Future Watch : 20 perspectives pour regarder le repêchage OHL

Il n'a jamais été une année plus difficile pour être un repêchage OHL, mais le processus électoral doit se poursuivre. Voici 20 noms à connaître, ainsi que d'autres mentions d'honneur à surveiller lorsque le repêchage se déroulera en ligne ce week-end.

Calum Ritchie

Suivre le repêchage de l'OHL n'a jamais été aussi difficile.

Contrairement au repêchage de la LNH où la plupart des meilleures ligues de développement ont fonctionné cette saison dans une certaine mesure, moins de hockey en Ontario était calme. Très peu d'équipes ont joué une action significative cette année, et certains autres enfants dans d'autres régions n'ont été autorisés à jouer qu'au hockey à 4 contre 4 sans contact.

Il n'y a qu'un nombre limité de vidéos d'entraînement que vous pouvez voir avant de vous rendre compte que cela ne contribue pas à la représentation la plus précise des joueurs – surtout lorsque tant de joueurs ont subi des changements physiques majeurs au cours de la dernière année.

Mais le repêchage de l'OHL est toujours prêt à commencer vendredi, de nombreuses équipes devant faire plus de devoirs que d'habitude pour réduire les listes de repêchage au mieux de leurs capacités. Qu'il s'agisse de regarder des images des années précédentes ou d'autres événements mineurs en cours de route, les équipes qui ont creusé le plus profondément pour trouver les meilleurs talents bruts disponibles seront celles qui prospéreront dans un avenir proche.

En conséquence, ce n'est pas un repêchage méprisant, bien que la liste soit plus ou moins ce que l'on pense être les meilleurs joueurs disponibles pour le repêchage. Pour obtenir un très bon coup, consultez le processus de sélection en deux tours de Brock Otten auquel moi-même et d'autres avons participé. Pour un excellent guide pour connaître les meilleurs talents du repêchage, consultez Raine Hernandez & # 39;s draft guide, ou U-16 Pod pour entendre les meilleurs talents de la classe.

Nous avons déjà appris que Quentin Musty de l'Avalanche de North Jersey ne partira ensemble que vendredi soir, le premier des deux jours du processus de repêchage. Pour un profil complet en haut, lisez le profil de Ryan Kennedy sur lui ici. À partir de là, le projet est ouvert, les listes de projets de tout le monde – publiques et privées – voyant des différences significatives.

Si l'année s'était déroulée comme prévu, les Rangers d'Oakville, les Titans de Toronto et Toronto Jr. se seraient déroulés. Les Canadiens ont été parmi les meilleures équipes de la province. Au lieu de cela, seule une poignée d'équipes ont été autorisées à jouer et aucun titre de championnat pertinent n'a été décerné.

Sans plus tarder, après avoir parlé avec de nombreuses grandes voix dans le repêchage de l'OHL, y compris des entraîneurs, des dépisteurs et d'autres personnes impliquées. voici 20 joueurs à voir dans le repêchage et un certain nombre d'autres notables à connaître :

Quentin Musty, RW (North Jersey Avalanche, AYHL) Dans une année normale, le Sudbury Les loups n'auraient probablement pas choisi en premier avec quelqu'un comme Quinton Byfield qui a fait les dégâts pour lesquels il est connu. Donc, attraper Musty est une grosse affaire, d'autant plus que Byfield a déjà une année de pros à son actif et est prêt à se battre pour une place dans la LNH l'année prochaine.

