Les 5 pires classes de repêchage Avalanche / Nordiques de tous les temps

Les Avalanche du Colorado / Nordiques de Québec ont frappé à la maison sur certains de leurs repêchages, surtout au premier tour. Cependant, tous les mouvements n'ont pas été transformés en pot. En fait, la franchise a géré certains stinkers, quel que soit leur emplacement. Voici les cinq pires brouillons de l'histoire de la franchise. Serrez bien, car cette mauvaise profondeur est rarement vue.

Connexes: Origines de chaque équipe de la LNH – Conférence de l'Ouest

Par souci de transparence, le classement tient compte du nombre de joueurs qui ont disputé plus de 100 matchs dans la LNH, du nombre de choix qui ont fait une carrière dans la LNH et du nombre de choix.

100 matchs semblaient être un seuil raisonnable, car cela signifie qu'un patineur sur glace a joué pendant plus d'une saison et montre suffisamment de talent pour être considéré comme un potentiel prometteur. Comme les joueurs des classes de draft plus récentes peuvent encore se développer, l'analyse a couvert les saisons de 1985 à 2016.

53 pour cent des recrues des Nordiques ont utilisé des patins au moins une fois pour un match de la LNH, 97 de leurs 183 sélections faisant le show. Lorsque la franchise a déménagé au Colorado, le club a vu 48% de ses receveurs frapper la glace de la LNH au moins une fois, 89 de leurs 186 choix faisant une apparition dans les ligues majeures.

Honnêtement
Mentionné

La classe de repêchage en 2006 mérite une mention honorable car un seul des six joueurs sélectionnés a joué des matchs de la LNH. Alors qu'Avalanche n'avait qu'un seul joueur qui a fait la LNH, il a fait une carrière pour lui-même.

Ce joueur? Chris Stewart, un attaquant chanceux qui a disputé 668 compétitions jusqu'à présent.

L'ancien choix du repêchage d'Avalanche 2008 Chris Stewart est le seul joueur exceptionnel de sa classe de repêchage. (Amy Irvin / Les écrivains de hockey)

Il est actuellement signé avec les Flyers de Philadelphie, bien qu'il soit maintenant avec leur affilié AHL. Il a accumulé 322 points et a récolté 720 minutes de pénalité au cours de sa carrière à ce jour.

5.
1985

L'ébauche de 1985 des Nordiques est la seule classe québécoise à figurer sur la liste. Ils avaient 13 choix, et cinq d'entre eux ont en fait participé à la LNH, mais brièvement.

Malheureusement, l'attaquant Bruce Major (cinquième tour – 99e élection) n'a disputé que quatre matchs dans la LNH et Max Middendorf (troisième tour – 57e élection) a patiné dans 13 compétitions de la LNH. Le premier tour – l'attaquant David Latta – a disputé 36 matchs dans la LNH tandis que le gardien de huitième ronde Mario Brunetta a disputé 40 matchs dans la LNH.

Connexes: Les meilleures classes de repêchage des insulaires

Le seul membre de la classe à avoir disputé plus de 100 matchs dans la LNH a été le choix de deuxième ronde Jason Lafreniere, qui a marqué 34 buts et 53 passes en 146 compétitions dans la LNH. Il a terminé sa carrière de hockey en jouant pour le club polonais Podhale Nowy Targ.

4.
2010

Le tirant d'eau de l'avalanche de 2010 laissait à désirer. Le club possédait huit choix, et seulement deux d'entre eux ont disputé plus de 100 matchs dans la LNH. Un joueur – le gardien Calvin Pickard – a disputé un match dans la LNH au cours de la saison 2019-2020. Gardien de but comme remplaçant, il a vu peu de temps sur la glace depuis son départ du Colorado, avec 107 matchs dans la LNH à son actif.

L'ancien gardien de but de l'Avalanche, Calvin Pickard, a eu du mal à trouver sa place dans la LNH. (Jenae Anderson / Les écrivains de hockey)

L'ailier gauche Michael Bournival est en tête de la catégorie avec 113 matchs dans la LNH, bien que des blessures réduisent sa carrière, le forçant à prendre sa retraite le 14 juin 2019.

