Les Jets & # 39; Stastny fournissent de la profondeur et de la stabilité en deuxième mi-temps avec Winnipeg

L'année est 2018. Les Jets de Winnipeg se préparent pour ce qui promet d'être une fin de partie profonde, et le directeur général Kevin Cheveldayoff est recherchant activement des moyens d'améliorer leur équipe. Le 26 février, il saisit l'occasion, envoie un choix conditionnel au premier tour du repêchage 2018 de la LNH, un quatrième tour conditionnel au repêchage 2020, et l'espoir Erik Foley aux Blues de Saint-Louis en échange de Paul Stastny.

Rétrospectivement, les Jets peuvent considérer ce métier comme un succès retentissant alors que Stastny s'est épanoui dans son rôle de premier plan dans le Six Best de Winnipeg. C'est impressionnant d'enregistrer 13 points en 19 matchs en saison régulière, mais Stastny a réussi à ajuster sa propre performance et à compter 15 points en 17 matchs éliminatoires avant que les Jets ne soient lancés par les Golden Knights de Vegas lors de la finale de la Conférence de l'Ouest.

Stastny est de retour au Manitoba. (Amy Irvin / Les écrivains de hockey)

Après que Stastny ait quitté Winnipeg pour la première fois et rejoint les mêmes Golden Knights, Stastny est devenu un consommable pendant la chasse à Vegas pour Alex Pietrangelo. Avec un visage familier sur le bloc commercial et un trou au centre qui doit être rempli, Cheveldayoff a de nouveau appuyé sur la gâchette, a réuni Stastny avec des visages familiers et a plus tard obtenu des résultats similaires.

Flash forward aujourd'hui, centre la deuxième ligne des Stastny Jets tous les soirs et a largement contribué au succès du début de saison pour des joueurs comme Andrew Copp et Nikolaj Ehlers. Le joueur de 35 ans recrée le dynamique un-deux-temps avec Mark Scheifele, et a toujours un impact qui va bien au-delà du score.

Profondeur, défense et durabilité

Comme il l'a fait en 2018, Stastny continue d'offrir un soutien indispensable aux Jets du milieu. Avoir une présence dans les deux sens et un meneur de jeu fiable a fait des merveilles pour Winnipeg jusqu'à présent cette saison et leur a permis d'exploiter leur talent lourd en ailes.

Premier groupe de centre de l'équipe avec un pourcentage de mise au jeu de 52,63%, tout en étant à égalité pour les autres avec un classement plus-7, le natif de Québec a été une défensive de premier plan tout en jouant avec plusieurs amis de ligne dans la course du premier quart la saison raccourcie.

Dans un petit échantillon, Stastny a continué à produire régulièrement depuis sa première course avec les Jets. En moyenne, à un rythme de production quasiment identique par rapport à 2018, tout en complétant son rôle au sein de l'équipe, son influence s'est accrue de jour en jour. Alors que le calendrier serré continue de se jouer et le placement régulier de Pierre-Luc Dubois à l'horizon, la profondeur des Jets au centre sera parmi les meilleures de la ligue.

Flexibilité des équipes spéciales

Le jeu de puissance des Jets est actuellement à 23,4%, bon pour la 13e place de la ligue, et quelques places en hausse par rapport aux totaux de l'année dernière. Et même si cela ne semble pas être une amélioration monumentale, c'est certainement une amélioration qui doit être reconnue, et la structure renouvelée des Jets en est la base.

Avec le retour de Stastny et le départ du jeu de puissance Patrik Laine, les Jets semblent avoir complètement changé leur configuration pour le jeu de puissance. Les visages restent les mêmes, avec Blake Wheeler près de la ligne d'arrivée, Josh Morrissey étant le seul défenseur, et Mark Scheifele et Kyle Connor partageant les tâches sur l'aile. Cependant, le rôle de Stastny, qui a été appelé le «pare-chocs» dans toute la ligue, a ouvert des possibilités entièrement nouvelles à l'avantage de l'homme.

Stastny a aidé à restructurer le jeu de puissance des Jets. (Photo de Jonathan Kozub / NHLI via Getty Images)

Avec le colmatage de Stastny au milieu de la glace dans la zone offensive, les Jets se sont apparemment détournés de la sélection ponctuelle, au lieu de choisir des passes courtes et rapides qui ouvrent les champs de tir avant que l'opposition ne puisse réagir.

Garder l'équipe défensive en mouvement a permis aux deux systèmes Jets d'attirer plus de rondelles dans le filet, ce qui se traduit par beaucoup plus de buts sur les retours et les déviations. Les coutures d'ouverture ont également provoqué le cryptage des couches, ce qui permet de passer des croix sur la glace de manière beaucoup plus fluide qu'auparavant. Bien que Stastny ne soit pas la seule raison du succès du jeu de puissance des Jets, sa présence au milieu de la glace a certainement simplifié les choses pour une combinaison déjà mortelle.

Le leadership des vétérans ne peut être mesuré

L'une des principales raisons pour lesquelles Stastny a été initialement acquis était due aux éliminatoires. Avec 97 séries éliminatoires à son actif à son actif, il a connu certaines de ses saisons record les plus productives au cours des trois dernières années, ce qui est à noter lors de sa deuxième saison avec les Jets.