Calum Ritchie, C (Oakville Rangers, SCTA) Il est le n° 1 2005 de l'Ontario depuis quelques années maintenant. La première chose qui ressort de lui, c'est à quel point il est intelligent, avec et sans la rondelle. Il est à peine hors de position dans la zone offensive, et tout en faisant une grande partie de ses dégâts autour de la piste, il peut tirer en toute sécurité depuis la plupart des zones à haut risque. Son lancer global est à la fois rapide et puissant – il possède l'un des meilleurs coups de poignet de l'Ontario, sinon LE MEILLEUR. Lorsqu'il tire, il se sent comme un lanceur avec à quel point cela peut parfois être trompeur. De cette façon, peu de ses coups de poignet d'affilée se ressemblent lorsqu'il utilise le déclencheur. Loin de la rondelle, il est tout ce que vous pouvez attendre d'une vue de dessus : fiable dans sa propre zone, avec un contrôle arrière de tous les coûts, et même s'il n'est pas physique, une grande partie de ses dégâts arrivent dans les voies ouvertes et les obstruent.

Carson Rehkopf, F (Toronto Jr. Canadiens, GTHL) On dirait que Sudbury a fait preuve de diligence raisonnable sur Rehkopf en tant que numéro 1, même si Ritchie est le option plus avantageuse qu'un prospectus complet. Rehkopf patine toujours aussi doucement sur la glace avec la rondelle – il est fluide, peut atteindre des vitesses de pointe élevées et il est difficile de pousser la rondelle vers le haut grâce à une bonne force du haut du corps. Rehkopf a pour habitude de se précipiter vers le filet et n'aime pas beaucoup être spectateur. Il n'y a pas beaucoup d'attaquants qui peuvent rivaliser avec sa capacité à prendre en charge un changement et à créer des chances de marquer dangereuses. À ce stade, je pense que Ritchie est toujours le meilleur espoir, mais Rehkopf changera facilement cela dans un an ou deux. La plus grande différence est que son jeu dans sa propre zone n'est pas toujours constant, mais il n'est pas loin de le rendre positif.

Colby Barlow, F (Toronto Marlboros, GTHL) Un attaquant fiable dans tous les domaines, Barlow était un éminent au premier coup d'œil au Draftday Prospects Showcase en 2019. Je l'ai vu obtenir un des explosions de paires sur le même quart de travail, et bien qu'il soit sorti les deux fois du côté des perdants, il a fait en sorte que ces deux matchs se produisent en raison de son éthique de travail acharné. Il se bat le long des planches, et il peut aussi être un peu fougueux. La prise de décision à grande vitesse n'est pas un problème ici parce qu'il est généralement le gars le plus rapide sur la glace, et s'il n'a personne à qui le donner, il tire lui-même. Ses tirs au poignet et ses tirs sont tout aussi impressionnants du point de vue de la puissance, et il ne lui faut pas beaucoup d'efforts pour déclencher un tir. Du point de vue du talent, il y a beaucoup à aimer. Il suffit d'aplanir les désaccords lors de l'alignement des coéquipiers. Parfois, cela peut être une machine à échanger, mais la dernière fois que je l'ai vu jouer, vous pouvez dire qu'il avait une compétence brute qui passera au niveau junior.

Cameron Allen, D (Toronto Nationals, GTHL) Allan est un peu confus parce que ses statistiques semblent viser un enfant de Sudbury. Mais c'est le joueur des Nationals qu'il faut remarquer. Défenseur offensif prototype. Il accélérera la rondelle parfois un match, et dans la veine de quelqu'un comme Jamie Drysdale, Allen a la vitesse et la conscience après le match pour se remettre en position sans coûter cher à son équipe – particulièrement remarquable à un niveau où quelqu'un à l'avenir peut pas l'intention de vous précipiter vers la ligne bleue. Garçon vraiment compétitif, fort sur la rondelle. Quand il est au sommet de son art, Allen rend la vie misérable en vous envoyant sur les planches et en vous privant de vos opportunités dangereuses. Vous pouvez l'entendre beaucoup parler avec ses coéquipiers sur un quart de travail donné – il voit bien les choses dans la transition. Si je le compare à d'autres hommes offensifs récents de haut calibre de la Ligue de l'Ontario – Ryan Merkley, Brandt Clarke et Jamie Drysdale – je classerais Allen quatrième parce qu'il se perd un peu trop sans rondelle à mon goût, mais il a un comportement plus physique profit pour lui. Je pense qu'avec les bons entraîneurs autour de lui, ses vraies capacités seront débloquées.

