Les 5 meilleures saisons des recrues dans l'histoire des baleiniers / ouragans

Les recrues sont souvent mises à l'honneur alors que les esprits du hockey tentent de prédire le potentiel de croissance d'un jeune joueur. Regarder une star devenir la sienne est l'une des parties les plus excitantes du hockey, surtout quand elles montrent des éclats d'éclat lors de leur première saison dans la LNH. Ce sont les cinq partants qui ont fait le mieux pour la franchise Hartford Whalers / Carolina Hurricanes.

5. Sebastian Aho, 2016-17

La pointe finlandaise flashy qui devient rapidement un nom familier, non seulement en Caroline mais dans la ligue, obtient un léger avantage au n ° 5. Aho a montré des progrès remarquables au cours de ses trois années dans la ligue, mais les fans des Hurricanes ont certain depuis sa saison recrue que ce garçon était la vraie affaire.

Sebastian Aho des Carolina Hurricanes (Photo AP / Karl B DeBlaker, File)

Aho a pris un départ lent en s'adaptant au rythme de la LNH; il n'a marqué aucun but avant le 14e match. Mais après avoir éliminé le premier, il a progressivement commencé à gagner en confiance et à contribuer de manière plus offensive. Le 31 janvier 2017, il a marqué son premier tour du chapeau et ajouté une mention d'aide dans une victoire de 5-1 contre les Flyers de Philadelphie. Au total, il a totalisé 24 buts et 25 passes en 82 matchs.

Peut-être
La chose la plus impressionnante de la saison des recrues est de savoir comment il y est parvenu avec un faible
fonte de soutien. Il a terminé deuxième de l'équipe avec des points, derrière seulement Jeff
Rails, avec lequel il jouait rarement. Deux des joueurs de ligne réguliers d'Aho étaient Teuvo
Teravainen et Elias Lindholm, dont aucun n'avait encore battu 40 points
leurs carrières.

La Caroline est passée de 27 à 20 buts pour, un nombre qui a augmenté chaque saison où Aho faisait partie de l'équipe. Son énergie juvénile et son talent indéniable ont été un phare pour les ouragans bas pendant cette période, et il a tout fait à seulement 19 ans. C'est ce qui lui donne le feu vert sur des mentions honorables comme Scott Young, Brad Shaw et Chris Pronger.

4. Jeff Skinner, 2010-11

Les Hurricanes ont eu un bon repêchage au repêchage de 2010, utilisant leurs deux premiers choix sur l'ailier gauche Jeff Skinner et le défenseur Justin Faulk, deux joueurs qui ont formé le noyau de la Caroline pour les huit prochaines années. Malgré son statut mineur, Skinner a impressionné le personnel des Hurricanes par leur compétence et leur agilité, et s'est immédiatement mérité une place sur la liste de surveillance.

Ancien ouragan Jeff Skinner (Amy Irvin / The Hockey Writers)

Dans sa première saison, Skinner a marqué 31 buts et 32 ​​points, ce qui était le meilleur parmi tous les étudiants de première année. Ses efforts lui ont valu le trophée Calder Memorial en tant que meilleure recrue de la LNH et une place dans le match des étoiles de la LNH. Sa saison de recrue de 63 points occupe le troisième rang dans l'histoire de la franchise Hurricanes / Whaler.

Carolina a raté les séries éliminatoires par seulement deux points, malgré la contribution de Skinner. Tout au long de sa carrière de neuf ans, il n'a pas vu une seule des séries éliminatoires. Son échange avec les Sabres de Buffalo l'année dernière a donné un peu d'espoir qu'il pourrait faire équipe avec Jack Eichel et obtenir des aspirations de longue date pour les fans de Buffalo, mais ce sont les Hurricanes sans skinner qui ont pris d'assaut l'automne.

3. Sylvain Turgeon, 1983-1984

Le Québec a fait ses débuts dans la LNH pour les Hartford Whalers, datant du 5 octobre 1983, un garçon de 18 ans de Rouyn-Noranda. Après avoir été repêché deuxième au classement général en 1983, Turgeon a immédiatement explosé sur la scène, établissant des records de buts et de points par une recrue des Whalers / Hurricanes. Ses 40 buts et 72 points sont des records qu'il détient encore aujourd'hui, ce qui le place également en compagnie d'élite – seulement 12 joueurs de l'histoire de la LNH ont marqué plus de 40 buts au cours de sa saison recrue.

Ce fut une période passionnante pour Hartford, qui avait le tireur d'élite rapide Turgeon et un jeune Ron Francis au cœur de l'équipe. Pour les deux saisons suivantes, Turgeon a produit au rythme d'un point par match jusqu'en 1986-1987, date à laquelle il s'est blessé à l'estomac. Bien que les Whalers aient disputé les séries éliminatoires au cours des prochaines saisons, suivre des rivaux de division comme les Canadiens de Montréal et les Bruins de Boston s'est avéré un défi de taille.