Connexes: Val James – The Forgotten Trail Blazer

Choix de première ronde – le centre Joey Hishon – n'a disputé que 13 matchs dans la LNH pour l'équipe, lors de la saison 2014-15. Il a joué quelques saisons en Europe avant de raccrocher ses patins. Pendant ce temps, le gardien Sami Aittokallio a joué au quatrième tour dans seulement deux compétitions de la LNH avant de choisir de poursuivre sa carrière en Finlande.

3.
2012

La classe de repêchage pour 2012 a été un désastre sur plusieurs fronts. Premièrement, l'équipe n'avait que cinq choix. Deuxièmement, seulement deux de leurs sélections ont disputé des matchs de la LNH. Troisièmement, leur choix le plus élevé a été le deuxième tour Mitchell Heard, élu 41e au total. Il ne s'est jamais rendu dans la LNH, au lieu de faire des va-et-vient entre la ECHL et la AHL.

Le sixième tour, Joseph Blandisi, est le seul membre de cette classe à avoir disputé plus de 100 matchs dans la LNH et siège sur 101. Il a disputé deux matchs dans la LNH en 2019-20 pour les Penguins de Pittsburgh, et il a inscrit 188 dans la Ligue américaine. compétitions.

Joseph Blandisi continue de se battre pour plus de matchs dans la LNH. (Amy Irvin / Les écrivains de hockey)

Le seul autre joueur à avoir atteint la LNH était le centre Colin Smith, qui a fait sa seule apparition dans la LNH pour l'Avalanche le 1er décembre 2014. Il joue maintenant dans les ligues allemandes.

Pas
un bel ensemble de choix. Mais ça empire.

2.
2008

Avalanche possédait sept projets en 2008, dont le premier au deuxième tour. Seuls trois joueurs ont vu une période glaciaire de la LNH et aucun n'a joué plus de 100 matchs dans la LNH.

Le défenseur Cameron Gaunce a été le premier choix et il a jusqu'à présent joué dans 37 compétitions dans la LNH, dont trois pour le Lightning de Tampa Bay au cours de la saison 2019-20. Cependant, il a 646 matchs dans la AHL.

Connexes: Repêchage 2010 de la LNH – 5 choix oubliés

Aller de l'avant Mark Olver a joué 74 matchs dans la LNH pour l'avalanche et joue maintenant en Allemagne. Pendant ce temps, le défenseur Jonas Holos a disputé 39 matchs dans la LNH pour le Colorado avant de rejoindre les ligues norvégiennes.

Jonas Holos n'a jamais trouvé sa place dans la LNH. Photo: RicLaf (travail personnel) (CC BY-SA 3.0 (https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)), via Wikimedia Commons)

C'est un grand revirement et un raté de tous leurs brouillons. Il est étrange que l'avalanche puisse geler une équipe compétitive avec ce type de draft.

Attendez, cela peut expliquer leur déclin précis dans les classements dans les saisons à venir. Hmmm.

1. 2014

La plus grande puanteur de l'histoire de la franchise est la classe de repêchage en 2014. C'est nul. Pour ceux qui ne s'en souviennent pas, l'attaquant d'Avalanche a choisi Conner Bleackley comme premier tour. Il est entré au repêchage d'entrée en 2016, où il a été sélectionné par les Blues de Saint-Louis, qui n'ont pas prolongé son contrat d'entrée. Bleackley semble être déterminé à être un joueur de la ECHL.

Conner Bleackley participera à la Coupe Memorial à Red Deer, AB, le vendredi 20. Mai 2016. (Photo par Rob Wallator / CHL Images)

Mais attendez, il y a plusieurs choix sombres dans cette classe. Six des sept joueurs n'ont pas participé à un seul match de la LNH. Le seul joueur qui a vu l'âge de glace de la LNH est le défenseur Anton Lindholm, qui a disputé 66 matchs dans la LNH et remplacé pour blessures.

Trois joueurs ont quitté le hockey professionnel et deux autres semblent être le point culminant de leur carrière.

Connexes: Pavel Bure – Un hommage à la fusée russe

Accordé,
avec cette classe, il peut y avoir encore une floraison tardive quelque part, cependant
Aucun de leurs cheminements de carrière n'indique actuellement un potentiel inexploité.

Ce qui est vraiment dérangeant, ce n'est pas un choix unique transformé en un joueur partant de la LNH. C'est un gaspillage de brouillons.