Luca Pinelli, F (Toronto Jr. Canadiens, GTHL) C'est peut-être un peu paresseux de comparer un joueur à son frère, mais il y a une raison pour laquelle ils sont si similaires. Les deux sont incroyablement habiles avec la rondelle, et la plupart de ses buts proviennent d'un match des temps forts. Pinelli met beaucoup de muscle dans son tir et ne prend pas beaucoup de temps pour libérer la rondelle en ligne, et peut également le faire en patinant à grande vitesse. Pinelli est très intelligent pour déplacer la rondelle et lit très bien les jeux – vous pouvez dire qu'il fait ses devoirs et regarde très attentivement les vidéos de ses adversaires et de la LNH. Même dans une taille plus petite de 5 pieds 9, il n'est pas beaucoup bousculé et son patinage fonctionne à son avantage pour créer des jeux à grande vitesse. Un peu plus de masse corporelle lui fera du bien et devra être un peu plus engagé dans sa propre zone.

Christopher Barlas, C (Ottawa Jr. 67s, HEO) Si quelqu'un veut augmenter le repêchage de la LNH dans les années à venir, c'est peut-être Barlas. A terminé avec près de deux points par match avec Ottawa Jr. Âgé de 67 ans dans les matchs des moins de 15 ans, il a inscrit un but dans les deux matchs avec le programme des moins de 18 ans de Navan. Barlas a la capacité d'améliorer presque tout le monde autour de lui : il a trouvé la chimie avec qui il a joué. Il possède l'une des meilleures habiletés offensives du repêchage, et lorsqu'il a la rondelle, la défense tire généralement vers lui – mais cela ne semble jamais le ralentir parce qu'il est tellement intelligent avec la rondelle. Il est juste de dire qu'il est tout aussi doué pour préparer ses coéquipiers qu'il se convertit en une chance de marquer à proximité. Bougie absolue, énergique. Lorsqu'il éliminera certaines des lacunes défensives de son jeu, il ira loin grâce à son talent.

Tristan Bertucci, D (Toronto Marlboros, GTHL) Le premier vous & # 39; Je veux remarquer que le regarder, ou discuter avec lui, est sa confiance. Vous pouvez dire qu'il est un leader, et "A" aide à le solidifier. A une belle première passe et ne donne pas souvent la rondelle. Si vous avez besoin de lui en fin de partie pour se tenir devant votre propre filet et nettoyer le plateau, il peut le faire. Besoin de lui pour se joindre à une ruée, il est capable. Ce n'est en aucun cas un grand enfant, et il perdra des combats de rondelles sur les planches contre de plus gros à l'avenir, mais la vitesse le compensera souvent. En un mot, il est fiable. Vous savez ce que vous obtenez quart après quart, et il est souvent meilleur quand il est calme.

Noah Cochrane, D (Barrie Jr. Colts, ETA) Cochrane est un éminent défenseur depuis quelques années maintenant. Cochrane a joué un an avec le programme des nains mineurs des Colts de Barrie et a été le meilleur joueur de l'équipe à plusieurs reprises, suivi de Charlie Fowler pour l'équipe en tête des points par un défenseur. Cochrane aime s'engager dans une course offensive, et il y a des clips qui volent la rondelle pour avoir une chance de percer. Physiquement, Cochrane peut rester seul, mais sa véritable force réside dans la façon dont il gère la rondelle – qu'il s'agisse de tirer avec son tir rapide et dangereux du poignet en avantage numérique ou de la façon dont il s'organise pour avancer à un rythme élevé.

