Examen de l'ébauche de 2008 des Sénateurs d'Ottawa

En 2007, les Sénateurs d'Ottawa ont participé à leur toute première finale de la Coupe Stanley. Bien qu'ils aient perdu cinq matchs contre les Ducks d'Anaheim meurtris, c'était le meilleur que la franchise moderne ait jamais fait, et ils étaient prêts à répéter en tant que forces dominantes de la Conférence Est. Malheureusement, l'équipe a chuté, malgré le fait qu'elle a très peu changé la liste. Ils n'ont pas réussi à montrer le même genre de domination qu'ils avaient eu une saison plus tôt et ont été éliminés au premier tour par les Sabres de Buffalo avec des têtes de série inférieures. Catalogue

La question du défenseur vedette Wade Redden a ajouté à leurs luttes. Il était partant pour une grosse augmentation de salaire après une autre saison de plus de 30 points, mais les sénateurs étaient réticents à s'engager envers lui à long terme. Redden a refusé avec frustration et a choisi de tester le marché libre, laissant l'équipe sans un quart-arrière de powerplay de bonne foi. Ensuite, il y avait leur gardien de but – après avoir aidé les Sénateurs à la finale de la coupe, Ray Emery a établi un pourcentage d'arrêts sous -900, et le remplaçant Martin Gerber n'était pas beaucoup mieux.

Le départ du sauvetage a laissé un énorme trou dans la défense du sénateur (Getty Images – Jamie Squire / Staff)

Le bon côté de la saison, c'est que les sénateurs ont été choisis pour accueillir le repêchage de 2008, ce qui leur a donné l'occasion de faire sensation et d'augmenter considérablement leur bassin de prospects devant une foule locale. Ils avaient également une nouvelle équipe de scouts pour diriger le repêchage. Bryan Murray, qui a toujours eu un sens aigu du talent, avait assumé le rôle de directeur général, prenant sa retraite comme entraîneur-chef, bien qu'il souhaitait remplacer l'entraîneur John Paddock au milieu de la saison.

Ils avaient aussi un nouveau directeur du dépistage amateur en Pierre Dorian, un dépisteur de longue date avec les Canadiens de Montréal et les Rangers de New York, ainsi qu'une nouvelle équipe de crack de dépisteurs amateurs, en particulier le suédois Anders Forsberg et l'ancien entraîneur de la Western Hockey League Bob Lowes.

Alors que les Sénateurs avaient auparavant opté pour de grandes perspectives nord-américaines sûres, en particulier des programmes de développement de la NCAA, les trois dernières élections du premier tour n'ont pas encore eu d'impact sur l'équipe. Alors que Jim O'Brien, Nick Foligno et Brian Lee évoluaient lentement, d'autres choix risqués faisaient déjà leur marque dans la LNH. Une nouvelle stratégie plus audacieuse a donc été utilisée, mettant davantage l'accent sur les clients potentiels européens et moins sur le projet de classement.

Repêchage de la LNH de 2008 à Ottawa (Alaney2k / WikiCommons)

La stratégie a été initialement critiquée, surtout après les premières élections, mais les résultats ont été bien meilleurs que quiconque aurait pu espérer. La classe de repêchage de 2008 a redéfini les sénateurs, et les scouts responsables de l'élection ont continué à influencer beaucoup plus d'élections pour les Sens, les aidant à s'en sortir avec des Européens plus talentueux et des joueurs occidentaux sous-estimés. Bien que ce ne soit pas le meilleur repêchage, c'était le mélange parfait d'étoiles et de profondeurs, et cela a fait revenir les Sénateurs à une équipe compétitive.

Autres projets de révision des sénateurs:

  • 2000
  • 2001
  • 2002
  • 2009

Premiers tours (1-2)

La classe de repêchage pour 2008 était considérée comme un bon groupe, mais pas un grand groupe. Steven Stamkos a été le choix facile pour la première fois au total après une campagne de 105 points avec Sarnia Sting. Après cela, cependant, c'est un grand groupe de défenseurs très talentueux qui a suscité un grand intérêt, avec les gros titres de Drew Doughty, Zach Bogosian et Alex Pietrangelo.