En moyenne, près d'un point par match dans les séries éliminatoires 2017-18, la gestion des vétérans de Stastny est quelque chose qui passe sous le radar en termes d'impact individuel. Oui, il a été capable de produire régulièrement et d'améliorer son entourage, mais je pense que c'est son expérience à la fin de la saison qui a et continuera de porter ses fruits pour les Jets.

Comme Stastny, la grande majorité de la liste des Jets d'aujourd'hui a été éliminée en séries éliminatoires. Et bien que le succès n'ait peut-être pas été au rendez-vous, l'importance d'avoir des joueurs expérimentés qui savent comment performer quand cela compte vraiment est souvent sous-estimée.

Avec de nombreux matchs à venir et l'intensité se réchauffant déjà, il est loin d'être certain que Stastny jouera un rôle influent alors que les Jets continuent de chasser la coupe Stanley toujours insaisissable.

La voie à suivre

Les Jets étant toujours compétitifs dans la division nord de haut vol, l'impact de Stastny a jusqu'à présent été une assez agréable surprise. Jouant un rôle essentiel dans le top six de Winnipeg, aidant leur structure de jeu de puissance nouvellement formée et fournissant une présence expérimentée et vétéran tous les soirs, la deuxième période de Stastny a remporté des succès similaires par rapport à sa première manche avec la franchise.

Le fait que Kevin Cheveldayoff ait réussi à l'acquérir à deux reprises, tout en renonçant à des actifs minimes en retour, est simplement la preuve de l'équipe qu'il a bâtie au Manitoba.

Comment Stastny vous a-t-il impressionné jusqu'à présent cette saison? Que pensez-vous de la performance de Winnipeg au début? Faites-moi savoir dans les commentaires.

Le Stastny post des Jets, fournissant profondeur et stabilité au deuxième relais avec Winnipeg, est apparu en premier sur The Hockey Writers.

A la Une

Michael Brockers vient de tirer un coup direct sur l'ancien coéquipier des Rams Jared Goff avec ses récents commentaires

Même avant le Super Bowl Day, les Rams de Los Angeles et les Lions de Detroit ont réussi un échange en changeant...

L'équipe de rêve personnelle de Michael Jordan inclut toujours Scottie Pippen

Avant les Jeux de Barcelone de 1992, seuls les athlètes amateurs pouvaient participer à la compétition de basket-ball aux Jeux olympiques d'été....

Le bateau coulé de Richie Ashburn a résumé les lamentables Mets de New York de 1962

Même après une intersaison chaotique, les Mets de New York ont ​​de grandes attentes pour 2021. On ne pouvait pas en dire...

La star des Seahawks Russell Wilson a donné à sa femme, Ciara, des conseils de football qu'elle n'oubliera jamais

Pour réussir dans la NFL, un quart-arrière doit avoir plus qu'un bras de lancement d'élite. Ils ont également besoin du bon état...

A lire aussi

L'équipe canadienne de hockey féminin ouvre un camp avant la Coupe du monde d'Halifax

HALIFAX - L'équipe canadienne de hockey féminin a ouvert un camp lundi à Halifax, accueillant la prochaine Coupe du monde. Hockey...

Le directeur des pompiers des Canadiens pour le gardien de but Waite, nomme Burke pour le rôle

Les Canadiens de Montréal ont congédié le directeur de longue date du gardien de but Stéphane Waite et l'ont remplacé par Sean...

Les Maple Leafs pleurent la perte de Walter Gretzky

La nouvelle du décès du père du hockey canadien a éclaté à mi-chemin de la défaite 3-1 des Maple Leafs...

Sidney Crosby des Penguins sera ajouté à la liste des protocoles COVID-19 de la LNH

Le capitaine des Penguins de Pittsburgh, Sidney Crosby, sera inscrit sur la liste du protocole COVID-19 de la LNH et manquera le...

En termes d'âge, Vasilevskiy est le meilleur gardien de but de la LNH depuis 30 ans plus

En regardant ce que "Vasy" a déjà réalisé à l'âge de 26 ans, il se classe parmi les cinq meilleurs...

Brent Seabrook de Chicago appelle cela une carrière

Le grand défenseur a été un fidèle de la franchise à travers les mauvais et les bons moments, mais les...

L'équipe de la LNH continue de pousser pour déplacer le repêchage 2021

De nombreux aspects du monde du sport ont été touchés par la pandémie COVID-19. Le repêchage de la LNH de 2021 peut...

L'amende de 5000 $ est le meilleur argent qu'Alex Ovechkin ait jamais dépensé

La superstar de Capital avait tout à fait le droit d'être bouleversée par le stupide Trent Frédéric, mais cela ne...

Predators & # 39; Matt Duchene absent 3-5 semaines avec une blessure au bas du corps

L'attaquant des Predators de Nashville Matt Duchene est placé sur la réserve blessé avec une blessure au bas du corps et est...

Pacioretty marque en OT, Stone prend 5 passes alors que les Golden Knights bordent Wild

LAS VEGAS - Max Pacioretty a marqué deux fois, y compris le vainqueur du match en prolongation, pour porter les Golden Knights...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here