Owen Outwater, C / LW (Oakville Rangers, SCTA) Les Rangers étaient assez empilés cette saison, donc Outwater n'était pas toujours le centre d'attention. Quand on parle de centre, il est passé ces dernières années à l'aile aux points, et cela semble bien lui convenir lorsqu'il n'a pas à être l'homme principal sur une ligne. Outwater est un finisseur fort qui trouve bien l'espace ouvert, surtout lorsqu'il s'agit de jeux de puissance. C'est un contre-avant difficile, et bien qu'il ne soit pas toujours le plus engagé sur un quart de travail donné, lorsqu'il bouge, il est difficile de ralentir.

Luka Misa, C (Oakville Rangers, SCTA) Un joueur que j'aurais vraiment aimé voir jouer une saison entière. On peut dire qu'il a le talent brut pour être le meilleur joueur sur la glace, mais il n'a tout simplement pas été capable de le faire régulièrement en bantam. Le jeu de Misa est axé sur la vitesse, mais les Rangers étaient convaincus qu'il jouait un jeu défensif intelligent, et il frappe rarement la rondelle lorsqu'il est sous pression. Comparé aux autres centres du repêchage, c'est quelque chose qu'il a vraiment compris au fil du temps. Sa vitesse de prise de décision est supérieure à la moyenne et utilise l'accélération pour marquer des points. Difficile de le rater quand il a la rondelle sur la glace.

Luke McNamara, F (Bishop Kearney Selects) McNamara est sur le devant de la scène depuis quelques années maintenant après quelques grands spectacles lors d'événements d'exposition, à savoir le World Selects Invitational en 2017 McNamara est passé à 6 pieds 3 pouces cette année, et bien qu'il essaie toujours de trouver comment maximiser son jeu avec sa taille, sa force supplémentaire est un bon bonus. Juste besoin de remplir un peu plus son cadre. Avec la rondelle, le maniement du bâton est un élément positif dans son jeu, il peut donc faire des mouvements clairs et précis pour frapper les défenseurs ou mettre en place des coéquipiers sous pression. McNamara est un meneur de jeu impressionnant qui peut être flashy sans devenir trop fantaisiste. Il est difficile de prédire son coup de poignet, et il l'a utilisé à son avantage contre certains des gardiens les moins expérimentés en préparation. Il a la capacité de trouver des trous que l'œil nu remarque à peine.

Cole Brown, C (York Simcoe Express, ETA) L'un des meilleurs joueurs en dehors de la GTHL ou d'Oakville, Brown est un joueur de centre intelligent qui semble n'ayez aucune peur de patiner sur la glace. Son accélération rapide le rend difficile à freiner, et même à grande vitesse, il peut tirer un coup dur qui peut toucher même les meilleurs gardiens de but. Le long des planches, il peut se maintenir physiquement, mais il est meilleur lorsqu'il se concentre sur la mise en place de jeux ou sur la fin d'une chance de marquer. De cette classe, peu de joueurs voient la glace comme lui.

Marco Mignosa, F (Toronto Nationals, GTHL) C'est toujours un bon signe lorsqu'un espoir passe ses années de développement les plus importantes à jouer un an plus tôt, et Mignosa a fait exactement cela. Mignosa aurait probablement été l'un des meilleurs attaquants de la GTHL si la saison avait réellement eu lieu, mis en évidence par sa vitesse incroyable et sa fantastique coordination œil-main. Il est le buteur prototypique – pas grand, mais un bon tir, de bonnes mains et toujours bourdonnant autour du filet. Il veut être quelqu'un à surveiller.

Nicholas Sima, LW (Toronto Jr. Canadiens, GTHL) Un grand garçon de 6 pieds 2 pouces, Sima est déjà de bonne taille pour son âge cela lui permettrait de s'adapter à la vie dans l'OHL tout simplement. Un pur buteur avec l'un des meilleurs tirs du repêchage, Sima est une poignée de vitesse et n'a pas peur de tirer d'à peu près n'importe où. Sa vitesse globale peut demander un peu de travail, mais vous l'aimerez autour du filet car il fera tout ce qu'il faut pour frapper un rebond ou déplacer la rondelle là où elle doit être pour aider un coéquipier.

