Dynasties de la LNH: qui est le numéro 1

Il est assez facile d'identifier les principales dynasties des équipes dans l'histoire de la LNH. Prenez n'importe quelle liste de victoires de la Coupe Stanley depuis 1917 et marquez les équipes qui ont remporté trois coupes ou plus d'affilée. Incluez également les équipes qui ont remporté plus de trois Coupes Stanley sur une période relativement courte de plusieurs années consécutives, à condition que la première et la dernière année soient des années de victoire. Dix équipes sont candidates au titre de la plus grande dynastie de la LNH. Ce sont:

1) 1919-1927 Sénateurs d'Ottawa (4 tasses en 8 ans)

2) 1946-51 Maple Leafs de Toronto (4 tasses en 5 ans)

3) 1949-55 Detroit Red Wings (4 tasses en 6 ans)

4) 1955-60 Canadiens de Montréal (5 coupes Stanley en 5 ans)

5) 1961-67 Maple Leafs de Toronto (4 tasses en 6 ans)

6) 1964-69 Canadiens de Montréal (4 coupes en 5 ans)

7) 1975-79 Canadiens de Montréal (4 coupes en 4 ans)

8) 1979-83 New York Islanders (4 tasses en 4 ans)

9) 1983-90 Edmonton Oilers (5 tasses en 7 ans)

10) 1996-08 Detroit Red Wings (4 tasses en 11 ans)

Il est facile de les construire. Essayer de décider lequel est le meilleur est un véritable défi.

Quel est le plus grand?

Comment commencez-vous à comparer les Oilers des années 1980 aux sénateurs des années 1920? Les Oilers ont dû faire face à des voyages transcontinentaux et à un calendrier éliminatoire beaucoup plus fatigant que les anciens Sens.

Laquelle des grandes équipes des Leafs était la meilleure, le mastodonte des années 40 ou les années 60 avec des champions? Les deux ont remporté toutes leurs coupes à l'époque de l'Original Six, mais laquelle des deux se démarque comme la meilleure incontestée?

Il y a de fortes chances que si on vous demandait de choisir la meilleure équipe de la LNH de tous les temps, votre réponse serait une équipe qui appartient à l'une de ces dix grandes dynasties.

Utilisons un processus d'élimination. Imaginez les dix candidats mentionnés dans une compétition de quasi-jeu, un peu comme "The Weakest Link" – nous continuons à éliminer des équipes jusqu'à ce qu'il nous reste un gagnant. Nous y voilà:

Non. 2 contre n ° 5

La meilleure équipe des Leafs de tous les temps

Gagner quatre coupes Stanley en cinq saisons consécutives est clairement une plus grande réussite que gagner quatre coupes en six ans. En fait, de 1947 à 1951, les Leafs sont devenues presque la première équipe à remporter cinq coupes d'affilée. Ils ont gagné en 1947, “ 48 '', “ 49 '' et “ 51 '', mais ont été éliminés en prolongation par le septième match en 1950 en demi-finale par Detroit, le vainqueur de la coupe finale.

Après avoir remporté trois coupes consécutives entre 1962-64, les Leafs de 1965 terminent la saison régulière à la quatrième place sur six équipes et sont expulsées en six matchs au premier tour par les Canadiens qui entament une nouvelle dynastie de les leurs. Les Leafs de 1966 n'ont même pas remporté de séries éliminatoires, alors la victoire de la Coupe des Leafs en 1967 semble un peu détachée des trois d'affilée entre 1962 et 64.

(Archives THW)

Leafs, 1961-62 à 1966-67 VOUS ÊTES le maillon le plus faible. Au revoir.

Non. 3 à n ° 10

La meilleure équipe des Red Wings de tous les temps

Collection privée Mike Moore

Une fois de plus, gagner quatre coupes en six ans semble être une plus grande réussite que quatre coupes en 11 ans. Les dynasties des deux ailes avaient un noyau de quatre ou cinq joueurs qui ont aidé l'équipe à remporter les quatre coupes.

Les ailes du début des années 1950 avaient le Hall-of-Famer Red Kelly sur la défense. Les dernières super-ailes ont Nicklas Lidstrom lié au Hall-of-Fame. Après cela, les comparaisons deviennent plus faibles.

