Le commerce de Dale Hawerchuk revisité

À partir de 1981, Dale Hawerchuk est devenu l'un des centres les plus dominants de la Ligue nationale de hockey et était le visage des Jets de Winnipeg. Après une carrière junior dans la LHJMQ où il a marqué 81 buts et 102 passes en 72 matchs avec les Royals de Cornwall 1980-81, il était en tête du repêchage. Winnipeg a choisi Hawerchuk avec la première place au total du repêchage de la LNH en 1981. À partir de là, il a entamé une carrière de 16 ans qui s'est terminée dans l'intronisation au Temple de la renommée du hockey.

Les meilleures années du succès de Hawerchuk sont venues sous la forme d'un jet et ont duré près d'une décennie. Lorsqu'il a finalement été transféré de Winnipeg à un prétendant légitime, cela est devenu un mouvement historique qui a lancé la LNH dans les années 1990 avec succès. L'homme affectueusement surnommé «Ducky» a dit au revoir au Manitoba et a forgé la dernière partie de sa grande carrière. Le tout avec une fonctionnalité accrocheuse.

Placer des scènes

Au cours des années 1980, presque toutes les équipes de la LNH semblaient avoir un joueur de centre de premier plan. "The Great One" à Edmonton avec les Oilers. Les Penguins appartenaient à "Super Mario" à Pittsburgh. Ensuite, il y avait Denis Savard avec Chicago, Bernie Federko avec St. Louis, Bryan Trottier avec Long Island, Peter Stastny avec Québec, Ron Francis avec Hartford Whalers, et ainsi de suite.

Bien que les centres stellaires abondent, le Hawerchuk des Jets était sans aucun doute l'un des cinq meilleurs du jeu pendant toute la décennie. Il devait remporter le trophée Calder en 1982 en tant que recrue de l'année dans la LNH après avoir marqué 45 buts et 58 passes pour 103 points au cours de sa première saison. Hawerchuk marquerait 100 points ou plus cinq fois de plus pour Winnipeg – six fois au total en seulement neuf saisons. Son score le plus élevé a été enregistré lors de la saison 1984-85 lorsqu'il a marqué 53 buts (un sommet en carrière), 77 passes et 130 points en 80 matchs.

Dale Hawerchuk, lors d'un match contre les Canadiens au Forum de Montréal, a été le visage des Jets de Winnipeg pendant près d'une décennie avant d'être échangé à Buffalo (Photo par Denis Brodeur / NHLI via Getty Images)

Hawerchuk et les Jets rateraient les séries éliminatoires pour la saison 1988-89. Ce serait la première et la seule fois que l'équipe ne venait pas après la saison pendant leur période. L'année suivante, après n'avoir jamais chuté en dessous de 91 points, les chiffres de Hawerchuk ont ​​glissé de façon significative par rapport à ses normes dans ce qui serait sa dernière saison à Winnipeg. Ce n'était en aucun cas un signe de vieillissement ou de basse saison pour le centre des étoiles. L'entraîneur-chef des Jets de première année, Bob Murdoch, a plutôt réduit la période glaciaire de Hawerchuk et les tensions entre les deux.

"J'ai eu 15 à 18 minutes (temps de jeu) par match après avoir eu 30 à 35 minutes", Hawerchuk a été cité dans un article du 17 octobre 1990 par Kevin Oblobzija de Rochester NY Democrat and Chronicle . «C'est devenu difficile pour moi, surtout quand tu te sens bien physiquement. Depuis le début, il (Murdoch) ne m'a vraiment jamais fait confiance. Je n'ai rien contre lui, il a le droit de s'entraîner à sa guise.

