Composition junior mondiale de tous les temps des Tigres de Medicine Hat

Les premiers joueurs de Medicine Hat Tigers à participer aux Championnats du monde juniors étaient en 1975 avec Greg Vaydik et Bryan Maxwell. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un tournoi officiel, la paire d'espoirs au repêchage a aidé le Canada à remporter sa première médaille d'argent au niveau des moins de 20 ans. Depuis, 32 joueurs des Tigres ont participé à l'événement, qui couvre chaque époque et représente une demi-douzaine de nations.

Avec une histoire aussi riche du tournoi, il n'est pas surprenant que quelques anciens tigres aient fait partie intégrante du succès du pays. Ensemble, ils forment une formation d'étoiles qui peut rivaliser avec n'importe qui d'une équipe junior canadienne.

Cependant, les meilleurs joueurs ne sont pas ceux que vous attendez. Lanny McDonald et Tom Lysiak n'ont jamais pris part à la compétition acclamée comme leurs jours juniors avant le tournoi, et la seule apparition de Trevor Linden était écrasante, avec un seul but dans un rôle réduit. Ce ne sont pas toujours les futures stars de la LNH – ni même les meilleures stars juniors – qui ont le plus grand impact sur le Mondial junior.

Alors, qui est sur la liste des Tigers 'All-Time World Junior?

Centre: Al Conroy

Al Conroy n'était pas la plus grande star, à la fois au sens figuré et au sens propre. À 5 pieds 8 pouces, il était l'un des plus petits joueurs des Tigers. Il n'a également jamais été considéré comme la meilleure star de l'équipe, malgré avoir marqué plus de 100 points au cours de toutes ses saisons avec l'équipe, sauf un. Il n'a mené les Tigers qu'une seule fois en marquant lorsqu'il a inscrit 41 buts et 138 points en 1984-85. Certains étaient toujours plus grands et meilleurs que lui.

Mais en 1986, Équipe Canada l'a ajouté à sa liste mondiale junior. Certes, il avait l'air un peu déplacé en tant qu'invaincu de 20 ans, rejoignant les espoirs de la LNH Shayne Corson, Joe Nieuwendyk, Scott Mellanby, Joe Murphy et Luc Robitaille. On n'attendait pas grand-chose du vétéran junior, et il a probablement été ajouté pour la profondeur.

Mais Conroy n'a pas vu les choses de cette façon et il s'est assuré que son temps au sein d'Équipe Canada comptait. En sept matchs, il a marqué quatre buts et huit points, et a été numéro sept de l'équipe pour égaler Robitaille. Ses efforts ont aidé le Canada à marquer le plus de buts dans le tournoi, mais leur fiche de 5-2-0 n'était pas assez bonne pour trôner sur les Soviétiques invaincus. Le Canada a remporté une médaille d'argent, mais Conroy a remporté un contrat avec les Flyers de Philadelphie, où il a joué pendant trois saisons.

Aile gauche: Tyler Ennis

Un autre petit attaquant, à 5 pieds 9 pouces, Tyler Ennis était connu pour sa bonne vitesse et ses mains encore meilleures. Il a mené l'équipe dans les points en 2007-08 et 2008-09, avec respectivement 91 et 85 points, et a été sélectionné au premier tour du repêchage de 2008, 21e au total, par les Sabres de Buffalo. Il a également été récipiendaire à deux reprises du prix des étoiles de la WHL et du prix du meilleur esprit sportif et a aidé les Tigers à remporter son cinquième titre de la ligue en 2007. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'il ait la chance de jouer pour Équipe Canada.

Ennis a enfin eu la chance de participer au Mondial Juniors 2009, où il a rencontré John Tavares, P.K. Subban, Evander Kane, Jamie Benn et Cody Hodgson. Dans la phase de groupes, le Canada a été invaincu et a battu les Tchèques, les Kazakhs, les Allemands et même les Américains et a surpassé leurs adversaires 35 à 6. Il leur a dit au revoir en séries éliminatoires, où ils ont seulement échappé aux Russes pour affronter la Suède en finale. Mais même cela s'est avéré être anti-climactique lorsque les Canadiens ont gagné 5-1 pour remporter l'or.

Ennis a terminé le tournoi à égalité pour la cinquième place de l'équipe avec trois buts et sept points avec l'étoile de la WHL Zach Boychuk et le défenseur de la OHL Ryan Ellis. Ce fut une solide performance de l'attaquant sous-dimensionné, et cela a fait une excellente impression sur les Sabres, qui l'ont emmené dans la LNH la saison suivante. Ennis a depuis joué 12 saisons dans la LNH pour cinq équipes et a marqué plus de 300 points. Cependant, il a également été le dernier Tigre à jouer pour Équipe Canada au Tournoi mondial junior U20.