Beaucoup ont émis l'hypothèse que les sénateurs devraient maintenir leur situation ciblée, car le tandem d'Emery et de Martin Gerber avait été très incohérent. Mais sur les conseils de Forsberg, ils ont décidé de quitter le conseil d'administration avec un métier courageux et une vision relativement floue de leur pays d'origine, la Suède. En effet, ils sont repartis avec l'un des meilleurs joueurs du repêchage de 2008.

Ronde 1, 15e au total – Erik Karlsson, D (Frolunda Jrs., SuperElit)

Comme prévu, Tampa Bay Lightning a attrapé Stamkos par premier choix, puis Doughty, Bogosian et Pietrangelo ont été choisis deuxième, troisième et quatrième – pas de surprise là non plus. Mais quand il était temps pour les sénateurs de faire leur choix, Forsberg a fait pression sur l'équipe pour qu'elle choisisse un défenseur suédois sous-estimé. Il était tellement confiant dans son potentiel que les Sénateurs ont décidé d'échanger des élections avec les Predators de Nashville, envoyant sa 18e élection et un troisième tour en échange de la 15e élection. Sur ce, ils ont choisi Erik Karlsson.

Erik Karlsson (Andy Martin Jr)

À cette époque, l'élection n'était pas si populaire. La récolte européenne n'a pas été jugée très forte, et de nombreux analystes avaient estimé Karlsson, classé 4e parmi eux, à se diriger vers la fin du premier tour. Il avait illuminé la ligue junior suédoise SuperElit avec 37 points en 38 matchs, mais d'autres voyaient des problèmes avec ses capacités défensives ainsi qu'avec sa taille et sa force. C'était une portée énorme pour un groupe de Sénateurs qui avait besoin d'aide dans de nombreux domaines. Mais grâce à Forsberg, ils avaient beaucoup observé Karlsson, et plus ils en voyaient, plus ils aimaient.

Lorsque nous avons parlé à Anders à l'époque d'Erik Karlsson, nous connaissions la taille, la force (ou le manque) et la capacité, mais nous savions aussi pas mal d'où il venait, quel type d'engagement il avait pris pour devenir joueur de hockey, quelle était la perception là-bas. Anders a travaillé avec de nombreux jeunes joueurs dans le programme de développement là-bas en Suède, nous avons donc appris à les connaître personnellement.

Bryan Murray sur la préparation de Karlsson (du «repêchage 2012 de la LNH: les sénateurs aiment vraiment les Suédois», National Post – 22/02/12)

Karlsson a fini par être meilleur que quiconque pourrait l'imaginer. À peine deux saisons après le repêchage, il a fait ses débuts dans la LNH et a montré qu'il pourrait être le successeur de Redden sur la ligne bleue des Sénateurs. En neuf saisons avec l'équipe, il a marqué 518 points et établi un record de points par équipe pour les défenseurs avec 78 points en 2011-12, et l'a battu en 2015-16 avec 82 points. Il est sans aucun doute l'un des plus grands défenseurs à avoir jamais porté le rouge, le blanc et le noir, et l'un des meilleurs défenseurs offensifs de la LNH après un lock-out.

Connexes: Brouillon 2014 des Blackhawks: celui qui les a mis en échec

Si l'ébauche de 2008 était modifiée aujourd'hui, il ne fait aucun doute qu'il serait un des trois premiers candidats; Karlsson a le deuxième score le plus élevé de tous ceux pris dans ce projet. Pourtant, les sénateurs l'ont volé à 15 heures, bien plus haut que quiconque ne l'aurait choisi. C'est peut-être l'un des meilleurs choix de l'histoire de la franchise.