Analyse finale

Une chose s'est démarquée en faisant la liste. Trois des pires mouvements de la franchise se sont produits au cours de la dernière décennie, quatre des cinq au cours des 12 dernières années. Dans les quatre classes, l'avalanche n'a même pas pu sortir une LNH de son premier tour.

Il est difficile de constituer une équipe de cette façon.

Lorsque Patrick Roy a dit qu'ils avaient besoin de reconstruire l'avalanche à partir de zéro, il ne plaisantait pas. Les repêchages récents ont montré une amélioration – avec deux choix de première ronde déjà disputés dans plus de 200 matchs dans la LNH et le défenseur Cale Makar sur le point de devenir une légende. Le temps nous dira si l'organisation a vraiment changé son infrastructure. Mais une chose est sûre: il est difficile de glace une équipe compétitive dans le plafond salarial sans un bon repêchage.

J'espère que l'avalanche a appris sa leçon.

Le poste 5 Pires classes de repêchage Avalanche / Nordiques de tous les temps est apparu pour la première fois sur The Hockey Writers.

A la Une

Corey Seager des Dodgers nommé MVP des World Series

ARLINGTON, Texas - Corey Seager a frappé un rare doublé en octobre et est devenu le joueur le plus précieux du monde...

L'entraîneur des Panthers de la Caroline, Matt Rhule, montre qui est le patron dans sa première saison

Matt Rhule est le petit nouveau de la ville, mais il est à l'aise là-bas. Lors de sa première année en tant...

100 ans plus tard: Souvenez-vous de la finale de la Coupe Stanley sénateur-métropolitaine de 1920

Le monde du hockey est issu d'une pandémie mondiale et la coupe Stanley a été décernée dans un endroit neutre. Une fois...

Le joueur des Clippers Lou Williams a fait un simple changement qui lui a permis d'économiser des milliers de dollars

Les athlètes professionnels sont connus pour leurs gros salaires. Ils sont tout aussi connus pour avoir perdu tout ce qu'ils gagnent. Les...

A lire aussi

Canucks: Lignes avant prévues 2020-21

Les Canucks de Vancouver entament le voyage dans la saison prochaine avec des lignes avant plus que celles qu'ils ont glacé dans...

NHL Chatroom: Le marché des agents libres n'est pas le plus effrayant cette semaine

Bienvenue à NHL Chatroom, le talk-show de hockey en direct et interactif de Sportsnet! Chaque semaine, Ailish Forfar et Steve Dangle...

Sabres News and Rumors: Ruotsalainen, Luukkonen, Quinn & More

Buffalo Sabers annonce de nouveaux contrats pour des agents libres limités Sam Reinhart (un an, 5,2 millions de dollars), Linus Ullmark (un...

Bruins de Boston avec des saisons de 100 points

Les Bruins de Boston sont l'une des plus anciennes franchises de la LNH. En tant que tel, l'équipe a vu sa part...

Perspectives Nouvelles et rumeurs: Lundell, Chinakhov et WHL

Le premier choix des Panthers de la Floride du repêchage d'entrée de la LNH en 2020 aurait un plafond offensif bas, mais...

Les Maple Leafs signent le défenseur Travis Dermott pour une prolongation d'un an

Les Maple Leafs de Toronto ont signé le défenseur Travis Dermott pour une prolongation d'un an, a annoncé le club vendredi. ...

Les Sabres signent un contrat d'un an avec Linus Ullmark et évitent l'arbitrage

Les Sabres de Buffalo et le gardien de but Linus Ullmark ont ​​évité l'arbitrage en acceptant un contrat d'un an de 2,6...

3 Canucks espèrent voler au repêchage de 2020

Les Canucks de Vancouver n'ont eu le choix qu'au troisième tour du repêchage de la LNH en 2020, mais cela ne les...

Flyers 'Provorov prêt pour la saison d'évasion

Au cours des quatre dernières années, certains joueurs sont sans aucun doute plus importants pour les Flyers de Philadelphie qu'Ivan Provorov. À...

Les 15 meilleurs attaquants de puissance de la LNH

C'est une denrée rare pour un joueur de la LNH d'avoir la taille, la force, les compétences et l'intelligence nécessaires pour dominer...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here