Chandails retraités des Canadiens – L'histoire d'une célèbre franchise

Les Canadiens de Montréal, l'une des plus anciennes franchises de sport professionnel en Amérique du Nord, ont un très grand passé avec succès. Ils ont honoré 18 joueurs en retirant leurs 15 numéros de maillot de la circulation (trois joueurs partageant le même numéro). Les Canadiens ont le plus grand nombre de retraités parmi toutes les équipes de la LNH.

Seize de ces 18 prix (tous sauf Émile Bouchard et Guy Lapointe) figurent également sur les 100 meilleures listes de lecture de la LNH. Voici un aperçu des joueurs dont les maillots ont été retirés par les Canadiens et de leurs histoires de célébration.

Les bannières du Canada sont accrochées au plafond du Centre Bell le 17 mars 2011. (Photo de Francois Lacasse / NHLI via Getty Images)

Howie Morenz # 7 – 2 novembre 1937

Howie Morenz, mieux connu sous le nom de & # 39; The Stratford Streak & # 39; et «The Mitchell Meteor», ont eu le premier numéro jamais retiré par les Canadiens. Morenz a été l'une des premières superstars du hockey et a été parmi les neuf premières promues au Temple de la renommée du hockey en 1945. Il a remporté le trophée Hart en tant que joueur par excellence de la ligue à trois reprises et a aidé les Canadiens à remporter un trio de coupes Stanley. Morenz s'est malheureusement cassé la jambe à quatre endroits lors d'un match le 28 janvier 1937. Il est décédé moins de deux mois plus tard à l'âge de 34 ans.

Le saviez-vous? La cause du décès de Morenz a été documentée comme une complication due à un caillot de sang de sa jambe cassée, mais beaucoup disent qu'il est en fait mort d'un cœur brisé après avoir appris que sa blessure mettrait fin à sa carrière de hockeyeur.

Maurice Richard # 9 – 6 octobre 1960

Maurice «The Rocket» Richard a été le premier joueur de la LNH à marquer 50 buts en 50 matchs, une statistique qui est toujours très respectée aujourd'hui. Il a aidé les Canadiens à remporter huit championnats et a été le premier joueur à marquer 500 buts en carrière. L'influence de Richard sur le hockey a dépassé le sport et l'importance qu'il a jouée avec les partisans des Canadiens a été sans précédent. Ils le considéraient non seulement comme une superstar, mais aussi comme un ami. Lorsque la ligue a suspendu Richard en 1955, les partisans de Montréal ont été scandalisés et, en 2000, son décès a été honoré par des funérailles d'État dont la publicité nationale a été annoncée – la toute première fois pour un athlète canadien.

Le saviez-vous? Richard avait le numéro 15 l'année de début, mais s'est cassé la jambe après 16 matchs. Avant sa deuxième saison avec les Canadiens, lui et sa femme ont eu leur premier enfant, qui pesait 9 kilos. Lorsque le numéro neuf est devenu disponible, Richard a rapidement changé en l'honneur de sa fille.

Jean Béliveau # 4 – Octobre . 9. 1971

Aucun joueur n'est plus représentatif des Canadiens que Jean Béliveau. Béliveau, un joueur talentueux et un joueur de classe, a eu «C» pendant 10 ans avec le Tricolore – le plus long capitaine de l’histoire de l’équipe. Il a aidé Montréal à remporter 10 championnats de la Coupe Stanley et a été nommé le premier récipiendaire du trophée Conn Smythe en 1965.

Le saviez-vous? Béliveau était connu pour être l'une des plus belles personnes qui ait jamais marché sur cette planète. «Le Gros Bill» avait une grandeur incomparable sur et hors de la glace, et les histoires sur la façon dont il a aidé les gens tout au long de sa vie sont sans fin. C'est un homme qui a rejeté les Canadiens pendant trois saisons au début de sa carrière pour rester avec les Aces du Québec dans la Ligue senior du Québec. Ils venaient de construire une nouvelle arène, et il se sentait fidèle aux fans et obligé de renforcer la franchise.

Henri Richard # 16 – 10 décembre 1975

Henri Richard, le «Pocket Rocket» était le frère cadet de Maurice et jouait un style de hockey complètement différent, mais beaucoup disent qu’il était tout aussi doué. Richard était un meunier qui a remporté 11 bagues de la Coupe Stanley.