Opportunités manquées: Aucune

2e manche, 42e au total – Patrick Wiercioch, D (Omaha Lancers, USHL)

Plus tard en 2006, les sénateurs ont eu une décision difficile à prendre. La jeune star Martin Havlat était un agent libre limité, mais l'équipe était trop proche de la limite de rémunération pour le confort. Ottawa a tenté de faire signer à l'ailier tchèque un contrat bon marché à long terme, mais Havlat a refusé de signer à nouveau pendant plus d'une saison, dans l'espoir d'obtenir un salaire plus important ailleurs. Puis, dans le but de récupérer quelque chose, ils l'ont remis aux Blackhawks de Chicago dans un accord à trois avec les Sharks de San Jose pour le potentiel Josh Hennessy et Michal Barinka, le défenseur Tom Preissing et un choix de ronde en 2008.

Martin Havlat (à gauche) (Scott Rovak-US PRESSWIRE)

Alors que le retour semblait bon à l'époque – il a incité les Sénateurs à passer leur deuxième tour initial de 2008 aux Coyotes de Phoenix pour Oleg Saprykin – le résultat final était faible. Preissing n'a vécu qu'une saison avant de signer avec les Kings de Los Angeles, et les deux clients potentiels ont combiné sept matchs dans la LNH au cours de sa carrière. Il ne restait plus que le deuxième tour, et peut-être dans cet esprit, ils se sont tournés vers les clôtures et ont attrapé le défenseur Patrick Wiercioch, classé 119e par le Central Scouting Service (CSS) avec son 42e choix.

Connexes: Histoire du sénateur: 5 plus longues finales

À l'origine, il semblait que le défenseur de 6 mètres pouvait sauver cet accord. Il a été le joueur étoile de la NCAA à l'Université de Denver en 2008-09 et 2009-10, et au cours des deux premières saisons complètes de la LNH, il a terminé deuxième parmi les défenseurs lorsqu'il a marqué 19 et 23 points. Wiercioch a eu toutes les occasions de voler le deuxième tour, mais de fréquentes blessures ont commencé à le ralentir et, à l'expiration de son contrat en 2016-17, il a été autorisé à partir. Il a signé avec l'Avalanche du Colorado, mais n'est toujours apparu que dans 57 carrières. Wiercioch a passé toute la saison 2018-19 de la AHL et a décidé de tenter sa chance en Europe, où il continue de jouer.

Opportunités manquées: Derek Stepan, C – Préparé 51e par les Rangers de New York

Peu de temps après que les sénateurs aient élu Wiercioch, les Rangers de New York ont ​​pris une grande chance sur Derek Stepan. Il avait grimpé le classement de la CSS à la 72e place après avoir marqué 111 points en seulement 60 matchs, mais alors qu'il jouait encore au hockey préparatoire au lycée, beaucoup avaient oublié le long déjeuner. Ceux qui l'avaient observé ont vu le cadre de 6 pieds et 168 livres comme trop petit pour la LNH.

Derek Stepan, Coyotes de l'Arizona (Jess Starr / The Hockey Writers)

Pourtant, comme les sénateurs, les Rangers savaient qu'ils avaient un joyau caché. Stepan a continué de bien performer à l'Université du Wisconsin, mais s'est fait un nom sur la scène internationale, où il a remporté la médaille d'or de l'équipe américaine des moins de 20 ans en 2010. Il a fait ses débuts dans la LNH en 2010-11 et a marqué 21 buts et 45 buts. points dans sa saison recrue. Stepan a continué à enregistrer plus de 50 points six fois au cours de sa carrière. Bien que l'âge ait commencé à lui faire des ravages, Stepan est devenu un membre vétéran apprécié d'une jeune équipe des Coyotes de l'Arizona.