À mi-chemin de la saison 1989-1990, Hawerchuk a demandé un échange avec le directeur général de Winnipeg, Mike Smith. Smith et son porte-parole ont convenu qu'il serait préférable d'attendre l'été pour conclure l'accord. Pour la campagne 1989-1990 dans la LNH, Hawerchuk a marqué 26 buts et 55 passes pour 81 points – le but le plus bas et le score de son temps à Winnipeg. Bien que les Jets de Murdoch aient établi un record de victoires de 37-32-11, ils subiraient une défaite au premier tour en sept matchs pour les Oilers d’Edmonton. Hawerchuk a mené l'équipe en séries éliminatoires l'an dernier avec trois buts et cinq passes en sept matchs. À ce moment-là, cependant, le mal était déjà fait et il n'y avait pas de réconciliation entre lui et Murdoch.

Hawerchuk est transféré à Buffalo

Conformément à sa parole, Smith répondrait à la demande commerciale de Hawerchuk après la fin de la saison 1989-1990. Même s'il savait qu'il allait passer à autre chose, le centre des étoiles ne savait pas où aller. Dans ce que beaucoup appelaient "The Dale Hawerchuk Sweepstakes", une transaction devrait avoir un prix important, quelle que soit l'équipe qui finissait par acquérir ses services. Les joueurs du niveau de compétence de Hawerchuk se réunissaient rarement, et souvent il y avait une grande hésitation à se séparer d'un seul. Bien sûr, les Jets avaient besoin d'un partenaire volontaire qui avait les marchandises à échanger.

Dale Hawerchuk de Winnipeg et Phil Housley de Buffalo ont été les piliers des échanges du 16 juin 1990 entre les deux équipes (Crédit photo: Democrat and Chronicle 17 juin 1990, Rochester, NY, États-Unis).

Le directeur général Gerry Meehan et les Sabres de Buffalo étaient prêts à danser le tango. Le 28e repêchage de la LNH a eu lieu le 16 juin 1990 à Vancouver, en Colombie-Britannique, en Californie, organisé par les Canucks. Avec d'énormes perspectives attendues avec impatience la sélection, Meehan et Smith ont rédigé un accord rapide qui a été annoncé à tous les présents. Les Jets ont envoyé Hawerchuk et son propre choix de première ronde aux Sabres en échange du défenseur All-Star Phil Housley, du troisième trio de longue date Scott Arniel, du dur Jeff Parker et du premier choix de Buffalo au repêchage.

Après le changement, les Sabres ont eu la 14e sélection au total au repêchage, tandis que Winnipeg a chuté au 19. Par la suite, les deux équipes ont repêché de grands et puissants ailiers qui étaient chacun considérés comme ayant un test de notation. Buffalo voulait repêcher Brad May, tandis que Winnipeg a choisi Keith Tkachuk.

Rétrospectivement, il est très intéressant de changer les brouillons. May, qui n'a jamais marqué plus de 18 buts en une saison dans la LNH, a joué 18 ans dans la LNH et a remporté une coupe Stanley avec les Ducks d'Anaheim en 2007. Il a disputé sept saisons avec Buffalo – le plus long séjour de sa longue carrière.

Dale Hawerchuk avait demandé un échange avec le directeur général de Winnipeg pendant la saison 1989-90 de la LNH, mais ils ont accepté d'attendre jusqu'à l'été (Crédit photo: Democrat and Chronicle 17 juin 1990, Rochester, NY USA).

Tkachuk, qui n'a jamais remporté la coupe, est relégué comme l'un des meilleurs joueurs nés aux États-Unis de l'histoire de la ligue. Il a également joué 18 saisons et marqué 538 buts et 1065 points – bien plus que le nombre de mai de 127 buts et 289 points. Tkachuk a joué près d'une décennie complète avec la série Winnipeg / Phoenix / Arizona, ne jouant qu'une saison entière dans la LNH où il n'a pas marqué au moins 20 buts.

En termes de repêchage, Winnipeg a obtenu le meilleur joueur.

Comment l'accord s'est passé pour Winnipeg

Compte tenu des deux équipes et de la façon dont leurs histoires respectives se sont déroulées après que l'échange eut lieu, Buffalo réussit mieux à conclure l'affaire. Cela découle de la production, des performances de l'équipe et de la longévité des acteurs impliqués dans l'accord.