Les quatre champions de la coupe des années 1950 ont présenté le trio incomparable Gordie Howe, Ted Lindsay et Terry Sawchuk dans le but. Tous les trois sont des membres du Temple de la renommée.

Enfin, bien que les regrettés Red Wings aient remporté quatre trophées présidentiels pour terminer la première place pendant leur période de dynastie, les Wings 1950-55 terminent la saison régulière à la première place CHAQUE année pendant six années consécutives. Incroyable!

Red Wings, 1996-97 à 2007-08 VOUS ÊTES le maillon le plus faible. Au revoir.

Non. 1 contre n ° 9

Ancien ou nouveau?

Collection privée Mike Moore

Il existe des similitudes entre les Sénateurs d'Ottawa dans les années 1920 et les Oilers d'Edmonton dans les années 1980. Les deux équipes ont dominé leurs décennies respectives, mais aucune des deux équipes n'a remporté trois coupes consécutives.

Ces deux grandes dynasties contenaient un certain nombre de futurs Hall-of-Famers, et les deux équipes se retrouvaient souvent les premières de la ligue le plus souvent. Les principales différences entre les deux dynasties constituent deux facteurs incontestables et décisifs.

Pendant la majeure partie de son temps en tant que meilleur joueur de la ligue, les Sénateurs d'Ottawa n'ont affronté que trois autres équipes de la LNH. Les paris contre un adversaire de l'Ouest non-NHL se limitaient à une série de la Coupe Stanley.

Les Oilers ont joué dans une LNH de 21 équipes avec un repêchage d'introduction induisant la parité pour les nouveaux joueurs qui étaient en place depuis plus d'une décennie. Deuxièmement, les Oilers avaient Gretzky. Dans quatre de ses cinq coupes, les Oilers d'Edmonton avaient sans doute le meilleur joueur offensif de tous les temps.

Sénateurs, 1919-20 à 1926-1927 VOUS ÊTES le maillon le plus faible. Au revoir.

Non. 4 contre n ° 6

Les Canadiens des années 50 ou 60?

À première vue, c'est simple. Aucune autre équipe dans l'histoire de la LNH, à l'exception des Canadiens 1955-60, n'a jamais remporté la coupe cinq fois de suite. Les Canadiens du milieu à la fin des années 1950 ont terminé quatre fois sur cinq au total. Ils n'ont jamais suivi dans une série, et ils n'ont jamais été poussés à un match 7 dans chacune des dix séries finales qu'ils ont dû prendre pour gagner cinq coupes consécutives. Incroyable!

La course de la Coupe des Canadiens de 1965 à 1969 a cependant été interrompue en 1967 par les Maple Leafs. Ces Canadiens ont terminé au premier rang du classement général seulement trois fois sur cinq. La route vers la coupe a été plus difficile après l'expansion en 1967 et les séries éliminatoires ont été plus longues, mais un tour contre le vainqueur de la nouvelle division était un cadeau.

Canadiens, 1964-65 à 1968-69 VOUS ÊTES le maillon le plus faible. Au revoir.

Non. 7 contre n ° 8

Canadiens des années 1970 ou insulaires?

Pendant huit années consécutives, seules deux équipes ont remporté le Saint Graal de Lord Stanley. Les deux dynasties successives entre 1975-76 et 1982-83 étaient remarquablement similaires.

Si vous incluez les trois premières séries en 1984 sous les Islanders & # 39; Drive for Five, les New Yorkers ont remporté une fantastique série de 19 séries consécutives. Les Canadiens de Montréal, 1976-79 et les Islanders, 1980-83 ont remporté quatre coupes Stanley consécutives. Encore une fois, cependant, deux différences majeures entre la supériorité donnent l'avantage aux Canadiens à la fin des années 70.

(Archives THW)

L'équipe canadienne compte deux fois plus de gagnants de trophées individuels et d'étoiles que les Islanders. Plus important encore, les Canadiens ont terminé au premier rang du classement général de la saison régulière pendant les quatre années de leur dynastie, comparativement à deux sur quatre pour les Îles.

Insulaires, 1979-80 à 1982-83 VOUS ÊTES le maillon le plus faible. Au revoir.