Rondes intermédiaires (3-5)

3e manche, 79e au total – Zack Smith, LW (Swift Current Broncos, WHL)

Smith est entré dans le repêchage de 2008 après avoir été transféré deux fois auparavant. Avant 2007-08, son meilleur score avec les Broncos n'était que de 31 points et 130 minutes de pénalité. Mais au cours de sa saison à 20 ans, il a été nommé capitaine, et il a éclaté et a mené son équipe avec 70 points et 10 autres en 12 apparitions en séries éliminatoires. C'était suffisant pour les aider à se qualifier pour les demi-finales de la conférence, leur meilleur résultat depuis 2002. Son sérieux et son leadership ont clairement attiré l'attention des sénateurs et du scout Lowes nouvellement embauché de la WHL, et ils ont pris les devants avec leur troisième choix.

LAS VEGAS, NV – 2 MARS: Zack Smith n ° 15 des Sénateurs d'Ottawa patine avec la rondelle sous la pression de Colin Miller n ° 6 des Golden Knights de Vegas (photo de Ethan Miller / Getty Images)

Smith a fait ses débuts dans la Ligue américaine de hockey la saison suivante et s'est progressivement frayé un chemin dans l'alignement des Sénateurs, gagnant de plus en plus de convocations tout en produisant constamment dans la LAH. Finalement, en 2011-12, il a disputé sa première saison complète dans la LNH et a marqué 14 buts et 26 points tout en ajoutant 98 minutes de pénalité sur une équipe qui manquait de gravier. Il est rapidement devenu un favori des fans, grâce à son leadership et sa persévérance. Malheureusement, en 2019-2020, il est passé aux Blackhawks dans le but de verser un peu de salaire, ce qui a mis fin à son séjour à Ottawa.

Opportunités manquées : Braden Holtby, G – Préparé 93. par Washington Capitals

La connaissance de Lowes des joueurs de la WHL a bien servi les Sénateurs de 2008 à 2016, ce qui lui a valu une promotion au poste de directeur du dépistage amateur en 2014. Son couronnement a été de pousser à sélectionner Mark Stone avec le 178e choix en 2010. Mais il a raté quelques joyaux en 2008, notamment Braden Holtby, qui a joué pour les Saskatoon Blades de la WHL. Classé n ° 4 parmi les gardiens nord-américains, il avait commencé à glisser dans le repêchage, et au troisième tour, neuf autres gardiens avaient été choisis devant lui.

Braden Holtby, Capitals Washington (Jess Starr / The Hockey Writers)

Les Capitals de Washington ont saisi la chance sur le grand gardien de but rugueux au début du quatrième tour, et la saison suivante, Holtby était soudainement l'un des meilleurs gardiens de but de la Ligue de l'Ouest. Depuis lors, il est devenu l'un des gardiens les plus décorés de la LNH au cours de la dernière décennie, devenant cinq fois joueur étoile de la LNH et remportant un trophée Vezina en 2016, un trophée Jennings en 2017 et la Coupe Stanley en 2018. Aucun autre gardien de but n'a été pris en compte. le repêchage de 2008 peut égaler le record de piste Jake Allen, qui a remporté la Coupe Stanley en 2019, est le seul autre à avoir remporté une forme quelconque de trophée de la LNH dans sa classe de repêchage.

Ronde 4, 109. total – André Petersson, RW (HV71 Jrs., Suède)

Petersson avait toutes les chances de voler un draft. Il a été classé 19e parmi les espoirs européens par CSS et est tombé dans le quatrième tour avant d'être sélectionné, bien qu'il ait mené l'équipe suédoise des moins de 18 ans avec quatre buts et huit points, qu'il a partagés avec les Devils du New Jersey. “ 2008 ronde, Mattias Tedenby. Même la transition vers l'Amérique du Nord a été bonne; il a marqué 44 points à sa première saison dans la AHL et a reçu un appel pour un seul match à Ottawa. Mais c'était le seul match de la LNH auquel il participait – une blessure à la hanche a mis fin à sa saison en 2012-13, et un échange avec les Ducks d'Anaheim l'a vu enterré avec des mineurs. Avec son contrat en 2014, il décide de retourner en Europe, où il joue toujours.