Les blessures de Turgeon ont persisté au cours des saisons suivantes, entravant sa capacité alors que les Whalers continuaient d'interférer au milieu de la LNH. En 1989, il a été échangé aux Devils du New Jersey. Au cours des dernières années de sa carrière dans la LNH, il a passé du flipper autour de plusieurs équipes différentes avant de se retirer en Europe pour jouer sa carrière.

2. Ron Francis, 1981-82

Le capitaine de l'histoire de la franchise le plus ancien et le seul joueur sur cette liste à avoir mérité sa retraite, Ron Francis reste l'un des joueurs les plus emblématiques et les plus aimés de la franchise. Francis a disputé 23 saisons dans la LNH pour les Whalers, les Penguins de Pittsburgh, les Hurricanes et les Maple Leafs de Toronto. Il occupe le cinquième rang de l'histoire de la LNH avec un énorme 1 798 points, dont 68 pour la saison des recrues.

Ron Francis, Hartford Whalers (Photo de Steve Babineau / NHLI via Getty Images)

Après que Francis ait été nommé quatrième au classement général en 1981, il a commencé la saison suivante avec les Soo Greyhounds de l'OHL. Alors que Francis dominait la Ligue de l'Ontario, les Whalers ont frappé à la porte de la cave et se sont battus dans une division Adams concurrente. Les Whalers n'ont récolté que deux victoires lors de leurs 16 premiers matchs, appelant leur nouveau repêchage hautement désigné et le plaçant immédiatement dans l'alignement. De là, Francis n'a jamais regardé en arrière.

Il a marqué son premier but et ajouté deux mentions d'aide lors de son deuxième match dans la LNH – une victoire de 8-5 contre les Maple Leafs. Il a passé le reste de la saison avec Hartford, marquant 25 buts et 43 passes en seulement 59 matchs pour terminer à la troisième place. Ses 1,15 points par match cette saison sont toujours les plus élevés de l'histoire de la franchise recrue.

Total des points mis à part, Francis gagne sa place au n ° 2 en raison de ce qu'il a appelé quand il est entré dans la ligue à 18 ans. Il représentait l'espoir dans les moments difficiles pour l'équipe de vente au détail, et il a pu le faire à nouveau pour Carolina lorsqu'il a rejoint les Hurricanes en 1998. Cette franchise doit beaucoup à Francis, c'est pourquoi il est l'une des personnes les plus admirées et respectées .

1. Cam Ward, 2005-06

Souvent considérée comme l'une des plus grandes saisons pour un gardien débutant, il ne faut pas s'étonner de voir Cam Ward # 1 sur cette liste. Ward n'a joué que 28 matchs dans un rôle de soutien au cours de la saison régulière de 2005-2006, affichant un but fragile contre la moyenne (GAA) de 3,68 et un pourcentage d'économie (SV%) de 0,882, mais il a pris le match son au prochain niveau quand il a eu sa chance dans les séries éliminatoires.

Cam Ward (Hammersmith Studios- Greg Thompson)

Dans le premier match du premier tour contre les Canadiens, le vétéran partant Martin Gerber a cédé six buts sur 21 tirs en 6-1 défaites. Après que Gerber a accordé trois buts de plus dans la première période du deuxième match, l'entraîneur-chef Peter Laviolette s'est tourné vers son remplaçant recrue de 22 ans. Et à partir de là, tout est allé nager.

Ainsi, le 25 au général en 2002, Ward était toujours un joueur que la Caroline avait de grands espoirs. Mais en séries éliminatoires, «Canes a vu le potentiel se réaliser rapidement. Les Hurricanes ont remporté les quatre matchs suivants et la série, Ward fermant la porte derrière lui. Dans les quatre victoires, Ward n'a accordé que cinq buts.

Inspirée par ses réalisations, Carolina bat ensuite les Devils du New Jersey, les Sabres de Buffalo et les Oilers d'Edmonton pour remporter la première Coupe Stanley de la franchise. Ward a été un mur de buts tout au long des séries éliminatoires, sauvant constamment son équipe avec des arrêts clés aux moments critiques. En fin de compte, il a amélioré les chiffres à un brillant 2,14 GAA et 0,920 SV%, ce qui lui a valu le trophée Conn Smythe en tant que MVP des séries éliminatoires.

Ward est l'un des quatre buts de première année de l'histoire de la LNH pour récolter 15 victoires ou plus en séries éliminatoires et remporter la Coupe Stanley. Il a également été le premier gardien recrue à remporter Conn Smythe depuis Ron Hextall en 1987. La saison de 112 points de Carolina en 2005-2006 était déjà la meilleure de l'histoire, mais la Coupe Stanley est le prix ultime et l'héroïne des éliminatoires de Ward suffit à elle seule. le justifier comme la plus grande franchise Hurricanes de tous les temps.

Le post 5 meilleures saisons de recrue dans l'histoire des baleiniers / ouragans est apparu en premier sur The Hockey Writers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *