Pourquoi chaque finaliste des séries éliminatoires de la Coupe Stanley remporte la coupe – et pourquoi ils ne la remporteront pas

C'est tout ou rien. Il ne reste plus que deux équipes, Tampa Bay et Montréal, pour tenter la coupe Stanley. C'est ainsi que chaque équipe peut gagner – et comment chacune perdra.

Il y a quelques semaines, j'ai écrit un blog où j'ai recherché une des raisons pour lesquelles chaque demi-finaliste de la Coupe Stanley gagnerait tout cette année. Et la seule raison pour laquelle tout le monde n'a pas réussi à le faire. Quand je regarde en arrière, il vieillit assez décemment. Maintenant, on peut à juste titre se demander s'il s'agit vraiment d'une réalisation impressionnante lorsque vous couvrez littéralement toutes les bases possibles dans vos prédictions. Et hé, ce n'est probablement pas ça. Mais nous sommes en 2021, alors je vais remporter toutes les victoires morales que je peux.

Aujourd'hui, je fais de même avec les deux finalistes.

Lightning de Tampa Bay – Pourquoi ils gagneront : ils peuvent l'emporter sur les forces de Montréal

Carey Price a été fantastique dans le poste de 2021 -saison; il n'y a aucune question à ce sujet. Le prix est à quatre victoires de remporter presque certainement un trophée Conn Smythe, et c'est une partie monumentale de la raison pour laquelle Montréal joue toujours au hockey en ce moment. Mais Andrei Vasilevskiy joue aussi bien que Price. Et il n'y a aucune raison de s'attendre à ce que cela change.

Les deux gardiens ont des numéros presque identiques lors des séries éliminatoires. Vasilevskiy a joué 18 matches ; Price en a joué 17. Vasilevskiy mène les séries éliminatoires pour le pourcentage d'arrêts (0,936) et est deuxième pour la moyenne de buts alloués (1,81). Le .934 SP de Price le lie à la deuxième place avec son adversaire Jack Campbell au premier tour, et sa moyenne de 2,02 se classe troisième, derrière Campbell et Vasilevskiy. Peut-être vice versa, Vasilevskiy a fait face à une charge de travail légèrement plus difficile. C'est principalement le résultat de la série montréalaise contre Winnipeg comme du gâteau, alors que la série de Tampa Bay a toutes été serrées. Cela, et les tirs au but de Montréal ont été bien meilleurs que la foudre en limitant les occasions de danger élevé.

Maintenant, pour être juste envers Montréal, leurs adversaires des séries éliminatoires ne se sont pas contentés de jeter des slouches entre les tuyaux. Campbell, Connor Hellebuyck et un temps partagé de Marc-André Fleury-Robin Lehner sont tout à fait le gardien à vaincre.

Mais Montréal ne peut toujours pas dire avec certitude qu'elle a l'avantage dans la boucle. Et pour une équipe plus faible que l'adversaire, du moins sur le papier, ça fait mal. Le prix a été l'atout de Montréal jusqu'à présent. Ce n'est peut-être pas le cas cette fois.

Tampa Bay a également la profondeur nécessaire pour forcer Montréal à « choisir le poison ». Phillip Danault a gagné beaucoup d'argent en séries éliminatoires; il a passé ses séries éliminatoires dans l'ombre d'Auston Matthews et Mitch Marner, de Mark Stone et Max Pacioretty. Et il les a fermés. Danault sera probablement chargé de faire de même avec le trio Brayden Point, Nikita Kucherov et Ondrej Palat en finale. Mais Steven Stamkos (17 points en 18 matchs), Alex Killorn (idem) et Anthony Cirelli (10 en 18) ont aussi tourné à plein régime. Et il ne mentionne même pas le dos phénoménal de Tampa. Il n'évoque pas non plus Yanni Gourde, Blake Coleman ou Barclay Goodrow, qui peuvent tous battre dans le score secondaire.

Lorsque Toronto joue son meilleur hockey, cela oblige ses adversaires à faire face au même dilemme. Et même sans John Tavares pour ancrer son deuxième trio, la profondeur de Toronto a causé des problèmes à Montréal au premier tour. Alors que Danault était occupé à établir la ligne Matthews, William Nylander et la deuxième ligne des Leafs se sont attachés; personne n'a marqué plus contre Montréal en séries éliminatoires que Nylander, qui a amassé huit points en sept matchs. La ligne de Nylander a joué principalement contre la deuxième ligne d'attaquants de Montréal. Depuis que Cole Caufield a rejoint l'unité, il est devenu beaucoup plus efficace à 5 à 5. Mais la profondeur de Vegas a tout de même trouvé du succès contre le Tricolore. Alors que Danault était occupé avec l'unité Stone, Jonathan Marchessault, Reilly Smith et William Karlsson ont largement su dicter le rythme face au deuxième attaquant du Tricolore.

Montréal a le mérite d'avoir atteint ce point en séries éliminatoires. Fini le temps où vous pouviez plier à la main le succès avec quelques explications sur la chance et comment ils sont capables de battre "le prochain tour". Mais Tampa est bien placé pour capitaliser sur certains des points les plus faibles de Montréal – des points que les adversaires du Tricolore ont gagnés à leur avantage jusqu'à présent en séries éliminatoires. Et Lynet a également un gardien de but qui peut égaler Price sauvegarde pour sauvegarde. Par conséquent, Lightning lèvera le Graal de Lord Stanley pour la deuxième fois en autant d'années en juillet.

À moins que ce ne soit …

Canadiens de Montréal – Pourquoi ils veulent gagner : ils continuent à jouer au hockey fermé

Le prix a été fantastique. Danault a été incroyable. Vous savez quoi d'autre – grâce en grande partie aux deux – a été fantastique ? Le désavantage numérique de Montréal.

Montréal a tué 30 pénalités consécutives en séries éliminatoires. 30. Comme dans, un de plus que 29. Ou 10 de plus que 20 – le 30. La dernière fois qu'ils ont accordé un but en avantage numérique, c'était le 25 mai, lors du 4e match du premier tour contre les Leafs. Joe Thornton a marqué 14:56 en deuxième période pour donner à Toronto une avance de 3-0. Alex Galchenyuk voulait ajouter un filet vide (à force égale), et Montréal a perdu le match 4-0. Depuis lors, ils ont tué 30 pénalités consécutives tout en affichant un record de 11-2. Pendant ce temps, ils ont en fait marqué trois buts mappés. Donc, en d'autres termes, ils sont plus-3 lorsqu'ils sont en patin depuis le 25 mai.

Au total, en séries éliminatoires, Montréal a accordé trois buts en avantage numérique en 46 occasions. Ils ont marqué quatre buts mappés au total. Incroyable. Où le succès de 93,5 pour cent de Montréal se classe-t-il parmi les meilleures performances en séries éliminatoires de tous les temps? Eh bien, depuis le début du millénaire, parmi les équipes qui jouent au moins 10 matchs éliminatoires, Montréal est au troisième rang. 2003-04 Les Red Wings de Detroit (96 % en 12 matchs) et les Stars de Dallas 2018-19 (94,6% en 13 matchs) sont les seules équipes qui font mieux. Et aucun d'entre eux n'était aussi bon pour marquer de manière concise.

J'ai évoqué Price ci-dessus. Il a été sublime en séries éliminatoires, et si Montréal remporte la coupe, la mémoire en ligne de 33 ans a mérité un Conn Smythe.

Danault a également été incroyable. Le Tricolore a rencontré des joueurs offensifs assez impressionnants lors de la finale de la Coupe. Auston Matthews vient de terminer une saison où il a marqué 41 buts en 52 matchs. Depuis 1999-00, il est lié à Alex Ovechkins 2007-08 pour la deuxième meilleure marque de buts par match (min. 41 matchs). Seul Mario Lemieux en 2000-01 était meilleur. Danault a poursuivi Matthews tout au long de la série au premier tour. Que lui a fait la superstar de 23 ans ? Un but et quatre passes décisives. C'est ça. Mark Stone n'est peut-être pas un talent offensif transcendant, mais il peut accumuler des points. Au cours des deux dernières saisons, Stone a accumulé 124 points en 120 matchs, 13e dans la LNH. Il a eu un œuf de poule en six matchs contre Danault et le Tricolore. Rien. Stone et Danault ont joué 47:22 ensemble à 5 contre 5. Stone n'était pas sur la glace pour un seul but et avait un pourcentage de buts attendu de 36,14.

Montréal a défié les probabilités à chaque étape. Ils affrontent maintenant une équipe de superstars dans chaque position; une équipe avec un gardien aussi bon que Montréal et avec un dispositif de jeu de puissance qui clique sur un clip incroyable. Mais ça ne dira rien. Parce que Montréal va les fermer, comme tout le monde.

C'est pourquoi Montréal remporte la coupe. Catalogue

A la Une

Les commentaires d'extension "Big 3" de Kevin Durant indiquent des changements de vent possibles pour les Brooklyn Nets

La star des Brooklyn Nets, Kevin Durant, a le pouvoir de rendre les choses douces profondes, et il l'a encore fait plus...

Mike Evans donne une réponse trompeuse en 4 mots à son classement Madden 22

C'est une tradition annuelle pas comme les autres : les joueurs se plaignent du classement Madden NFL. Presque tout le monde dans...

Grève de Seattle : Grubauer rejoint le Kraken

Le meilleur gardien du marché libre lance son jeu avec la dernière franchise de la LNH, donnant au directeur général...

Les Oilers signent le défenseur Cody Ceci pour un contrat de quatre ans de 13 millions de dollars

Les Oilers d'Edmonton ont signé avec le défenseur Cody Ceci un contrat de quatre ans d'une valeur de 13 millions de dollars,...

A lire aussi

Kraken Expansion Draft to be Milestone for Seattle

Lorsque le calendrier défile à cette période de l'année, il y a normalement un mélange de colère et de ressentiment...

Lavine a sept ans, une offre de 49 millions de dollars sur la table pour Landeskog

Colorado Avalanche a une offre de sept ans et 49 millions de dollars sur la table pour le capitaine Gabriel Landeskog, qui...

Les Flyers achètent Ristolainen des Sabres

Les Flyers de Philadelphie acquièrent Rasmus Ristolainen des Sabres de Buffalo en échange de Robert Hagg, un tour 2021 au...

Ottawa réalise le meilleur choc au premier tour

Les sénateurs ont proposé Tyler Boucher avec l'élection n°10. Et notre expert potentiel aime la prise. ...

Panthers, Sam Bennett accepte un contrat de 17,7 millions de dollars sur quatre ans

Les Panthers de la Floride et l'agent limité Sam Bennett ont conclu un contrat de 17,7 millions de dollars sur quatre ans,...

Les Sabres reviennent à la case 1 dans Seeking to Trade Eichel

Six saisons perdues, quatre entraîneurs, deux directeurs généraux et deux dernières places plus tard, les Sabres se retrouvent à la...

Voracek revient à Columbus en accord avec Atkinson

Les Flyers ont envoyé Jakub Voracek aux Blue Jackets pour Atkinson samedi, la première grosse affaire de la deuxième journée...

NHL Draft Weekend Trade Bait: Players to Watch

Le week-end de repêchage de la LNH est généralement la période la plus occupée du marché estival. Plusieurs stars établies...

Les Red Wings achètent Nedeljkovic aux Hurricanes

Les Red Wings de Detroit ont acheté Alex Nedelkjovic aux Hurricanes de la Caroline et l'ont signé pour une prolongation...

Profil de repêchage de la LNH 2021 : Fabian Lysell

Lysell a presque toujours été un talent offensif de premier plan à l'adolescence et a marqué de son empreinte un...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here