Occasions manquées: Mattias Ekholm, D – Préparé 102e par Nashville Predators en 2009

Les Européens ont connu une pause difficile en 2008. Seuls sept ont été sélectionnés au premier tour, et deux d'entre eux – Mikkel Boedker et Luca Sbisa – ont déjà joué en Amérique du Nord. Sur les 55 Européens capturés, seulement sept ont disputé plus de 200 matchs dans la LNH et seulement cinq ont dépassé les 100 points. Cependant, il y avait des talents cachés loin dans les listes de repêchage, et si les Sénateurs avaient été un peu plus audacieux, ils auraient pu affronter un autre défenseur européen, Mattias Ekholm.

Mattias Ekholm, Flyers vs Predators, 19 décembre 2017 (Amy Irvin / The Hockey Writers)

Les sénateurs ont beaucoup aimé Ekholm. Il avait joué avec Karlsson et Pettersson dans l'équipe suédoise U-18, mesurait 6 pieds 4 pouces et pesait près de 200 livres. Mais il était encore très jeune – il venait d'avoir 18 ans en mai – et n'avait pas l'air bien face à la compétition plus âgée de la ligue de hockey suédoise. Donc Ekholm a été repêché en 2008 et a dû attendre le quatrième tour du repêchage de 2009 pour entendre son nom appelé. Cependant, les Predators sont heureux qu'il ait été disponible, car il est devenu l'un des meilleurs défenseurs de l'équipe avec un nouveau choix européen sous-estimé du repêchage de 2008, Roman Josi.

Ronde 4, 119. total – Derek Grant, C (Langley Chiefs, BCHL)

Dans le repêchage de 2007, après avoir pris Ben Blood au quatrième tour, il semblait que les sénateurs étaient à court de clients potentiels qui les intéressaient. Possédant toujours trois choix, ils ont échangé leurs cinquième et deuxième septièmes rondes contre Lightning en échange d'un quatrième tour en 2008. Un an plus tard, les Sénateurs ont pris Derek Grant, un centre de 6 pieds 3 pouces qui venait de sortir d'un 63. -point recrue saison dans la BCHL, et a terminé à la 20e place dans le score de la ligue. Il avait beaucoup de potentiel, mais aussi la capacité de s'intégrer presque n'importe où dans l'alignement grâce à la taille et à la force de la LNH.

Derek Grant, Anaheim Ducks, 24 octobre 2017 (Amy Irvin / The Hockey Writers)

Grant a rejoint les Senators de Binghamton à la fin de 2010-11 après deux saisons réussies avec la Michigan State University et les a aidés à remporter la Coupe Calder de l'AHL. C'était une excellente façon de commencer sa carrière professionnelle, mais la combinaison d'être déplacé dans toute l'alignement et d'une blessure à l'épaule lui a fait mal la saison suivante, et après 60 matchs, il n'a marqué que 23 points.

Les sénateurs l'ont appelé au début de 2012-13, mais après cinq matchs sans points, Grant a été rendu aux mineurs pour le reste de la saison. En 2013-14, il a réussi 20 matchs et deux passes avant d'être envoyé.

Il n'a jamais été rappelé aux sénateurs. Après avoir passé toute la saison 2014-15 dans la AHL, Grant a signé avec les Flames de Calgary en tant qu'agent libre. Cependant, cela s'est passé à peu près de la même manière qu'avant, et il a sauté aux Sabres, aux Predators et éventuellement aux Ducks, où il s'est finalement retrouvé dans une formation de la LNH. En 2017-2018, il a connu sa meilleure saison dans la LNH à ce jour, marquant 24 points en 66 matchs. Depuis lors, il a rejoint les Flyers de Philadelphie et a récolté quatre points en sept matchs avant l'arrêt de la saison 2019-20.

