Les autorités sanitaires canadiennes voulaient des protocoles plus stricts pour le retour de la LNH : les documents

Les masques faciaux étaient aussi répandus que les rondelles dans la LNH cette saison, mais des documents montrent que les autorités sanitaires canadiennes voulaient que la ligue prenne des mesures supplémentaires pour empêcher le propagation de COVID-19.

La ligue a mis en place un certain nombre de protocoles pour tenter de revenir sur la glace, notamment les tests quotidiens des joueurs et du personnel, des règles concernant la distance physique et les masques, et pour limiter les contacts que les coéquipiers pourraient avoir en dehors de la patinoire.

Néanmoins, des documents communiqués à La Presse canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information ont montré que les autorités sanitaires recommandaient « fortement » à la ligue de prendre d'autres mesures avant de passer au vert.

Après avoir reçu une ébauche des protocoles de retour au jeu de la LNH, les autorités sanitaires de l'Alberta, de la Colombie-Britannique, du Manitoba, de l'Ontario, du Québec et de l'Agence de la santé publique du Canada ont envoyé une lettre conjointe à la Commission Gary Bettman le 23 décembre 2020, exhortant la ligue soit à ajouter des tests réguliers pour les contacts étroits des joueurs et du personnel aux protocoles, soit à utiliser un "modèle à bulles" similaire à la ligue créée à Toronto et à Edmonton pour terminer la saison 2019-2020.

« S'il n'est pas possible de réaliser une itération du modèle de bulle pour la LNH, nous recommanderions que le début de la saison soit reporté de quelques semaines pour permettre au taux de maladie de baisser et à nos systèmes de santé de se rétablir », la lettre lit.

Responsables de la santé – y compris le médecin hygiéniste en chef de l'Alberta Dr Deena Hinshaw, médecin hygiéniste provincial de la Colombie-Britannique Dr Bonnie Henry, médecin hygiéniste en chef provincial du Manitoba Dr Brent Roussin, médecin hygiéniste en chef de l'Ontario Dr David Williams, directeur national de la santé publique du Québec Horacio Arru Howard Njoo, directeur adjoint de la santé publique à l'Agence de la santé publique du Canada – a également demandé l'aide de la LNH pour rallier les Canadiens à la prévention de la transmission du COVID-19.

« La LNH est bien placée pour jouer un rôle important dans la promotion des mesures de santé et de sécurité, cruciales pour réduire la propagation de la COVID dans nos provinces. « Nous serons très reconnaissants du leadership visible que la LNH a pu fournir au cours des premiers mois de 2021 à un moment où nos efforts collectifs pour contenir le virus seront cruciaux pour maintenir nos systèmes de santé à travers le pays », indique la lettre.

Bettman a répondu le 24 décembre, disant que la ligue avait déjà inclus les commentaires de diverses agences de santé publique canadiennes dans le procès-verbal.

"Nous ne pensons pas que notre plan de retour au jeu pose un risque important pour la santé et la sécurité des Canadiens ordinaires", a déclaré sa lettre.

Bettman a noté que les joueurs, le personnel et les entraîneurs seront testés quotidiennement et a déclaré que la ligue « ferait de son mieux » pour donner aux familles et autres contacts proches l'accès aux tests sur demande. Il a ajouté que les protocoles de la LNH ont été mis à jour pour inclure des tests pour les contacts étroits du joueur pendant 14 jours si le joueur était positif pour le virus.

La lettre notait également que la LNH avait modifié l'horaire pour limiter la fréquence à laquelle une équipe se déplace dans ou hors de la province, affirmant que l'ajout d'une « escouade de taxis » limiterait les déplacements transfrontaliers.

"Nous ne pensons pas qu'un "modèle de bulle" pour le début de la saison, ou un délai de plusieurs semaines avant de commencer à jouer, soit possible ; nous ne pensons pas non plus qu'ils soient nécessaires", a déclaré Bettman. capacité d'effectuer un retour au jeu réussi sans recourir à de telles mesures en veillant à ce que des réductions de risques appropriées soient en place et que notre personnel respecte strictement ces limitations. "

Le commissaire a ajouté que la ligue a « accueilli avec enthousiasme » la demande des autorités sanitaires d'encourager les Canadiens à prendre des mesures pour réduire la transmission du COVID-19.

« La ligue, nos clubs et nos joueurs s'engageront à jouer un rôle fort et visible dans la promotion des mesures de santé et de sécurité pour réduire la propagation du COVID-19 dans vos provinces », a-t-il déclaré.

