Les Canadiens rêvent en grand d'une tempête : « Nous sommes une bande de fous ici »

MONTRÉAL – Ce sont des gens fous qui jouent à un jeu fou dans des circonstances folles qui volent dans un temps insensé pour tenter de réaliser la rébellion la plus folle de toutes.

Imaginez, un instant, le gant que portent ces Canadiens de Montréal, les chances qu'ils ont spéculé pour saisir au cours d'une séquence de trois victoires consécutives pour tout gagner.

En tant que 18e équipe de saison régulière, ils se sont à peine qualifiés pour les séries éliminatoires, terminant avec une différence de buts négative (moins-9) et deux victoires de moins qu'une équipe non éliminatoire dans leur propre division (Calgary).

Ils ont licencié un entraîneur et en ont perdu un autre à cause d'une quarantaine de deux semaines à la période la plus importante de l'année. Leur intérim avait besoin d'un provisoire.

Le cœur (Brendan Gallagher) et l'âme (Carey Price) ont été blessés jusqu'au premier match des playoffs. Les deux meilleurs défenseurs ont joué sur une longue distance avec une bonne main entre eux.

L'une de leurs stars locales les plus célèbres (et les plus critiquées), Jonathan Drouin, a quitté la scène après 44 matchs et deux buts pour des raisons personnelles.

Leur meilleur buteur de 2019-20, Tomas Tatar, travaille une sixième semaine consécutive avec des rayures saines et n'utilisera probablement plus jamais bleu, blanc et rouge .

Et au milieu d'un virus qui a brisé leur calendrier pour un marathon de 63 matchs en 137 jours, ils ont en quelque sorte survécu à un déficit de la série 3-1 à Toronto et à un trou 1-0 à Vegas.

Diffusez les séries éliminatoires de la Coupe Stanley avec Sportsnet MAINTENANT

Diffusez en direct tous les matchs des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, sans interruption. De plus, le repêchage de la LNH, l'agence libre, les Blue Jays et la MLB, les matchs des séries éliminatoires de la NBA et plus encore.

SÉLECTIONNEZ LE PLAN

Il est utile de se rappeler où ces Canadiens sont allés pour comprendre leur réaction ingérable à l'endroit où ils vont mardi : un jet privé dans l'œil de la tempête tropicale Elsa, qui devrait frapper Tampa avec un fort coup de vent, de fortes pluies et des inondations .

« 19459002] « Dos au mur, le vent dans la figure », a déclaré Phillip Danault.

Danault a parlé de hockey, mais avec les lettres métaphoriques, Dominique Ducharme s'entraîne sur ses épaules comme un gars qui ne prend pas la peine d'emballer un parapluie pour le match 5.

« Oui, il n'y a plus de surprise. Je crois tout ce qui se passe en ce moment et pendant un moment, on le prend juste et on le regarde et on se dit que ça fait probablement partie de notre destin », a déclaré Ducharme mardi matin.

« Ça a été fou. Mais nous sommes un groupe de fous ici, et nous relèverons ce défi. "

Relever ce défi nécessitera une recette similaire à celle que Montréal a suivie lundi : punir le jeu physique des joueurs vedettes de Tampa, de superbes tirs au but, marquer le premier but et Carey Price agissant comme s'il s'agissait d'or, pas d'argent, sur la ligne.

Faites tout, et hé, nous verrons peut-être la mairesse de Tampa Jane Castor qui veut que le Lightning perde le match 6 au Centre Bell afin qu'ils puissent gagner la coupe Stanley à domicile lors du match 7.

"On ne sait jamais", a déclaré l'icône montréalaise Guy Lafleur à Ron MacLean lundi soir. « La confiance se construit, et vous ne savez jamais ce qui va se passer. »

Une victoire suffit pour sauver la face, mais pas assez pour semer le doute chez un maître comme l'éclair. Des hommes à seire ? C'est une autre histoire.

"Une victoire à Tampa pourrait avoir encore plus cet effet", a déclaré Ducharme. « Nous reviendrons jouer au Centre Bell pour un dernier match.

Pourtant, dans une saison des Canadiens où l'impensable est devenu banal, voler un match à Tampa semble parfaitement raisonnable à ce stade.

« Toute cette saison a été un peu chaotique, un peu mouvementée. Nous avons en quelque sorte tout traversé, entre COVID, la façon dont nous avons joué quelques nuits sur tout », a déclaré Corey Perry. "Et maintenant, oui, vous avez raison, nous allons potentiellement entrer dans un ouragan.

"Dom l'a bien dit : nous sommes un groupe de fous. C'est amusant de le faire ici à Montréal, d'avoir la ville derrière nous, d'être l'une des deux dernières équipes en lice. Vous savez, c'est ce dont vous rêvez en tant qu'enfant.

Vous ne pouvez pas écrire ces choses. Mais continuez : rêvez-le.

Inscrivez-vous à l'infolettre de la LNH

Tirez le meilleur parti de la couverture et de l'exclusivité de la LNH directement dans votre boîte de réception !

Bulletin de la LNH

Veuillez saisir une adresse e-mail valide

Merci pour votre abonnement !

* Je comprends que je peux retirer mon consentement à tout moment.

Catalogue

×

Gâchettes jetables

• Ducharme s'est arrêté court pour garantir qu'il roulerait avec le même alignement dans le match 5 que celui qui a prolongé la saison lundi soir, mais a parié sur Jake Evans (une passe décisive, deux coups sûrs, a tiré un penalty à Brayden Point), Alexander Romanov (premier but en séries éliminatoires) et Brett Kulak bâton. "Ces gars ont manifestement fait du bon travail. Il y a de fortes chances que nous revenions avec la même formation », a déclaré Ducharme.

• Alex Killorn, blessé, a participé au patinage d'échauffement de Tampa lundi, mais n'a pas encore vu d'action de jeu depuis qu'il a bloqué une explosion de Jeff Petry avec son pied gauche dans le match 1. On lui a demandé pour la cinquième fois si Killorn pouvait robe pour le match 5, l'entraîneur Jon Cooper a invoqué le grand Noël de Lloyd.

"Il y a toujours une chance", a déclaré Cooper. « Toujours une chance. C'est quoi ce film ? « Êtes-vous en train de dire qu'il y a une chance ? » Dumb and Dumber  ? Oui, il y a une chance qu'il joue. Mais cela dépendra en grande partie de Killer et de ce qu'il ressent, puis nous verrons demain.

• Avec Shea Weber dans la surface au service de son double mineur, les méchants tueurs Ben Chiarot et Joel Edmundson ont joué le premier 3:20 de prolongation dans le match 4 – en partie grâce à Cooper qui a demandé un temps mort et leur a donné du souffle par inadvertance.

"Ce ne sont que des animaux", a déclaré Evans. « Ces deux gars, vous ne voulez pas être devant le filet avec eux. Vous ne serez pas près d'eux. Je ne veux pas les combattre. Ils ont juste été très difficiles à affronter.

• Plus la série dure, plus nous sommes certains que Nikita Kucherov gagnera Conn Smythe. Catalogue

A la Une

Pourquoi COVID-19 a fait de la classe de draft 2021 la plus difficile à repérer cette année

Certains clients potentiels ne pouvaient être repérés que par vidéo. D'autres n'ont pas été autorisés à jouer au hockey organisé...

Kevin Durant n'est pas le leader de l'équipe des États-Unis, selon son ancien entraîneur

Il suffit d'un coup d'œil à la liste d'USA Basketball pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020 pour voir le joueur...

Tom Brady révèle des images narratives de son premier match contre les Patriots

Alors que Tom Brady se prépare pour sa deuxième année avec les Buccaneers de Tampa Bay, il montrera sa première confrontation en...

L'équipe de la MLB de Cleveland change officiellement de nom pour devenir "Guardians"

CLEVELAND (AP) - connue sous le nom des Indians depuis 1915, l'équipe de la Major League Baseball de Cleveland s'appellera les Guardians....

A lire aussi

Jaroslav Halak des Bruins s'attend à devenir un joueur autonome illimité

Le gardien des Bruins de Boston, Jaroslav Halak, espère devenir un joueur autonome illimité, selon son agent, Allan Walsh. Halak, qui...

Perspective d'intérêt : Luke Hughes pourrait-il être encore meilleur que ses frères ?

L'histoire de la LNH n'a jamais manqué de frères et sœurs vedettes qui se font des noms dans la ligue. Les graines...

Les Maple Leafs signent Joseph Woll pour une prolongation de contrat d'un an à deux volets

Les Maple Leafs de Toronto ont signé des souvenirs nets Joseph Woll pour une prolongation d'un an à deux volets d'une valeur...

Le monde du hockey montre son soutien après que Luke Prokop est devenu gay

Luke Prokop a fait un pas courageux lundi et est devenu le premier joueur à signer un contrat avec la LNH à...

Kraken face à des projets de décision d'expansion cruciale

Le nombre de joueurs disponibles est connu. Il est maintenant temps pour Ron Francis de constituer la meilleure équipe possible....

La perspective d'intérêt : Mason McTavish sera « difficile à arrêter » dans la LNH

Les attaquants puissants sont une race rare dans le jeu d'aujourd'hui, mais Mason McTavish a le mélange unique de taille, de vitesse,...

Les Canucks dans l'espoir d'un nouveau venu Jason Dickinson peuvent combler les lacunes du troisième trio

VANCOUVER - Être un « couteau-outil » pour les Stars de Dallas a permis à Jason Dickinson de jeter les bases de sa carrière...

Seattle effectue le premier échange dans l'histoire de la franchise

Kraken a transféré Tyler Pitlick aux Flames de Calgary en échange d'un quatrième tour des élections en 2022. ...

Profil de repêchage 2021 de la LNH : Carson Lambos

Le défenseur potentiel de la première paire de la LNH n'a jamais trouvé son jeu en Finlande et a lutté...

L'espoir de la LNH Luke Prokop sort comme gay

Luke Prokop, joueur de la WHL et espoir des Predators de Nashville, annonce courageusement qu'il est gay sur les réseaux...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here