Opportunités manquées : Matt Calvert, LW – Préparé 127 par les Blue Jackets de Columbus

Il peut sembler qu'un joueur qui n'a jamais marqué plus de 26 points dans une saison de la LNH n'est pas un candidat pour une occasion manquée, mais Calvert a été un marqueur secondaire précieux dans chaque équipe pour laquelle il a joué. En 2008, il a été classé 45e parmi les patineurs nord-américains après une saison de 64 points, mais il n'a été choisi que 127 par les Blue Jackets de Columbus. Une des raisons était que certains dépisteurs se demandaient si ses totaux devaient jouer avec le phénomène Brayden Schenn, qui dirigeait l'équipe avec 71 points à 17 ans.

Matt Calvert, Avalanche du Colorado (Jess Starr / The Hockey Writers)

Deux saisons plus tard, Schenn a fait ses débuts dans la LNH après avoir été 5e aux Kings de Los Angeles, laissant Calvert prendre le relais des pointeurs des Brandon Wheat Kings. Étonnamment, il s'est avéré plus que capable, terminant la saison avec 47 buts et 99 points en 68 matchs et a égalé Schenn, qui est revenu dans l'équipe après un seul match dans la LNH. Après avoir obtenu son diplôme de la WHL, Calvert s'est imposé comme un marqueur de profondeur fiable et un leader dans la AHL et la LNH; en séries éliminatoires 2018, il a mené les Blue Jackets avec trois buts en six matchs. Calvert a signé avec l'Avalanche du Colorado en 2018 et avant que la saison 2019-20 ne soit raccourcie, il était en bonne voie pour établir un record d'une saison et a marqué 25 points en 50 matchs.

Ronde 5, 139. total – Mark Borowiecki, D (Smiths Falls Bears, CCHL)

Les Sénateurs voulaient ajouter à leur réserve de défenseurs et ont amené Borowiecki avec son cinquième tour. Il a joué dans la Ligue de hockey du Centre du Canada, basée en Ontario, et était tombé du radar de nombreuses équipes et n'était même pas classé par le Service central de dépistage.

Mens Jr. Des ligues A comme la BCHL et l'AJHL ont produit de nombreuses stars de la LNH telles que Cale Makar et Travis Zajac, la CCHL n'avait pas la même reconnaissance et avait produit peu de repêchages de la LNH. Pourtant, Borowiecki a attiré l'attention des sénateurs lorsqu'il a été nommé meilleur défenseur de la ligue après avoir marqué 26 points en 46 matchs et ajouté 11 autres en 15 apparitions en séries éliminatoires.

Mark Borowiecki, Sénateurs d'Ottawa (Amy Irvin / The Hockey Writers)

Borowiecki a continué à jouer pour l'Université Clarkson pendant trois saisons avant de conclure une entrée de deux ans en 2011. Jamais le buteur le plus productif, il est devenu connu comme un leader respecté dans la AHL. Au cours des trois saisons suivantes, il a été un appel régulier pour les sénateurs, ne jouant jamais plus d'une poignée de matchs en une saison, mais en 2014-2015, avec la défense de l'équipe gravement épuisée, il a été ajouté à la liste à temps plein. Cette saison, il a marqué 11 points et mis en place 107 minutes de pénalité en 63 matchs parmi les six derniers.

Connexes: Histoire des entraîneurs des Sénateurs

Personne ne soutiendra que Borowiecki est un défenseur de haut niveau. Sa hauteur en carrière n'est que de sept buts et 18 points, qu'il a publiés en 2019-2020. Cependant, il y a une raison pour laquelle il utilise «A» sur le maillot. Pendant six saisons, il a fourni aux sénateurs du gravier et de l'endurance avec la haute direction.

Lorsqu'il était d'Ottawa, il semblait vraiment investi dans la communauté et se souciait d'être un modèle positif. Bien qu'il semble avoir quitté les Sénateurs la saison prochaine, on se souviendra toujours de lui pour le moment où il a mis fin à un vol à main armée, récupéré des biens volés à un voleur à Vancouver et a gagné le surnom de «Boro-Cop».

