Les prédateurs doivent reconsidérer leur partenariat avec Hynes

Des entraîneurs sont embauchés pour se faire virer, du moins c'est ce qu'ils disent. Cela ressemble à une déclaration bizarre, mais cela semble être vrai. Les patrons de banc sont souvent relevés de leurs fonctions, soit parce qu'ils ne parviennent pas à rassembler quoi que ce soit proche d'un record de victoire, ils lancent avec un succès moyen, ce qui devient finalement inacceptable, ou parce qu'un entraîneur veut tellement de succès qu'il sera impossible de maintenir et inévitablement, il y aura une baisse, plongeant la performance de l'équipe en dessous du "standard" qui a été créé précédemment.

Les Predators de Nashville ont passé leurs 15 premières saisons avec le même entraîneur-chef, Barry Trotz. En tant qu'équipe d'expansion, ce fut une année difficile au début, mais on s'y attendait. Le licenciement de l'entraîneur n'a jamais été une solution raisonnable. Au fil des années, les Predators et Trotz sont tombés dans la deuxième catégorie de patinage avec un succès médiocre. Mais il semblait à cause de l'histoire entre les deux qu'il avait obtenu les avantages du doute, peut-être plus que ce que les autres entraîneurs auraient obtenu.

Après la saison 2013-14, le contrat de Trotz avait expiré et le personnel du front office a décidé qu'il était dans l'intérêt des deux parties de passer à l'étape suivante.

Puis vint Peter Laviolette. Il a remporté un succès modéré, tandis que le sommet est venu lorsqu'il a guidé l'équipe vers la finale de la Coupe Stanley en 2017, mais à la fin, il n'a pas réussi à livrer les Predators à la Terre Promise. Après une première moitié écrasante de la saison 2019-2020, Laviolette est sorti.

Peter Laviolette, entraîneur-chef des Predators de Nashville (AP Photo / Gene J.Puskar)

Entre John Hynes, seul le troisième entraîneur-chef de l'équipe, ce qui est assez remarquable étant donné que le premier match de la franchise remonte à 1998.

Donc, les Predators ne prennent évidemment pas les tireurs facilement, ce qui est probablement un bon coup à faire. Mais ils ont une décision difficile à prendre concernant Hynes.

L'organisation a quitté Laviolette parce que, comme je l'ai mentionné, il ne pouvait pas faire de l'équipe d'un concurrent à un champion de la Coupe Stanley. Ils ont atteint de nouveaux sommets en dessous de lui, mais après avoir été sacrés champions de la Conférence de l'Ouest en 2017, ils n'ont fait que prendre leur retraite. Les éliminatoires étaient plus tôt et après avoir remporté le Trophée des Présidents en 2017-18, les résultats de la saison régulière se sont de plus en plus dégradés.

Les Predators n'ont jamais été une équipe de sous-sol sous Laviolette, mais bien sûr il doit y avoir une progression. La direction et les fans ne se contentent jamais de résultats satisfaisants. Passer de l'ancien entraîneur vainqueur de la Coupe Stanley était la seule façon de procéder. Cependant, vous ne sauterez jamais hors de la poêle et dans le feu, et jusqu'à présent sous la direction de Hynes, c'est exactement ce que les Predators ont fait.

En ce qui concerne les premières impressions

Depuis son embauche au début de 2020, Hynes a mené les Predators à un record de 22-20-1. Il a été embauché à la mi-saison après que Nashville a commencé la saison 2019-20 19-15-7. Ils étaient supérieurs à 0,500, mais ce ne sont pas les résultats attendus ou exigés par quiconque. La moyenne n'est pas assez bonne, mais c'est exactement ce que Hynes a livré jusqu'à présent. Lorsque vous vous concentrez uniquement sur cette saison, la moyenne sera en fait un compliment. Les Predators sont sans aucun doute une équipe avec une poignée de joueurs potentiels All-Star, mais ils occupent la septième place de la division avec une fiche de 6-9-0 – et au fait, il n'y a que huit équipes dans la division.

La qualité de jeu que nous voyons des Predators – une équipe dont la liste se compose de joueurs comme Filip Forsberg, Matt Duchene, Ryan Johansen, Viktor Arvidsson et Roman Josi pour n'en nommer que quelques-uns – est choquante, mais Hynes mène une équipe à des résultats inférieurs est beaucoup plus prévisible.