] Carey Terrance, C (Kemptville 73s, HEO) Terrance a déménagé dans la région d'Ottawa après avoir joué avec les Titans de Toronto dans la GTHL, et malgré une année étrange, n'a pas déçu Terrance. Un patineur fantastique, le jeu de Terrance consiste à surpasser les adversaires et les adversaires en difficulté. Sa libération est assez rapide où vous ne pouvez pas vraiment dire quel est son plan jusqu'à ce qu'il soit trop tard. Il semble en sécurité lorsqu'il contrôle la rondelle dans la circulation et a la capacité de trouver des chemins même dans un score bondé. Il y a beaucoup à aimer ici.

Cam Mercer, F (Barrie Colts, SCTA) Avec la plupart des joueurs manquant la saison 2020-21, c'est bien à propos de Mercer qu'il ait obtenu une année complète de U-16 Barrie Colts par an depuis. Sa plus grande ressource est le tir au poignet : juste rapide, précis et sans trop de tassement. Rien qu'en regardant ses moments forts, il y a plus que quelques clips où il a tiré dans le filet avant que le gardien de but ne puisse dire qu'un tir était sur le point d'avoir lieu. Malgré son bon tir, il n'est pas un buteur avec un volume élevé et doit en découvrir la cohérence, mais il est actuellement bien placé dans le développement. Mercer ne fait pas beaucoup d'erreurs en trouvant des coéquipiers avec la rondelle et créer sa propre salle est positif pour son jeu.

Declan Waddick, C (Waterloo Wolves, Alliance) Le mot « dynamique » est souvent utilisé pour désigner les clients potentiels, mais Waddick représente certainement bien le terme. Il n'est peut-être pas le meilleur joueur dans une catégorie spécifique, mais il est bon dans presque tout. Le joueur touche-à-tout est utilisé dans toutes les situations, et bien que ses compétences offensives soient ce que vous remarquez en premier dans son jeu, il a un esprit très défensif qui contribue à sa fiabilité.

Ethan Miedema, LW (Quinte Red Devils, ETA) À 6 pieds 4 pouces et 185 livres, peu d'enfants de sa taille dans ce groupe d'âge peuvent jouer sur un terrain aussi compétitif niveau. Il l'utilise pour repousser les petits défenseurs, et même s'il n'est pas un meurtrier, il peut complètement prendre le contrôle d'un quart de travail. Il ne dépassera peut-être pas le même taux de réussite lorsqu'il atteint la OHL, mais en tant que meneur de jeu, il est toujours l'une des meilleures options de ce repêchage. Ses pas sont fluides et puissants et son éthique de travail est de première classe pour ce groupe d'âge.

Owen Davy, G ( Elgin-Middlesex Chiefs, Alliance) Il est peu probable que Davy aille au premier tour, mais il est certainement l'un des meilleurs gardiens de but disponibles. L'ancien London Jr. Chevaliers, Davy bouge exceptionnellement bien, et bien qu'il ne soit pas un grand gardien de but, il joue plus grand que sa taille dans la façon dont il lève les bras sur un tir. Chaque mouvement semble calculé – il ne se déplace pas trop souvent et se déplace couramment sans hésitation. Il sera intéressant de voir où il atterrira parce qu'il semble être le n ° 1 dans l'OHL avant trop longtemps.