Aile droite: Emerson Etem

Il n'est pas surprenant que la plupart des tigres qui ont joué dans le tournoi se sont joints à Équipe Canada, mais la deuxième nation la plus représentée est la République tchèque, pas les Américains. Seuls deux joueurs ont joué pour l'équipe des États-Unis dans le monde junior, le premier était Ryan Hollweg, qui a joué dans le tournoi de 2002 quand il a terminé deuxième du score, mais a eu des problèmes de pénalité pendant 33 minutes en seulement six matchs, et il est rentré sans domicile. .

Connexes: Le Canada nomme le Groupe de leadership All-WHL pour 2021 WJC

Le seul autre joueur à représenter les Américains était Emerson Etem. Il a rejoint les Tigers en 2009-10 après une saison avec le United States U18 National Development Program et a connu une excellente saison recrue à Medicine Hat, marquant 37 buts pour mener toutes les recrues, ce qui a convaincu les Ducks d'Anaheim de le prendre 29e au classement général. Ébauche de 2010.

Il était encore plus dominant en deuxième année dans la WHL, ce qui était trop pour Team USA à ignorer, et ils l'ont ajouté à sa liste 2011 dans un rôle en profondeur. Même s'ils venaient d'une médaille d'or en 2010, l'équipe a trébuché contre le Canada en séries éliminatoires et est repartie avec une médaille de bronze.

Emerson Etem avec l'équipe nationale de développement des États-Unis (Sara Melikian / Flickr)

Etem n'a pas été très influent dans le tournoi, marquant un seul but, mais les Américains l'ont ramené au Mondial junior 2012, où il a fait équipe avec Jason Zucker pour former le noyau de l'équipe. Etem a obtenu un «A» sur son pull et un rôle plus important. Mais les Américains n'ont pas fait aussi bien. Après avoir battu le Danemark 11-3 lors de leur match d'ouverture, ils ont eu du mal pendant le reste du parcours, sont tombés aux mains des Finlandais 4-1, des Tchèques 5-2 et des Canadiens 3-2, ont raté les séries éliminatoires et ont été forcés de jouer dans la ronde de relégation.

Bien qu'ils aient gagné facilement, ce fut une grande déception pour la centrale du hockey. C'était le pire résultat de l'équipe américaine depuis 1999 quand ils ont terminé huitième. Quant à Etem, il a terminé avec zéro but et quatre passes décisives. Il est revenu dans les Tigers et a mené la ligue avec 61 buts, méritant sa seule apparition dans la WHL All-Star. Dans la LNH, cependant, il n'a pas réussi à retrouver le même rythme qu'il avait en junior ou en international. À 28 ans, il a annoncé sa retraite après avoir marqué seulement 46 points en 173 matchs dans la LNH.

Défense: Jay Bouwmeester et Kris Russell

Jay Bouwmeester est entré dans l'histoire lorsqu'il a été sélectionné pour se joindre à Équipe Canada au Mondial junior 2000, devenant seulement le quatrième joueur de 16 ans à commencer l'équipe, après Wayne Gretzky, Bill Campbell et Eric Lindros. Bien qu'il soit resté sans signification, il a aidé les Canadiens à décrocher la médaille de bronze en battant les Américains 4-3 dans l'échange de tirs.

Connexes: Top 5 des ennemis de la médecine pour se rendre dans la LNH

Le défenseur mince est revenu en 2001 avec un rôle plus important. Il a apprécié la responsabilité accrue et a remporté deux passes, mais le Canada n'a pas réussi à améliorer le record, et ils ont fini de nouveau avec une médaille de bronze et ont battu les Suédois 2-1 en prolongation.

Bouwmeester est revenu pour la troisième fois en 2002, faisant de nouveau l'histoire comme le cinquième Canadien à jouer dans trois championnats juniors, mais il y avait une pression supplémentaire. Le service de dépistage de la LNH l'a classé comme le meilleur espoir nord-américain pour le prochain repêchage, et il était considéré comme le meilleur choix lors du repêchage de la LNH. Un tournoi fort ferait de lui le premier choix consensuel, mais une autre finition décevante nuirait à son classement.