Les responsables de la santé ont envoyé une autre lettre conjointe à Bettman le 25 décembre, disant qu'ils soutenaient le retour de la LNH au Canada. La ligue a commencé sa saison condensée avec 56 matchs le 13 janvier

En général, les protocoles COVID-19 de la LNH ont plutôt bien fonctionné, a déclaré Colin Furness, épidémiologiste du contrôle des infections à l'Université de Toronto.

"Je pense qu'ils avaient un plan intelligent", a-t-il déclaré. "Le plan n'était pas infaillible, et ils ont répondu de manière assez responsable."

Maintenir le taux d'infection à un niveau bas serait toujours difficile pour tant de joueurs et de membres du personnel impliqués, notamment parce qu'ils voyagent et lorsqu'ils sont à la maison, vivent souvent avec des personnes qui ne sont pas soumises aux mêmes règles, a déclaré Furness.

"C'est une tempête parfaite", a-t-il déclaré. "Cela ne prend qu'un moment d'inattention et puis boum."

La LNH a publié le 28 juin des chiffres montrant qu'elle avait administré plus de 350 000 tests COVID-19 au cours de la saison, 119 joueurs ayant reçu des « positifs confirmés ».

Il serait difficile de maintenir les chiffres plus bas, a déclaré le Dr Brian Conway, directeur du Vancouver Infectious Diseases Center.

Tout le monde a enfreint les protocoles COVID-19 pendant la pandémie, a-t-il déclaré, et les gens ont un faux sentiment de sécurité lorsqu'ils n'ont pas de conséquences telles que tomber malade.

"Les règles (de la LNH) semblent avoir été tout à fait appropriées, elles semblent avoir été utilisées correctement. Mais vous devez vous rappeler que nous avons affaire à des gens », a déclaré Conway.

Le virus a forcé 12 équipes à fermer pendant la saison, reportant 55 matchs.

Les Canucks de Vancouver ont connu la pire explosion de la ligue à la fin mars lorsque la variante agressive p.1 a balayé le vestiaire.

21 joueurs et quatre équipes d'entraîneurs ont été testés positifs pour le virus, dont beaucoup ont présenté des symptômes tels qu'une fatigue extrême, de la fièvre, des frissons et un essoufflement. Des proches sont également tombés malades, y compris des femmes et des enfants.

Vancouver a reporté plusieurs matchs et n'a pas joué pendant plus de trois semaines.

L'équipe a déclaré que l'enquête et la recherche des contacts ont révélé que l'épidémie a été déclenchée par une seule personne anonyme qui a contracté l'infection dans un « milieu communautaire » qui a ensuite été identifié comme un « lieu d'exposition publique ».

Les Canadiens de Montréal ont également eu quatre matchs reportés à la fin mars après que deux joueurs ont été ajoutés à la liste COVID-19.

L'entraîneur-chef par intérim Dominique Ducharme a également dû s'isoler après avoir été testé positif au virus le 19 juin. Il a vu son équipe terminer sa série de demi-finales contre les Golden Knights de Vegas depuis chez lui et a raté les deux premiers matchs de la finale de la Coupe Stanley. contre le Lightning de Tampa Bay.

Un environnement de bulle demandé par les autorités sanitaires canadiennes a peut-être empêché les épidémies de cette saison, mais seulement s'il y avait un engagement total de toutes les personnes impliquées, a déclaré Furness.

"Le bouillonnement fonctionne lorsque les règles sont claires", a-t-il déclaré. "Le bouillonnement est intelligent."

L'épidémiologiste a déclaré qu'il n'avait pas vu la LNH répondre aux appels des autorités sanitaires à être un leader dans la promotion des mesures de santé et de sécurité autour de COVID-19.

« Il faut faire plus que hocher la tête. Vous devez y mettre votre épaule pour faire passer le message, et cela ne semble pas être le cas, a déclaré Furness.

La ligue aurait pu faire mieux en termes de leadership moral, a-t-il ajouté, en aidant à faciliter les tests rapides pendant la saison ou en encourageant le public à se faire vacciner. Au lieu d'annoncer ses règles de vaccination aux joueurs et au personnel, la LNH pourrait montrer les étoiles filantes, a-t-il déclaré.

"Parce que c'est le groupe d'âge des jeunes hommes avec lequel nous avons beaucoup de problèmes", a déclaré Furness. "Et ces gars sont des modèles et ils savent qu'ils sont des modèles et ils savent qu'ils ont un grand public."

À l'heure actuelle, environ 23 % de la population admissible du Canada n'a pas reçu de vaccin contre la COVID-19, a déclaré Conway, et la LNH peut aider à changer cela.

"Parmi ceux qui ne sont pas vaccinés, quatre sur cinq veulent un vaccin et ils trouvent ça soit trop difficile, ils ne peuvent pas être dérangés, disent-ils" Bon, si tout le monde est vacciné, je n'en ai pas vraiment besoin & # # 39; et tel, & # 39; il expliqua. "Ce groupe, je pense que les ligues sportives, les équipes sportives, les stars du sport peuvent nous aider à essayer de faire vacciner ces personnes."