Examinons d'abord le paiement pour Winnipeg. La partie centrale de l'accord pour les Jets était Housley. Un possible membre du Temple de la renommée du hockey lui-même, le petit défenseur était l'un des meilleurs défenseurs offensifs de sa génération. Il a souvent été éclipsé dans les années 1980 par Paul Coffey et Ray Bourque, mais dans une période offensive, il était l'un des meilleurs. Housley avait marqué deux buts en buts chaque année depuis qu'il était dans la ligue, et en avait récolté plus après son arrivée à Winnipeg.

Au cours de ses trois années avec les Jets, le score a augmenté chaque saison, marquant 23 buts dans chacune des deux premières années. Le total saisonnier le plus élevé jamais produit par Housley pour les passes et les points est survenu pendant la saison 1992-93 à Winnipeg – 79 passes et 97 points au total en 80 matchs cette année-là.

Jeff Parker et Scott Arniel étaient davantage des acteurs. Parker n'a jamais fini par jouer un match pour Winnipeg. Malheureusement, il est décédé à l'âge de 53 ans le 11 septembre 2017 des complications d'infections cardiaques et pulmonaires. Arniel, qui avait en fait commencé sa carrière avec les Jets avant de se joindre à Buffalo en 1986 dans le commerce entre les deux équipes, n'a disputé que la saison 1990-91 à Winnipeg et a ensuite terminé sa carrière avec un court séjour à Boston l'année suivante.

Comment l’accord s’est passé pour Buffalo

Les Sabres sont certainement ceux qui obtiennent un meilleur retour sur l'accord. Hawerchuk a joué cinq ans avec les Sabres par opposition aux trois de Housley à Winnipeg. En outre, il a conduit à une relation plus symbiotique au milieu de terrain pour Buffalo. Il a joué sa première année avec les Sabres et son compatriote de centre Pierre Turgeon, suivi de quatre avec le centre du Temple de la renommée Pat LaFontaine, un à deux coups de Hawerchuk et Turgeon / LaFontaine au milieu a soulagé la pression de chaque centre et a rapporté de grands dividendes pour les Sabres. .

Hawerchuk's a marqué son 1 000e point dans la LNH lors de sa première saison à Buffalo, qui a eu lieu le 8 mars 1991 contre Chicago lorsqu'il a marqué un but en avantage numérique – il ne lui a fallu que 781 matchs pour réaliser l'exploit. À l'exception de la saison 1994-95 raccourcie, Hawerchuk n'a jamais marqué moins de 86 points au cours de ses quatre saisons complètes avec les Sabres. En outre, il a établi sa carrière à un niveau élevé en passes décisives au cours de la saison 1992-93 alors qu'il en avait 80 en 81 matchs, et a également marqué 16 buts. Au cours de la saison d'après cette année, Hawerchuk a obtenu son plus haut total en séries éliminatoires de sa carrière en marquant cinq buts et neuf passes pour 14 points en huit compétitions.

Avec de graves blessures à LaFontaine au cours des saisons 1991-1992 et 1993-1994, Hawerchuk a souvent repris le rôle du centre de premier plan à Buffalo et a très bien réussi. Son apparence en tant que sabre était suffisante pour finalement être intronisé au Buffalo Sabers Hall of Fame en 2011.

L'uniformité possible de l'accord

Quand on revient sur l'accord toutes ces années plus tard, il y a une certaine uniformité des deux côtés. Ni Buffalo ni Winnipeg n'ont remporté la Coupe Stanley grâce à cette entente. Chaque équipe a reçu un éventuel Temple de la renommée du hockey. Le seul joueur potentiellement impliqué dans la victoire d'une coupe était May, et il l'a fait plusieurs années plus tard. Tkachuk a eu le temps le plus long avec l'une des équipes après l'échange. Pourtant, il est difficile de même compter May et Tkachuk comme de véritables éléments de l'accord, car aucun d'eux n'a été spécifiquement nommé dans la transaction – ils étaient simplement ceux que chaque équipe a choisis après l'échange principal.