Les cinq derniers

À ce stade, nous avons réduit à cinq notre liste initiale de dix équipes majeures de la dynastie de la LNH. Cela ne signifie pas nécessairement que les cinq autres sont meilleurs que les cinq éliminés. Mais un survivant sur cinq est le meilleur. Continuons à siffler.

Non. 2 contre n ° 3

Feuilles des '40' ou Red Wings du début des années 1950?

Comme mentionné précédemment, les Maple Leafs de Toronto de 1946 à 1951 ont eu la chance de devenir la première équipe de l'histoire de la LNH à remporter cinq coupes d'affilée, mais n'ont raté que la victoire. Pourtant, ils ont été la première équipe à remporter trois coupes Stanley d'affilée. Les Red Wings ont également remporté 4 coupes entre 1949-1955, mais cela leur a pris six ans, et ils n'en ont pas remporté trois de suite.

Red Wings, 1949-50 à 1954-55 VOUS ÊTES le maillon le plus faible. Au revoir.

Syl Apps avec & # 39; tuyau de poêle & # 39; Coupe Stanley (Archives THW)

Non. 4 contre n ° 9

Des Canadiens des années 50 ou des Oilers des années 80?

C'est difficile. Pendant cinq années consécutives, personne n'a touché le Rocket Richard et les Canadiens de Montréal. En comparaison, il a fallu sept ans à Gretzky et aux Oilers pour remporter leurs cinq coupes Stanley.

Bien sûr, la plus grande différence entre les deux dynasties est l'époque où ils jouaient. Aussi formidable que cela puisse paraître si une équipe remportait cinq championnats d'affilée, on ne peut pas ignorer le fait que la compétition à l'époque des "Original Six" était très limitée.

Il n'a fallu que deux séries finales chaque saison pour remporter le prix. D'autre part, les Oilers de Gretzky & Messier ont dû gagner quatre finales et éliminer 20 autres équipes au cours de chacune de leurs années de victoire. De plus, la domination des Oilers dans les récompenses d'équipe et individuelles s'est étendue sur une plus longue période.

Canadiens, 1955-56 à 1959-60 VOUS ÊTES le maillon le plus faible. Au revoir.

(Photo par B Bennett / Bruce Bennett Studios / Getty Images)

Non. 2 contre n ° 7

Feuilles des années 40 ou Canadiens des années 1970?

Encore une fois, aussi grands que les Leafs aient été entre 1946 et 1951, dirigés par les grands Syl Apps et Ted Kennedy et soutenus par le gardien de but argenté Turk Broda, leur compétition "Original Six" était limitée à cinq autres équipes. Malheureusement, toute dynastie antérieure à 1967 est limitée en ampleur par cette limitation.

Surtout d'origine Six équipes ont voyagé en train dans une zone géographique relativement petite. À la fin des années 1970, les Canadiens ont parcouru le continent et ont remporté quatre coupes d'affilée en saison régulière et en post-saison, une domination totale. Pas de competition.

Leafs, 1946-47 à 1950-51 VOUS ÊTES le maillon le plus faible. Au revoir.

Non. 7 contre n ° 9

Canadiens des années 1970 ou Oilers des années 1980?

Cela nous amène à notre dernier match, les deux plus grandes dynasties de toute l'histoire de la LNH. Le facteur distinctif entre les deux est la mesure dans laquelle chacun était meilleur que tous ses adversaires.

Au cours de leur dynastie, les Canadiens de Montréal ont terminé de 1975-76 à 1978-79 au premier rang dans trois des quatre (les Islanders ont terminé avec un point d'avance sur 1978-79). Leur pourcentage de victoires au cours de ces quatre années était de 0,786 astronomique. Aucune autre dynastie de l'histoire ne s'en rapproche. Quand ces Canadiens ont gagné, ils ont tout gagné.

Guy Lafleur (Archives THW)

Ils ont établi des records en 1976-77 qui n'ont pas encore été dépassés par un record de saison ordinaire étonnant de 60-8-12 et 132 points. De Scotty Bowman derrière le banc, Guy Lafleur devant et Ken Dryden en laine, cette équipe comptait de futurs Hall-of-Famers, des étoiles et des lauréats à profusion. Entre 1975 et 1979, aucune autre équipe ne pouvait égaler la domination totale de Montréal dans la LNH.

Pendant les années de la dynastie, les puissants Edmonton Oilers ont remporté la saison régulière à un taux de 648, comparable à la plupart des grandes dynasties, mais pas même près du pourcentage de victoires des principaux Canadiens à la fin des années 1970.

Edmonton Oilers, 1983-84 à 1989-90, VOUS ÊTES le maillon le plus faible. Au revoir.

Si vous dites qu'il est difficile de comparer la Coupe Stanley de quatre ans des Canadiens de Montréal en quatre ans avec les cinq Coupes des Oilers en sept ans, on peut toujours inclure la victoire de la Coupe des Canadiens de 1973 à leur dynastie des années 70. Les deux ont remporté cinq coupes en sept ans.

Et le gagnant est …

La plus grande dynastie de la LNH de tous les temps était les Canadiens de Montréal, de 1975-1976 à 1978-1979. Bien sûr, vous pouvez présenter un argument convaincant autrement. Ce sera toujours l'un des plus grands débats de l'histoire du hockey.

Profitez d'une plus grande histoire du hockey et des articles «Best of» dans les archives THW

Après les dynasties de la LNH: qui est non. 1 est apparu pour la première fois dans The Hockey Writers.

A la Une

Devin Booker a gagné le respect de Kobe Bryant en utilisant sa signature pour se déplacer vers lui

Cela n'a peut-être pas beaucoup surpris Kobe Bryant lorsqu'un jeune Devin Booker a imité sa signature. Quel joueur en herbe de la...

Les Jets prolongent la séquence de victoires à quatre lorsque Stastny marque en OT vs. Canadiens

WINNIPEG - Le but de Paul Stastny en prolongation a réussi la victoire 2-1 de Winnipeg contre les Canadiens de Montréal, prolongeant...

Deshaun Watson n'a mis que 20 millions de dollars en jeu en menaçant les Texans du mouvement de pouvoir ultime

Deshaun Watson fait tout ce qui est en son pouvoir pour mettre son équipe dans la meilleure position pour réussir le dimanche....

Les Blues se rassemblent devant les Sharks après l'effondrement de Binnington

SAN JOSE, Californie - Marco Scandella a marqué son deuxième but du match pour briser l'égalité en troisième période et St. Louis...

A lire aussi

Reviditer les choix de repêchage 2005 des Stars de Dallas

Le repêchage de la LNH est une situation de haute pression où des années de dépistage et de divination se rejoignent. Contrairement...

La blessure au poignet d'Auston Matthews ne cause pas d'alarme

La star des Maple Leafs de Toronto, Auston Matthews, a raté le match de samedi contre les Oilers d'Edmonton en raison d'une...

La division du Nord est la plus excitante à regarder

Dans la saison raccourcie de la LNH 2020-21, les matchs n'ont pas déçu. Une partie du caractère unique de cette saison a...

Les Maple Leafs de Toronto échouent sur les équipes spéciales en perte contre les flammes

Les Maple Leafs de Toronto sont allés 0 en 7 en avantage numérique lorsqu'ils sont tombés face à l'équipe désespérée...

Les prédateurs ont des opportunités s'ils décident de faire des changements de coaching

Les prédateurs de Nashville ont un mauvais départ, et les fans n'en sont pas contents. À tort ou à raison, une grande...

Les douleurs croissantes des Islanders de New York ne sont pas préoccupantes

Il serait facile de regarder la saison 2020-21 des Islanders de New York jusqu'à présent et de penser qu'ils pourraient connaître un...

Les Blues se rassemblent devant les Sharks après l'effondrement de Binnington

SAN JOSE, Californie - Marco Scandella a marqué son deuxième but du match pour briser l'égalité en troisième période et St. Louis...

10 raisons pour lesquelles le hockey est le plus grand sport au monde

Si vous lisez ceci, vous savez probablement déjà que le hockey est le meilleur sport incontesté de la planète. Mais si vous...

Enregistrement dans les anciennes capitales pour 2019-20

Après deux sorties consécutives au premier tour pour les capitales de Washington, on pouvait s'attendre à des changements de personnel. L'équipe a...

Les Canadiens Ducharme Bringer Winning Pedigree

Claude Julien a été relevé de ses fonctions exactement quatre ans et dix jours après avoir été embauché le jour de la...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here