La LNH aura également du travail à faire pour garder le COVID-19 sous contrôle la saison prochaine, ont déclaré les experts.

Furness veut voir la ligue passer des tests rapides pour empêcher le virus de se propager dans les arènes lorsque les fans reviendront.

« C'est toujours un Far West. Nous ne savons tout simplement pas comment organiser de grands rassemblements. "Même si nous demandons une preuve de vaccination, elle peut facilement être falsifiée", a-t-il déclaré. "La meilleure chose à propos des grands rassemblements est de s'assurer que les gens ne sont pas contagieux pour le moment, et des tests rapides sont très bons pour cela."

Il est probable que la plupart des ligues sportives reviennent à "presque normale" autour de la fête du Travail, a déclaré Conway, avec des fans dans les bâtiments et des équipes en déplacement.

Cependant, cela ne signifie pas que la pandémie est terminée.

« Nous devons nous rappeler que COVID n'est pas parti. Ce n'est pas la fin, c'est la fin du commencement. Donc, ce que nous devons faire, c'est être très prudent », a déclaré Conway. "En supposant que tout se passe bien, nous rouvrirons, mais il y aura probablement encore des cas, et il doit y avoir un protocole très clair et approprié et affirmé, sinon agressif, en place pour traiter tous les cas qui surviennent." Catalogue

A la Une

La soirée du Temple de la renommée de Peyton Manning pourrait avoir un budget exorbitant : "Personne ne m'a demandé d'avoir les Rolling Stones...

Qu'achète-t-on à un homme qui a tout ? C'est ce que le propriétaire des Indianapolis Colts, Jim Irsay, et ses organisateurs d'événements...

Profil du repêchage 2021 de la LNH : Samu Tuomaala

Peu de joueurs ont terminé la saison en plus de Samu Tuomaala, le tireur finlandais de la Coupe du monde...

Patrick Sandoval perd un non-frappeur à la 9e place, les Angels battent des jumeaux

MEMORY POLICE - Patrick Sandoval savait que l'histoire était à sa portée. Les jeunes gauchers des Los Angeles Angels ont regardé le...

Les Kings signent l'attaquant Trevor Moore sur deux ans, un contrat de 3,75 millions de dollars

EL SEGUNDO, Californie (AP) - L'attaquant Trevor Moore revient aux Kings de Los Angeles avec une prolongation de deux ans de 3,75...

A lire aussi

Seattle, Meet Your First Draft Class

Kraken a fait sept choix ce week-end et a jeté les bases d'un pipeline qui sera finalement appelé renforcement des...

Les luttes d'expansion de la LNH ont changé avec Vegas et maintenant Seattle

C'était une époque où les équipes d'expansion mettaient des années à former des alignements compétitifs. Mais Vegas a profité des...

L'espoir de la LNH Luke Prokop sort comme gay

Luke Prokop, joueur de la WHL et espoir des Predators de Nashville, annonce courageusement qu'il est gay sur les réseaux...

M Go Big: Mené par Power, le Michigan a un score de 1-2 au repêchage de la LNH

Le repêchage de la LNH a été le maïs et le bleu du Michigan vendredi soir. Et il y a...

Profil de repêchage 2021 de la LNH : Carson Lambos

Le défenseur potentiel de la première paire de la LNH n'a jamais trouvé son jeu en Finlande et a lutté...

Perspectives d'intérêt : Cole Sillinger sort de l'ombre de son père

C'est devenu une tradition annuelle de repêchage de la LNH de voir les fils d'anciens joueurs faire leurs premiers pas dans leur...

Les décisions les plus intéressantes des listes d'expansion du Seattle Kraken

Les listes protégées pour le Seattle Kraken Expansion Draft ont été dévoilées dimanche et il y a eu quelques surprises...

Les Flyers obtiennent Ellis, les Golden Knights obtiennent Patrick dans le cadre d'un contrat à trois équipes

NASHVILLE, Tenn. Les Flyers de Philadelphie ont finalement obtenu un meilleur défenseur samedi et ont acheté Ryan Ellis dans le cadre d'un...

Bruins, Hall accepte une prolongation de quatre ans

Les Bruins de Boston ont signé Taylor Hall pour une prolongation de contrat de quatre ans après l'avoir acquis avant...

Les Kings signent l'attaquant Trevor Moore sur deux ans, un contrat de 3,75 millions de dollars

EL SEGUNDO, Californie (AP) - L'attaquant Trevor Moore revient aux Kings de Los Angeles avec une prolongation de deux ans de 3,75...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here