S'il y a un avantage, il doit aller aux Sabres pour obtenir Hawerchuk. Il était le centre. Alors que Housley a toujours été considéré comme élevé par – et l'est toujours à ce jour – Buffalo a assez bien fait sans lui. La séparation des chemins avec Hawerchuk a par contre brisé le cœur collectif de Winnipeg. Peu importe comment vous le regardez, son départ des Jets et son arrivée à Buffalo sont le noyau le plus important. À ce jour, le court passage de Murdoch avec l'équipe est resté dans la chair de poule des partisans de Winnipeg, car il a finalement abouti à dire au revoir à sa superstar bien-aimée.

Le message Dale Hawerchuk Trade Revisited est apparu pour la première fois dans The Hockey Writers.

A la Une

Kevin Durant parle d'introduire des femmes dans la bulle de la NBA

Danuel House Jr. a été expulsé de la bulle de la NBA pour avoir prétendument une femme non autorisée dans sa chambre...

Dillon Gabriel, Young Star QB de l'UCF, met le football universitaire en garde

Dillon Gabriel et les chevaliers de l'UCF, des répétitions que les fans et analystes de football universitaire peuvent, ne disparaissent pas. Une...

3 points à retenir des Stars Match 2 Défaite en finale de la coupe Stanley

Après avoir remporté une victoire 4-1 dans le premier match de la finale de la coupe Stanley, c'était un peu différent pour...

La NFL annonce qu'aucun joueur n'a été testé positif au COVID-19 du 13 au 19 septembre

La NFL et la NFL Players Association ont annoncé mardi qu'aucun joueur n'était positif au COVID-19 pendant la période de test du...

A lire aussi

Kraken: 2 candidats entraîneurs en chef hors des sentiers battus

Il y a eu beaucoup de spéculations et de spéculations sur qui sera le premier entraîneur-chef de Seattle Kraken. Quelques noms de...

Sept choses à propos de Roberto Luongo

Roberto Luongo est l'un des gardiens de but les plus talentueux de l'histoire de la ligue et est parmi les meilleurs dans...

Sabres Ajouter de l'acier est un pas dans la bonne direction

Le commerce de Kevyn Adams, directeur général recrue des Sabres de Buffalo, pour Eric Staal, est à faible risque et à haute...

Les Flyers peuvent et devraient re-signer Tyler Pitlick

À quelques semaines de l'ouverture prévue de l'agence sans NHL, Chuck Fletcher et les Flyers de Philadelphie se préparent pour ce qui...

Repêchage 2020 de la LNH: 10 buts sous-estimés de la WHL

Cette année, la récolte de projets de prospectus est l'une des plus importantes depuis de nombreuses années. Les trois premiers devraient être...

Rapport prospect des Canucks: Podkolzin, Hoglander, Zhukenov & More

Une autre semaine est dans les livres, et nous avons enfin quelques matchs de saison régulière à discuter pour de nombreux clients...

La foudre frappe deux fois en avantage numérique, battant Stars même jusqu'à la finale de la Coupe Stanley

EDMONTON - Le jeu de puissance éclaboussant de Tampa Bay a déclenché la vie lundi et a conduit Lightning à une victoire...

MLSE embauche Teri Dennis-Davies à titre de vice-présidente principale, équité, diversité et inclusion

TORONTO - Maple Leaf Sports & Entertainment a embauché la vice-présidente de RBC, Teri Dennis-Davies, vice-présidente principale, équité, diversité et inclusion. ...

Nouvelles et rumeurs sur les perspectives: Prêts de la LNH, Sobolev, Berdin et plus

Les Devils du New Jersey et les Capitals de Washington ont prêté quelques espoirs suédois au Hockey Allsvenskan. Un objectif pour les...

Nouvelles et rumeurs des Maple Leafs: Babcock, Parayko, Bracco et plus

Dans ce numéro des Nouvelles et rumeurs des Maple Leafs de Toronto, je partagerai la nouvelle que Mike Babcock a perdu Peter...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here