Marqueurs de 50 buts des Jets de Winnipeg

Depuis que je suis parti d'Atlanta en 2011, la deuxième incarnation des Jets de Winnipeg n'a pas eu de marqueur de 50 buts (bien qu'Ilya Kovalchuk ait réussi l'exploit deux fois avec Thrashers, et a marqué 52 en 2005-06 et 2007-08.)

Bien qu'il soit moins courant et plus impressionnant d'atteindre le plateau de 50 cibles aujourd'hui qu'il ne l'était dans les années 80 et 90, cela ne semble être qu'une question de temps avant l'un des jeunes gunpots actuels des Jets 50 -Plus: Patrik Laine et Mark Scheifele semblent les candidats les plus probables.

Cependant, nous devons regarder en arrière à l'ère # 1.0 des Jets pour trouver les trois joueurs appartenant au club de 50 buts: Dale Hawerchuk, Teemu Selanne et Keith Tkachuk.

Dale Hawerchuk

A marqué 53 buts lors de la saison 1984-85

Hawerchuk avait flirté avec 50 avant – il a totalisé 45 dans la saison recrue et 40 dans sa deuxième campagne. Dans sa quatrième saison professionnelle, "Ducky" a finalement cassé 50.

Hawerchuk, première et seule première place des Jets (1981), a mené l'équipe en 1984-1985 avec 130 points, bon pour le troisième rang de la ligue derrière une paire des Oilers d'Edmonton – Wayne Gretzky et Jari Kurri.

Hawerchuk était le choix numéro un des Jets au premier tour et le premier marqueur de 50 buts. (Photo par Denis Brodeur / NHLI via Getty Images)

Alors que le milieu des années 80 était un rêveur d'une petite amie et un marqueur de 50 buts a prospéré (six joueurs ont marqué plus que Hawerchuk cette saison), ce fut toujours une campagne impressionnante. Il a mené les Jets – qui n'avaient jamais terminé plus de .500 au cours de leurs cinq saisons depuis avoir été privés de la plupart de leurs talents à la suite de la fusion NHL-WHA – à un dossier de 43-27-10 et à la deuxième ronde de séries éliminatoires pour la première temps (ils seront balayés par les Oilers.)

Hawerchuk a inscrit 379 buts et 929 points avec les Jets en neuf saisons et est devenu le visage de la franchise avant d'être échangé aux Buffalo Sabres dans un blockbuster de 1990.

Dale Hawerchuk a connu une glorieuse carrière dans la LNH et est l'entraîneur-chef des Barrie Colts depuis maintenant neuf saisons. Photo de Terry Wilson / OHL Images.

En 2017, les Jets ont honoré leurs tout premiers 50 buts – qui sont les chefs de banc des Barrie Colts de l'OHL depuis 2010 – en l'attirant au Temple de la renommée et en soulevant sa bannière au bar du Bell MTS Place.

Teemu Selanne

A marqué 76 buts au cours de la saison 1992-93

76 buts en tant que recrue … c'est un chiffre difficile à tourner la tête, et mis à part les points de carrière de Wayne Gretzky dans l'ensemble, c'est l'un des records les plus intouchables de la LNH.

De nombreux Winnipegois parlent encore sur un ton feutré et respectueux alors qu'ils discutent de la campagne des recrues du Finnish Flash à travers les âges. Ses réalisations au cours de la campagne 1992-1993 sont des choses dont les légendes sont faites.

Selanne, sélectionnée par les Jets 10e au total lors du repêchage de 1988 dans la LNH, est retournée en Finlande pour jouer avec le Jokerit après avoir été sélectionnée, et n'a pas effectué son premier voyage en Amérique du Nord pour la saison 1992-1993. Le joueur de 22 ans était clairement prêt, et a rapidement mis la LNH en alerte à sa vitesse sans précédent (dans la vidéo ci-dessus, il est apparemment toujours sur une percée) et son tir mortel.