Opportunités manquées : Cam Atkinson, RW – Préparé 157 par Blue Jackets

Il est difficile de dire que les sénateurs ont raté une occasion en choisissant Borowiecki, car il a été exactement ce dont l'équipe avait besoin ces dernières saisons. Mais s'ils avaient opté pour Atkinson, il est difficile de ne pas croire que leur crime serait très différent. Dans son repêchage, il a marqué 63 points en 28 matchs avec des équipes seniors, mais n'a pas réussi à se rendre sur la liste finale de Central Scouting, grâce à la ligue dans laquelle il a joué et à sa petite taille de 5 pieds 8.

Cam Atkinson, Blue Jackets de Columbus (Amy Irvin / The Hockey Writers)

Cela ne l'a pas empêché d'attirer l'attention de certains éclaireurs, et les Blue Jackets ont saisi sa chance sur lui avec leur sixième round. Il a fait irruption dans la LNH en 2011-12 et est depuis devenu l'un des buteurs les plus sous-estimés de la ligue, atteignant le plateau des 40 buts en 2018-19.

Ronds tardifs (6-7)

Ronde 7, 199. total – Emil Sandin, LW (Bryans IF Gavle, SEL)

La sélection du septième tour est souvent une chance pour une équipe de prendre un gros risque pour un joueur sans conséquences négatives. Sandin était juste cela pour les sénateurs. Autre espoir né en 1988, il avait très bien joué dans la ligue SuperElit, marqué 35 points en 28 matchs, et il avait également disputé 19 matchs dans la SHL où il a fourni quatre passes. Il était un meneur de jeu et un travailleur acharné, mais il a finalement décidé de rester chez lui en Suède et n'a jamais signé avec les sénateurs.

Opportunités manquées: Sergei Bobrovsky, G – non publié

Bobrovsky est entré au repêchage de 2008 en tant que cinquième gardien de but européen classé, derrière ceux tels que Jacob Markstrom (1er), Anders Lindback (3e) et Mikko Koskinen (4e). Il a joué dans la meilleure ligue de Russie et a établi des chiffres décents pour un adolescent, et a également aidé la Russie à remporter une médaille de bronze au Mondial junior 2008. Néanmoins, il n'a pas été élu en 2008 et en 2009, le laissant comme un agent libre sans nom. Les flyers ont couru sur le talentueux Russe en 2010 et l'ont signé dans un contrat d'entrée de gamme.

Sergei Bobrovsky avec les vestes bleues en 2018 (Amy Irvin / The Hockey Writers)

Bobrovsky a d'abord éprouvé des difficultés au cours des deux premières saisons de la LNH, établissant des chiffres incohérents, bien qu'avec un record de victoires, ce qui a incité les Flyers à le remplacer par les Blue Jackets pour trois repêchages.

À Columbus, Bobrovsky a trouvé sa piste et est rapidement devenu l'un des meilleurs gardiens de but de la LNH. Il a remporté le trophée Vezina lors de sa première saison avec les Blue Jackets et de nouveau en 2016-17, et a été nommé All-Star trois fois. Bien qu'il ait eu des difficultés avec les Panthers de la Floride après avoir signé un accord massif au cours de la saison 2019-2020, il reste l'un des meilleurs souvenirs en ligne de la ligue. Et les sénateurs auraient pu le choisir en 2008.

Nombre total de caractères – B

Dans l'ensemble, l'élection des sénateurs de 2008 a été mitigée. De leurs sept sélections, seulement trois auraient un impact durable sur l'équipe, et deux des joueurs rempliraient des rôles en profondeur pendant la plupart de leur carrière. L'un a souffert de blessures, ce qui a limité son efficacité et son potentiel de carrière, et un autre n'a jamais trouvé sa place à Ottawa. Dans l'ensemble, les résultats ont été assez moyens.

Néanmoins, la réalité était meilleure que la moyenne. Karlsson a redéfini les sénateurs dans les années 2010, et la combinaison de Smith et Boroweicki a fourni un leadership et un noyau solide en cas de besoin. Wiercioch et Petersson n'ont jamais eu beaucoup d'influence sur l'équipe, mais si les circonstances avaient été différentes, ils auraient également pu devenir de précieux joueurs clés alors qu'ils se battaient pour revenir à la finale de la Coupe Stanley.