Examen honnête : ] Taya Currie, G (Elgin-Middlesex Chiefs, Alliance) Lorsque nous avons examiné les chefs cette année l'année dernière, tous les regards étaient tournés vers Owen Davy, l'un des meilleurs espoirs de gardien de but du système cette année. Mais ils passent rapidement à Currie, qui veut être la première femme à être repêchée pour la OHL. Currie a passé les dernières années à jouer au hockey AAA pour les garçons, et bien que de nombreuses jeunes femmes finissent par devenir avant d'atteindre le niveau U-16, Currie est resté avec et a fait beaucoup parler avant le repêchage de la OHL. Currie est

Autres notables : Matthew Soto, F (Oakville Rangers, SCTA), Bronson Ride, D (Oakville Rangers, SCTA), Grayson Tiller, D (Hamilton Jr. Bulldogs, D), Mathieu Paris, F (Navan Grads, HEO), Alex Pharand, F (Sudbury Nickel Capitals Wolves), Oliver Bonk, D (Carleton Place Canadians, HEO)

A la Une

Des rayons destinés à promouvoir les meilleurs espoirs de la MLB Wander Franco

ST. PETERSBOURG, Floride Le joueur des Tampa Bay Rays Wander Franco, considéré comme le meilleur espoir parmi les mineurs, est sur le...

Il y a 25 ans, Michael Jordan a connu son moment le plus humain après avoir remporté son premier titre NBA après le meurtre...

Au cours de 15 saisons NBA avec les Chicago Bulls et les Washington Wizards, Michael Jordan a remporté 825 matchs, 706 en...

Blake Griffin a regardé les Boston Celtics, mais un ami de l'équipe l'a mis en garde contre

Après avoir négocié son rachat des Pistons de Detroit en mars 2021, Blake Griffin a suscité l'intérêt de plusieurs concurrents en séries...

Le directeur général des Golden Knights McCrimmon s'auto-isole après un test COVID-19 positif

MONTRÉAL - Le directeur général des Golden Knights de Vegas, Kelly McCrimmon, a été placé en auto-isolement après avoir été testé positif...

A lire aussi

Blooming Belarusians: Staking a Claim in International Hockey

Pour tenter de rattraper les poids lourds, la Biélorussie a créé un programme de développement similaire au NTDP américain. Une...

En direct : Match 1 des Canadiens vs. Chevaliers d'or avec Kes' House

La fête continue fortement à Kes' House, et tout comme les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, on ne sait jamais comment...

Les Canadiens attendent avec impatience les cotes de la LNH en route pour le match 2 contre les Golden Knights

Les Canadiens de Montréal chercheront à se remettre de leur défaite contre Vegas lorsqu'ils frapperont la glace pour le match 2 de...

Se Live : Match 2 des Canadiens vs. Golden Knights avec Steve Dangle

Le temps guérit toutes les blessures… même pour l'onglet des Maple Leafs de Toronto Steve Dangle. Les séances de Thérapie Bleu...

Pourquoi chaque demi-finaliste de la finale de la Coupe Stanley remporte la coupe – et pourquoi ils ne la remporteront pas

Parfois, il est tout simplement trop risqué de choisir une seule équipe pour tout gagner. Voici une raison pour laquelle...

Le balado de Hockey News : Gérard Gallant mènera-t-il les Rangers aux séries éliminatoires?

Le nouvel entraîneur Gallant apportera-t-il le changement culturel que les Rangers recherchent? De combien de scintillement l'avalanche a-t-elle besoin ?...

Testé par les Islanders et confiants de pouvoir s'adapter au défi

Neuf fois au cours de la dernière année civile, le Lightning de Tampa Bay a perdu un match en séries éliminatoires. ...

Vétérans Pietrangelo, Perry Contributor for Vegas, Montréal

Alex Pietrangelo et Corey Perry ont eu des expériences très différentes d'agent libre la dernière hors saison. Jusqu'à présent, dans...

McDavid, Matthews Highlight Annual NHLPA Player Poll

Près de 500 joueurs de la LNH ont été interrogés sur des sujets allant de qui est le meilleur gardien...

Les Canadiens sont outsiders contre les Golden Knights lors du match no 3

Les Canadiens de Montréal chercheront à prendre la tête de la ligue lors de leur affrontement en demi-finale de la Coupe Stanley...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here