Connexes: Les 5 meilleurs jets de Winnipeg 1.0 choix de draft de tous les temps

Il n'y a aucun moyen de le dire autrement que Selanne publiant des numéros de jeux vidéo pour une équipe des Jets qui a terminé quatrième dans la division Smythe. Il a marqué moins de cinq tours du chapeau en saisons régulières et 17 matchs avec plusieurs buts. Il n'a jamais passé plus de quatre matchs sans allumer la bougie, commandant le record de buts de recrue de 54 ans de Mike Bossy avec plus d'un mois à perdre, laissant au monde la célèbre célébration du "gant de tir" lorsqu'il est arrivé à Québec le 2 mars. Nordiques.

Bien que Selanne n'ait joué que quatre saisons pour les Jets, il sera à jamais l'un des meilleurs à porter un maillot des Jets. (Photo par Denis Brodeur / NHLI via Getty Images)

Selanne a continué de marquer 147 buts et 159 passes décisives pour les Jets pendant la quatrième partie de la saison avant d'être échangé aux Mighty Ducks d'Anaheim en 1996.

Selanne a de nouveau atteint la barre des 50 buts avec les Mighty Ducks de 1997-1998 et a poursuivi une carrière riche en histoires où il a établi plus d'un point par match (1457 en 1451) en remportant un trophée Calder Memorial, Maurice «Rocket» Richard Trophée, Trophée commémoratif Bill Masterson, Clarence S. Campbell Bowl, 19 records de pointage individuel et, surtout, une coupe Stanley.

Le Temple de la renommée de la LNH est toujours l'un des fils préférés de Winnipeg aujourd'hui – il a une clé de la ville pour le prouver – pour les bons souvenirs qu'il a donnés de but après but après but.

Keith Tkachuk

A marqué 50 buts lors de la saison 1995-96

Ils lui ont offert des draps pour le garder à Winnipeg et l'ont privé du capitaine pour avoir tenté de faire voler la coopérative. Il devait être en colère, mais heureusement pour les Jets, il a canalisé cette colère pour remplir le filet.

Avant la saison 1995-96, le talentueux et intransigeant Tkachuk a signé une offre avec les Blackhawks de Chicago d'une valeur de 17 millions de dollars sur cinq ans, mais les Jets ont égalé l'offre de le conserver malgré le risque de ruine financière.

Les Jets ont égalé la feuille d'offre des Blackhawks pour conserver Keith Tkachuk à Winnipeg. Eh bien, ils l'ont fait – il a marqué 50 buts lors de la dernière saison des Jets à Winnipeg. Crédit obligatoire: Al Bello / ALLSPORT

Tkachuk, sélectionné par les Jets au 19e rang en 1990, a inscrit 22 buts au cours de la saison écourtée de 1994-1995, et l'étoile montante avait marqué un total de 41 buts en une seule campagne. Bien qu'il ait été rapporté par les tribunaux de Chicago Robert Markus comme ayant dit "à plusieurs reprises qu'il ne jouerait plus à Winnipeg en aucune circonstance", l'attaquant de puissance a propulsé le jeu à un autre niveau dans les Jets & # 39; la saison dernière avant de déménager dans le désert (du plan & quot; Hawks & quot; abandonné; les accords de Tkachuk correspondaient & quot;, Chicago Tribune, 10/04/95.)

Tkachuk a marqué 50 pour la première fois, notant les Big Five dans l'avant-dernier match de la saison pour décrocher les Jets à une place en séries éliminatoires. Il a dirigé l'équipe avec 98 points, le point le plus élevé de sa carrière de 19 ans. Tkachuk atteindrait bientôt un sommet, marquant 52 pour les Phoenix Coyotes lors de la première saison de 1996-1997.

Keith a deux fils – Matthew des Flames de Calgary et Brady des Sénateurs d'Ottawa – qui pourraient un jour atteindre le même jalon que leur cher vieux père. Matthew avait seulement 16 ans de retard en 2018-19.

Le fils de Keith, Matthew, pourrait-il un jour être la deuxième génération de Tkachuks à marquer 50? (Photo par Christian Petersen / Getty Images)

Tkachuk est le dernier Jet à pirater 50. 23 ans – mais seulement huit saisons dans la LNH à Winnipeg – se sont écoulés depuis. Heureusement, avec des joueurs comme Laine et Scheifele, il ne semble pas qu'il faudra 23 ans avant que quiconque réalise l'exploit pour la première fois à l'ère des Jets 2.0.

Le buteur des Jets de Winnipeg après 50 buts est apparu pour la première fois dans The Hockey Writers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *