi parmi les Saskatoon Blades de la WCHL.

Rétrospectivement, les éclaireurs auraient dû utiliser Oleschuk, 20 ans, plus qu'ils ne l'ont fait. Herron était un gardien de but très fort, et Oleschuk était un âge très tendre à l'époque, mais il serait difficile de trouver un gardien de but avec de meilleurs débuts dans la LNH que le match solitaire qu'il a lancé pour les dépisteurs.

À 6 pieds 3 pouces, le gardien de but Bill Oleschuk était assez grand pour un gardien de la LNH des années 1970 (crédit photo: 1975-76 Kansas City Scouts media guide).

Après avoir passé la majeure partie de la saison 1975-76 à Port Huron, Oleschuk a été invité à diriger le réseau de Kansas City en Californie dans un match contre les Seals le 23 janvier 1976. Bien que la Californie ait remporté le match 4-1, la recrue Le gardien de but des Scouts sur sa tête. Oleschuk a refusé 48 des 52 tirs qu'il a rencontrés dans le match et est reparti avec un pourcentage d'arrêts de 923.

Ce serait son seul match dans la LNH en tant que dépisteur.

Oleschuk est resté avec la franchise pendant le reste de la décennie et jusque dans les années 1980. Il a joué 54 matchs avec les Rocheuses en trois saisons où il a fait des apparitions dans la LNH. Oleschuk a terminé sa carrière dans la LNH avec une fiche de 7-28-10 pour aller avec une moyenne de buts alloués de 3,98 et un SV% de .872.

Oleschuk a mis fin à sa carrière professionnelle après avoir disputé un seul match lors de la saison 1983-84 du DIH avec Fort Wayne Comets.

Joe Baker (huitième tour, 128e au total)

Le défenseur Joe Baker a joué au hockey à l'Université du Minnesota à une époque où il était assez rare que les joueurs des collèges américains soient considérés par les équipes de la LNH. Sous la direction de l'entraîneur de "Miracle on Ice" Herb Brooks pendant quatre saisons, Baker Golden Gophers a aidé à remporter le championnat de la NCAA en 1979. Ancien à l'époque, le robuste défenseur a marqué le troisième but du Minnesota dans le match de championnat avec sa victoire 4-3. sur l'Université du Dakota du Nord.

Le gros paquebot bleu mesurait 6 pieds 3 et 200 livres et était plus adapté au match à domicile. C'était la saison 1974-75 de Baker dans le Minnesota qui a reçu un avis professionnel, même s'il avait été repêché alors qu'il était encore au lycée par les Minnesota Fighting Saints de la WHA. Baker était originaire de White Bear Lake, au Minnesota, il était donc plus facile pour les Saints de trouver des talents dans leur propre cour.

Baker a continué à obtenir une éducation et a joué 31 matchs pour Golden Gophers en tant que recrue. Il a marqué un but et quatre passes tout en récoltant 50 minutes de pénalité pendant ce temps.

Ensuite, les dépisteurs ont choisi de choisir un collégien au numéro 128. Cela n'aurait rien à dire, puisque Baker ne jouerait jamais à un match de hockey professionnel au cours de sa carrière. Bien qu'il ne verrait pas d'action pour la saison 1975-76 avec les Golden Gophers, il voulait revenir jouer pour Brooks de 1976-77 à 1978-79.

Joe Baker a joué un total de 106 matchs de la NCAA. Il a marqué six buts et 28 passes tout en composant 153 minutes de pénalité.

Scott Williams (neuvième ronde, 145e au total)

Le dernier choix que les Scouts ont fait en 1975 était Scott Williams au neuvième round. Comme ce fut le cas pour toutes leurs autres sélections, Williams est sorti de la WCHL. Il a joué à l'aile gauche pour Flin Flon Bombers – l'ancienne équipe junior du Temple de la renommée du hockey Bobby Clarke.

Ce qui a poussé les éclaireurs à choisir Williams, c'est sa participation aux Bombers en 1974-75, car ses deux autres saisons dans la WCHL ont été assez courtes. Il a disputé 70 matchs cette saison spéciale et a marqué 23 buts et 49 passes pour 72 points ainsi que 110 minutes de pénalité. Les deux autres saisons de Williams pour les Bombers ont consisté en seulement 55 et 34 matchs.

L'ailier gauche Scott Williams a été le dernier choix du dépisteur lors du repêchage 1975 de la LNH, mais il a fait partie de la liste des camps d'entraînement de l'équipe qui ont mené à la saison 1975-76 (crédit photo: 1975-76 Kansas City Scouts media guide).