Le repêchage de 2008 n'était peut-être pas la classe la plus forte ou la plus profonde, mais les sénateurs en ont obtenu exactement ce dont ils avaient besoin, et cela a changé la franchise. En 2016-2017, les sénateurs ont finalement retrouvé le succès en séries éliminatoires, revenant en finale de conférence pour la première fois en une décennie. Et tout cela grâce à Karlsson et à ceux qui l'ont hardiment repêché 15e au total en 2008.

L'ébauche de la revue de 2008 des Sénateurs d'Ottawa a été publiée pour la première fois dans The Hockey Writers.

A la Une

À l'intérieur de la bataille pour le domaine de 825 millions de dollars du propriétaire des Lakers, Jack Kent Cook

Jack Kent Cooke était une figure sportive américaine remarquable des années 60 jusqu'à sa mort en 1997. Il possédait certaines des plus...

Charles Davis, analyste de CBS et de Madden, a-t-il joué dans la NFL?

Bien que Charles Davis ait été impliqué dans le monde médiatique de la NFL pendant des années, il n'a vu que récemment...

Les brasseries ont 3 tests COVID positifs à un autre endroit

MILWAUKEE - Les brasseurs avaient deux joueurs et un test du personnel qui était positif pour le coronavirus à leur lieu d'entraînement...

Brad Marchand: Digne du Temple de la renommée?

Sans aucun doute, l'ailier gauche des Bruins de Boston, Brad Marchand, est l'un des joueurs actifs les plus polarisants de la Ligue...

A lire aussi

Brad Marchand: Digne du Temple de la renommée?

Sans aucun doute, l'ailier gauche des Bruins de Boston, Brad Marchand, est l'un des joueurs actifs les plus polarisants de la Ligue...

NHL annonce zéro cas COVID-19 positif pour la septième semaine consécutive

La NHL et NHLPA ont annoncé que pour la septième semaine consécutive aucun cas positif COVID-19 n'a été trouvé dans la bulle...

Le capitaine des Flames Giordano a été nommé lauréat du prix du leadership Mark Messier 2020

Le capitaine des Flames de Calgary, Mark Giordano, a été nommé lauréat du prix du leadership Mark Messier en 2020, a annoncé...

Aujourd'hui dans l'histoire du hockey: sept. 18

Ce fut une date très importante dans l'histoire de la Ligue nationale de hockey. En plus de deux matchs de franchise lors...

Classement des maillots du Minnesota Wild

Le Minnesota Wild est entré dans la ligue en 2000 en tant qu'équipe d'expansion. Cela fait 18 ans qu'ils ont rejoint la...

Histoire du maillot des Kings de Los Angeles

Les Kings de Los Angeles ont eu certains des maillots les plus classiques de l'histoire de la LNH. De nombreuses légendes ont...

Canucks News & Rumors: Nouvelle signature des agents libres clés Toffoli et Markstrom

Dans ce numéro de Vancouver Canucks News & Rumors, je vais me concentrer sur ce que nous avons entendu au sujet de...

Dallas décrochent la place de la Coupe Stanley

Les stars ont battu Vegas en cinq matchs grâce à la résilience, la confiance - et Denis Gurianov. Gerry...

Nouvelles et rumeurs des Maple Leafs: Malhotra, Pietrangelo, Andersen et plus

Dans ce numéro des Nouvelles et rumeurs des Maple Leafs de Toronto, je partagerai la nouvelle d'un nouvel entraîneur qui embauche Manny...

Nouvelles et rumeurs des Maple Leafs: Lamoriello, Dubas, Burke et plus

Dans ce numéro des Nouvelles et rumeurs des Maple Leafs de Toronto, je me concentrerai sur les cadres généraux actuels et anciens...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here