Connexes: Rumeurs de la LNH: Canucks, Prédateurs, Sénateurs, Oilers, Rangers, Plus

Hynes a rejoint les Predators avec un seul poste d'entraîneur-chef dans la LNH sur son CV. Les indigènes du Rhode Island ont été renvoyés des Devils du New Jersey après cinq saisons. Il a quitté Garden State avec un record de 150-159-45 à son nom. Il n'avait remporté qu'une seule éliminatoire en cinq ans.

Les Predators cherchaient apparemment un entraîneur pour les faire franchir la bosse. Pourtant, ils ont embauché quelqu'un qui avait vu les cinq matchs éliminatoires de la LNH, où il en a évidemment perdu quatre.

Une plainte que beaucoup avaient à propos des prédateurs pendant que Trotz était responsable était l'absence de crime. C'était un entraîneur très défensif, et il l'est toujours. L'identité des Predators était de jouer à des jeux avec de faibles scores. Leur ligne bleue était la pierre angulaire et vous pouvez toujours voir ces racines dans l'équipe d'aujourd'hui. Laviolette est un entraîneur de type plus offensif, plus rapide, dans votre visage, et c'est lui qui a secoué l'équipe, les a aidés à rompre avec le style qui était devenu, osons le dire … ennuyeux.

Ancien entraîneur-chef des Predators Barry Trotz (Robin Alam / Icon SMI)

Laviolette a pu améliorer l'équipe dans de nombreux domaines dès sa première saison à Music City. Les buts par match ont augmenté, les buts contre ont baissé et le penalty n'a jamais augmenté aussi peu. Il y avait des gains visibles – vous pouviez voir en regardant l'équipe jouer que Nashville était mieux avec le commutateur d'entraîneur, et les statistiques soutenaient l'examen de la vue.

Connexes: Reviditer l'ère malgré l'ère des prédateurs

Mais avec Hynes, il n'y a pas eu de réelle amélioration. Dans les 41 matchs qui ont débuté la saison 2019-20, avant que Laviolette ne soit renvoyé, les Predators avaient en moyenne 3,27 buts contre, ils ont converti 16,8% de leurs opportunités de jeu de puissance et ils ont tué 74,1% des pénalités qu'ils ont commises. Dans les 43 matchs dont Hynes a été responsable, les Predators ont marqué en moyenne 3,07 buts contre, converti 16,7% de leur avantage numérique et tué 74,5% de la pénalité.

Comme vous pouvez le voir, il y a très peu de différences dans les principales catégories d'États. La plus grande différence en faveur de Hynes a été l'amélioration des buts par rapport à la moyenne, et est tombée de 3,27 à 3,07. Ce n'est pas une grande différence, mais c'est une différence. Ce que vous avez probablement remarqué, cependant, c'est que leurs buts par match n'étaient pas mentionnés. Eh bien, c'est l'écart important, qui n'a pas été gentil avec l'entraîneur actuel, et qui rend le terrain qu'il a constitué dans les buts contre le département moins influent.

Encore une fois, avec la même période, les Predators ont marqué en moyenne 3,44 buts par match, la sixième meilleure marque de la ligue au moment du lancement de Laviolette. Depuis lors – sous Hynes – ils marquent à un taux de 2,47 par match, les classant dans la 27e ligue partout.

Star Power Fading?

Mais ce ne sont pas seulement les statistiques des équipes qui souffrent sous la direction de Hynes.

Vos meilleurs joueurs doivent être vos meilleurs joueurs si vous voulez avoir un succès significatif et durable. En utilisant le début de la saison 2016-17, sans doute le début de la promotion des Predators et en limitant la taille de l'échantillon juste avant l'embauche de Hynes, Johansen, Forsberg, Arvidsson, Duchene et Josi ont mené l'équipe en points par match. Les cinq principaux joueurs avaient tous une moyenne de 0,73 ou plus. Depuis que Hynes a pris le relais, ils ont tous vu leurs points chuter par match, certains plus inquiets que d'autres.

De la saison 2016-17 au lancement de Laviolette, Johansen avait une moyenne par point de 0,73. Depuis le changement d'entraîneur, le centriste a connu un effondrement catastrophique, maintenant en moyenne seulement 0,38. Arvidsson, sans aucun doute l'un des meilleurs buteurs de l'équipe, a connu une baisse de 0,77 à 0,40. Enfin, le joueur qui avait eu un battage médiatique incroyable avant d'arriver à Nashville, les Duches n'ont disputé que 38 matchs pour les Predators lorsque Laviolette était aux commandes, mais pendant ce temps, il a enregistré 0,74 point par match. Depuis le changement, il possède en moyenne 0,51.