Le tournoi s'est presque parfaitement déroulé pour Bouwmeester et le Canada. Ils ont terminé deuxième de la poule derrière la Finlande, mais ont traversé les séries éliminatoires jusqu'à la finale, où ils se sont préparés à affronter les puissants russes. Ce fut un match difficile – le Canada est arrivé en tête tôt, mais la Russie a marqué trois buts au deuxième pour niveler les choses. Le match est resté à égalité 4-4 jusqu'aux dernières minutes du troisième où Anton Volchenkov a battu Pascal Leclaire pour assurer la victoire.

Bouwmeester a été sélectionné dans l'équipe des étoiles du tournoi après avoir mené tous les joueurs dans le plus / moins, mais au repêchage de 2003, il est tombé aux Panthers de la Floride à la troisième place (la première place est revenue à son coéquipier d'Équipe Canada, Rick Nash ). Il était éligible pour revenir au tournoi de 2003 – et aurait été le premier joueur à jouer dans quatre tournois – mais les Panthers ont décidé de le garder dans la LNH. Cependant, son incapacité à réclamer une médaille d'or n'a pas nui à sa carrière; en 17 saisons, il a disputé plus de 1 200 matchs et remporté la coupe Stanley avec les Blues de St. Louis en 2019.

Jay Bouwmeester # 19 et Alex Pietrangelo # 27 des Blues de St. Louis célèbrent après avoir remporté la Coupe Stanley. (Photo par Bruce Bennett / Getty Images)

Kris Russell, par contre, était presque exactement le contraire de Bouwmeester. Tandis que Bouwmeester était le premier choix au repêchage bantam de la WHL, Russell a terminé huitième ronde. Bouwmeester était un choix de la LNH au premier tour et les espoirs les mieux classés; Russell, un choix de troisième ronde, s'est classé 95e parmi les patineurs nord-américains en 2005. Et Bouwmeester de 6 pieds 3 pouces dominait Russell de 5 pieds 10 pouces.

Mais les deux étaient tous les deux dominants avec les Tigers et ont gagné des places convoitées dans l'équipe mondiale junior canadienne. Cependant, Russell a dû attendre 2006 pour faire sa première apparition lorsque le Canada a défendu la médaille d'or pour la première fois depuis 1997. Il a récolté quatre points, dont un but en demi-finale contre les Finlandais et une aide en finale contre la Russie. Russell est revenu en 2007 et a été encore meilleur, marquant quatre buts et six points, dont deux dans un match contre les Slovaques, pour mener tous les défenseurs dans le but.

Avec lui, le Canada remporte sa troisième médaille d'or consécutive, pour la deuxième fois. Soudain, Russell n'était plus aussi sous-estimé. Il a fait les Blue Jackets de Columbus la saison suivante, et bien que sa carrière dans la LNH n'ait pas été aussi réussie que sa carrière junior, il est aimé par la communauté du hockey de la vieille école pour son dévouement à bloquer les tirs et à jouer une défense solide.

Gardien: Marek Langhamer

Sélection importée des Tigres en 2012, Marek Langhamer est devenu le but de départ de l'équipe en 2013-14 après avoir quitté Cam Lanigan. Bien qu'il n'ait jamais été un gardien de but dominant, il a été solide à Medicine Hat et a gagné une place dans l'équipe tchèque du monde junior en tant que remplaçant. Les Tchèques savaient qu'ils étaient dans un tournoi difficile, grâce à leur appartenance au même groupe que le Canada, les États-Unis et la Slovaquie, et ils avaient besoin de toute l'aide possible.

Le régulier Daniel Dolejs de l'équipe nationale a été choisi pour affronter les Américains dans le premier match, mais après une défaite de 5-1, c'est Langhamer qui a pris le départ contre les Canadiens. Contre Connor McDavid, Aaron Ekblad, Jonathan Drouin et Sam Reinhart, il n'y avait pas beaucoup d'espoir de victoire, mais Langhamer avait d'autres idées. Après trois périodes, le score était même de 4-4, avec 29 tirs chacun, et après un match difficile au fil du temps, ils étaient toujours égaux. C'est ensuite à leur gardien de but de les garder dans le match et, d'une manière ou d'une autre, après avoir rencontré Drouin, Nic Petan et McDavid, ce sont les Tchèques qui ont pris le dessus.

(la fusillade commence à 6h20)

Malgré sa victoire de 5-4 contre les Canadiens, Langhamer n'a pas gagné de nouveau au tournoi de 2014 et l'équipe de la République tchèque a terminé sixième. Pourtant, il est le seul gardien des Tigers à remporter une victoire au Mondial junior.

Étonnamment peu de gardiens de but des Tigers sont allés au Mondial Juniors. Kelly Hrudey n'a pas réussi à partir lorsque Hockey Canada a envoyé une équipe de la Ligue de l'Ontario à la place (les représentants étaient spécifiques à la ligue) et Chris Osgood a été laissé à la maison en faveur de Trevor Kidd, qui a remporté l'or avec le Canada deux fois en 1990 et 1991. Temps de Langhamer dans la LNH n'a pas duré longtemps, mais on se souviendra toujours de lui pour son vol contre le Canada.

Qui est le prochain?

Les Tigers n'avaient pas de représentants au tournoi 2021, bien que Lukas Svejkovsky ait presque fait partie de l'équipe américaine avant de représenter les Tigers à la Memorial E-Cup, qu'il a gagnée. Attendez-vous à ce qu'il concoure pour une place l'année prochaine.

Cole Sillinger, un premier choix attendu pour le repêchage 2021 de la LNH, pourrait mériter une place dans Équipe Canada en 2022 ou 2023. Il a eu un excellent tournoi U17 la saison dernière, marquant cinq buts en six matchs. Le défenseur Dru Krebs peut également se joindre à l'équipe pour les prochaines années et suivre les traces de son frère aîné Payton qui figure sur la liste canadienne en 2021.

Sinon, l'équipe aura un autre représentant assez tôt. Les Tigers sont toujours une des meilleures équipes de la WHL et sont doués pour développer les talents. Que ce soit pour le Canada ou pour une autre nation, les Tigers ont été bien représentés dans le tournoi et rien n'indique que cela s'arrêtera bientôt.

La formation post-Medicine Hat Tigers All-Time World Junior est apparue pour la première fois sur The Hockey Writers.

A la Une

Soupe aux noix, les coyotes font des mouvements pour s'améliorer à tous les niveaux

Après un diaporama avec deux jeux, les coyotes de l'Arizona sont tombés au fond de la Division Ouest. Les Coyotes ont commencé...

Michael Strahan aurait été testé positif au COVID-19

Michael Strahan a vécu un certain nombre de combats au fil des ans. En 15 saisons dans la NFL, il a combattu...

Jurickson Profar signe un contrat de 21 millions de dollars sur trois ans avec Padres

SAN DIEGO - Jurickson Profar, qui a joué cinq postes pour San Diego la saison dernière, a signé mercredi un contrat de...

Blues Weekly: les performances remarquables mettent en évidence la semaine .500

Blues Weekly est une nouvelle série consacrée à la performance des Blues de St. Louis la semaine dernière. Pas seulement un résumé...

A lire aussi

Nouveaux arrivants des Oilers d'Edmonton découvrant leurs rôles

Cinq patineurs ont fait leurs débuts aux Oilers d'Edmonton au cours de la première semaine de la saison, lorsque l'équipe a pris...

Les Maple Leafs ont réussi le premier test de profondeur d'alignement contre les Oilers

Sans Auston Matthews et Joe Thornton, les Maple Leafs de Toronto ont apporté des changements tout au long de l'alignement...

Sharks 'Donato semble bon tôt

La première poignée de jeux de Ryan Donato pour les Sharks de San Jose a des signes positifs. Le joueur de 24...

4 hauts et 4 bas Huit matchs en Oilers Saison LNH 2020-21

La saison LNH 2020-21 en est encore à ses débuts. Cela dit, comme cette saison ne dure que 56 matchs, tout est...

Nouvelles et rumeurs sur les perspectives: Michigan, Gushchin et Gordin

Les nouvelles et rumeurs sur les perspectives d'aujourd'hui ont de bonnes et de mauvaises nouvelles. En commençant par les mauvaises nouvelles, l'un...

Wild's Soucy & Sturm semblent confortables pour combler les lacunes de la liste

Chaque équipe a des joueurs qui luttent pour faire craquer l'alignement saison après saison. Donc, s'ils le peuvent, c'est le prochain match...

Historique des entraîneurs des requins de San Jose

En excluant les entraîneurs en chef temporaires, les Sharks de San Jose n'ont eu que 7 entraîneurs en chef dans leur 29e...

Capitals & # 39; COVID-19 La punition était sévère – mais ils la soutiennent

Vous pouvez poser des questions sur la différence entre un rassemblement dans une chambre d'hôtel et un vestiaire ou un...

Rumeurs de la LNH: Oilers, Canucks et vérité derrière le commerce des jets et des Blue Jackets

Dans la rumeur actuelle de la LNH, il y a beaucoup de questions qui circulent sur le commerce entre les Jets de...

Les stars battent le record du jeu de puissance dans la LNH lors de la victoire contre les Predators

DALLAS - Joe Pavelski a aidé les Stars de Dallas à battre le record de buts en avantage numérique de la LNH...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here