Williams est resté avec Flin Flon après avoir été repêché en 1975 au lieu d'être un pro. En 34 matchs pour la saison 1975-1976, il a marqué neuf buts et 15 passes pour 24 points.

Williams a été brièvement associé aux Amarillo Wranglers / Lone Stars de la SWHL pour la saison 1976-77, mais ne continuerait pas autrement à avoir une carrière de hockey professionnel.

Contemplation …

Il faut penser que les scouts de Kansas City ont mis trop d'œufs dans le même panier. Huit de leurs neuf sélections provenaient de la WCHL, et cela leur a peut-être coûté d'avoir repéré des talents plus loin dans le pays, sinon plus globalement, alors que les joueurs européens commençaient tout juste à venir en Amérique du Nord.

Sur les neuf joueurs que les Scouts ont repêchés en 1975, seuls quatre ont participé au camp d'entraînement de l'équipe 1975-76 – Oleschuk, Williams, McDonald et Cairns. De ces quatre, tous, sauf Williams, voulaient porter un uniforme de scout pendant la saison régulière, mais n'ont fait que 16 matchs au total.

Profitez d'une plus grande histoire du hockey et des articles «Best of» dans les archives THW

Le récapitulatif du repêchage de la LNH de Kansas City Scouts 1975 est apparu pour la première fois dans The Hockey Writers.

A la Une

Kyrie Irving Fires Warning Shot en NBA au nom de James Harden

Derrière James Harden et Kyrie Irving, les Brooklyn Nets ont battu les San Antonio Spurs lundi en prolongation, donnant à la franchise...

Flames Centre Derek Ryan sur la déviation

Calgary Flames Centre Derek Ryan a été placé sur la déviation alors qu'il s'approche du retour d'un doigt cassé. Derek Ryan...

Le balado Hockey News: Comment les sabres éteignent-ils le feu de leurs pneus?

Que deviendra le triste sac Sabres d'ici la saison prochaine? John Tortorella n'est-il pas longtemps après Colomb? Patrick Kane est-il...

L'avocat veut «les accusations les plus graves» contre l'ancien entraîneur-chef Britt Reid

KANSAS CITY, Mo. Un avocat de la famille d'une fillette de 5 ans gravement blessée dans un accident avec l'ancien entraîneur adjoint...

A lire aussi

Goalie Greats: Les joueurs actifs et de tous les temps remportent les leaders des 31 équipes de la LNH

Deux gardiens partagent le rare exploit de mener deux franchises de la LNH dans des victoires de tous les temps....

Hutchinson gagne 31 points de stockage alors que les Oilers vierges des Maple Leafs

EDMONTON - Pour le deuxième match consécutif, Toronto a trouvé des moyens pour les Maple Leafs de fermer deux des meilleurs buteurs...

Où Sidney Crosby se classe-t-il parmi les tempêtes de la LNH de tous les temps?

Sidney Crosby a récemment participé à son 1000e match dans la LNH. Avec un incroyable cas de trophées de hockey...

Patrick Kane pour MVP. Combattez-moi

Au milieu de l'une des saisons les plus remarquables de sa carrière au Temple de la renommée, Kane est la...

Offre commerciale potentielle des Canucks pour Pearson

La saison 2020-21 ne s'est pas bien déroulée pour les Canucks de Vancouver, qui ont un dossier de 8-13-2. En outre, le...

Holtby dernier sur la longue liste des alliés LGBTQ + des Canucks

Le nouveau gardien de but de Vancouver a été poussé à devenir plus actif socialement: «Ma femme m'a beaucoup appris...

Pourquoi OHL n'est-il pas encore revenu?

Le hockey junior est approuvé pour jouer dans presque toutes les provinces canadiennes - sauf la plus grande. Luke...

Changements rapides: McDavid vs. Matthews n'a jamais été aussi significatif

Un mélange rapide des choses que nous avons ramassées de la semaine avec le hockey, sérieusement et dans une moindre mesure,...

Angela James remporte un autre honneur

La légende du hockey féminin et récipiendaire de l'Ordre du hockey au Canada parle de l'état du jeu contre «à...

Cahier des Canadiens: le rêve vivant de Ducharme; Price et l'utilisation de Danault

Brossard, Qc - Commençons ici, avant d'entrer dans les détails des changements de système, qui ont été décrits lors de la médiatisation...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here