Ryan Johansen, Predators de Nashville (Jess Starr / The Hockey Writers)

Oui, bien sûr, les joueurs individuels ont une certaine responsabilité dans leur production inférieure. Cependant, lorsqu'il y a une baisse parmi les cinq meilleurs joueurs, d'autant plus qu'ils ont tous pu enregistrer des statistiques respectables avant Hynes, l'entraîneur doit porter la majorité du blâme.

Les entraîneurs en chef à Nashville ont généralement des liens assez longs. Lorsqu'il y a un tollé au niveau de la direction, les choses empirent parfois avant de s'améliorer. Cependant, la mi-saison – comme Hynes était – change généralement pour arrêter une glissade ou pour voir une amélioration immédiate. Si les prédateurs sont revenus sous Laviolette, ils tombent librement sous Hynes.

Le message Les prédateurs doivent réévaluer leur partenariat avec Hynes est apparu pour la première fois dans The Hockey Writers.

A la Une

L'ancien secondeur des Titans du Tennessee Tim Shaw n'a pas laissé la SLA ralentir sa quête du bonheur

C'est faire de la limonade avec des citrons, et c'est ainsi que l'ancien secondeur des Titans du Tennessee Tim Shaw a passé...

Mark Messier chez Walter Gretzky: Il vous a fait «vous sentir bien dans votre peau»

De nombreux Canadiens ont de bons souvenirs et des histoires de rencontre avec Walter Gretzky, que ce soit dans une arène de...

Philipp Kurashev marque au tir alors que les Blackhawks battent Lightning

CHICAGO - Philipp Kurashev a marqué le seul but dans un échange de tirs et les Blackhawks de Chicago ont battu Tampa...

Valeri Nichushkin marque deux fois, Avalanche a battu les Ducks en prolongation

DENVER - Valeri Nichushkin a marqué son deuxième but du match 2:45 en prolongation, Philipp Grubauer a effectué 26 arrêts et l'Avalanche...

A lire aussi

Pourquoi OHL n'est-il pas encore revenu?

Le hockey junior est approuvé pour jouer dans presque toutes les provinces canadiennes - sauf la plus grande. Luke...

Ilya Samsonov des Capitals a commencé son premier départ dans la LNH depuis le 17 janvier contre les Devils

L'entraîneur-chef des Capitals de Washington, Peter Laviolette, a nommé Ilya Samsonov comme but de départ de l'équipe pour le match de dimanche...

Cahier des Canadiens: le rêve vivant de Ducharme; Price et l'utilisation de Danault

Brossard, Qc - Commençons ici, avant d'entrer dans les détails des changements de système, qui ont été décrits lors de la médiatisation...

La blessure au poignet d'Auston Matthews ne cause pas d'alarme

La star des Maple Leafs de Toronto, Auston Matthews, a raté le match de samedi contre les Oilers d'Edmonton en raison d'une...

Qui sera licencié la prochaine fois: Ralph Krueger ou John Tortorella?

Les sabres et les vestes bleues ont plaisanté tardivement et une grande partie de l'attention s'est tournée vers leurs bancs...

Leafs & # 39; Matthews, Andersen une décision de jeu contre les Oilers lundi

Auston Matthews n'a participé à aucun alignement à l'entraînement de dimanche, mais le meilleur buteur de la LNH a été...

Le balado Hockey News: Comment les sabres éteignent-ils le feu de leurs pneus?

Que deviendra le triste sac Sabres d'ici la saison prochaine? John Tortorella n'est-il pas longtemps après Colomb? Patrick Kane est-il...

Les Blues se rassemblent devant les Sharks après l'effondrement de Binnington

SAN JOSE, Californie - Marco Scandella a marqué son deuxième but du match pour briser l'égalité en troisième période et St. Louis...

Maple Leafs Prospect Robertson espère avoir un impact – sur et hors de la glace

Le talentueux ailier a fait sensation lors de la bulle des séries éliminatoires de 2020. Cette saison, il peaufine son...

Les Sénateurs Ryan Dzingel disputera son premier match depuis l'échange des Hurricanes

L'attaquant des Sénateurs d'Ottawa Ryan Dzingel se joindra à l'alignement jeudi contre les Flames de Calgary, son premier match avec les Sénateurs...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here