Le saviez-vous? Henri Richard mène la franchise pour ses 18 participations aux séries éliminatoires et compte 1256 matchs joués sous le chandail des Canadiens, menant tous les autres joueurs.

Guy Lafleur # 10 – 16 février 1985

Guy «La Fleur» Lafleur était l’un des joueurs les plus dynamiques des années 1970 et la pierre angulaire de cinq équipes de championnat de la Coupe Stanley avec les Canadiens de Montréal. Son style charismatique et ses coups électrisants ont fait chanter les fans "Guy, Guy, Guy" chaque fois qu'il touchait la rondelle.

1977: Pourquoi Lafleur est-il grand ouvert sur la piste ??? (Archives THW)

Le saviez-vous? Lafleur était le numéro quatre dans sa domination sur la Ligue junior du Québec, alors quand il a été attiré par les Canadiens, le jeune retraité Jean Béliveau Lafleur a offert son maillot numéro quatre. Cependant, les attentes de suivre ces traces étaient trop effrayantes et Guy a poliment refusé de continuer à faire connaître le numéro 10 à Montréal.

Doug Harvey # 2 – 26 octobre 1985

Doug Harvey était connu pour avoir porté son style offensif à une position défensive et faisait partie intégrante de la tristement célèbre équipe de la dynastie des Canadiens qui a remporté cinq championnats consécutifs de la Coupe Stanley dans les années 1950. Il a également remporté le trophée Norris à six reprises, en tant que meilleur défenseur de la LNH.

Le saviez-vous? Doug Harvey était l'un des meilleurs défenseurs de la LNH de tous les temps, mais certains diraient que cet athlète naturel était encore meilleur sur le terrain de football et sur le terrain de baseball. Harvey a été le joueur par excellence de la Fédération de rugby à XV du Québec, dont l'équipe a continué de remporter la Coupe Grey en 1944; a également joué au baseball semi-professionnel avec les Nationals d’Ottawa qui ont remporté le championnat de la Ligue frontalière de classe «C» en 1947.

Jacques Plante # 1 – 7 octobre 1995

Jacques «Jake The Snake» Plante faisait partie intégrante de la dynastie des Canadiens dans les années 1950 et avait le but le plus bas de la ligue – contre une moyenne d’un record des Canadiens de cinq ans chaque année. En plus des six anneaux de la Coupe Stanley, il possède également sept trophées Vezina.

Cesare Maniago, montre le masque que Jacques Plante a conçu pour lui. (Archives THW)

Le saviez-vous? Plant est connu comme l'un des plus grands inventeurs du hockey. En plus d'être le premier gardien de but à mettre un masque, il a également été le premier gardien de but à patiner derrière le filet pour arrêter la rondelle de ses défenseurs, et a également été le pionnier en levant les bras sur un match de glace pour communiquer avec la défense.

Dickie Moore # 12 – 12 novembre 2005

Dickie Moore était un joueur polyvalent exceptionnel, et certains disent que l'une des ligues les plus difficiles jamais vues. Moore, un autre membre de la dynastie 1956-60, a remporté le titre de champion en 1958 et 1959.

Le saviez-vous? Moore a joué avec un poignet cassé la dernière moitié de la saison 1957-58. Avec son poignet dans un plâtre, il a remporté le trophée Art Ross cette année-là pour le meilleur buteur de la LNH.

Yvan Cournoyer # 12 – 12 novembre 2005

Yvan «The Roadrunner» Cournoyer a obtenu le surnom de la vitesse de la glace. Il a remporté 10 bagues de la Coupe Stanley, y compris le joueur par excellence des séries éliminatoires en 1973. Les Canadiens ont décidé d'honorer Cournoyer et Moore en tirant le même numéro 12 pour deux joueurs différents, la première fois que cela a été fait dans l'histoire du club.

Yvan Cournoyer marque contre les Black Hawks (Archives THW)

Le saviez-vous? On a dit que Cournoyer était le plus rapide des «Français volants». Dans un match en 1977, il a patiné deux cercles autour du filet des Rangers de New York sans que personne ne puisse l'attraper. Cette pièce a même reçu les applaudissements des fans des Rangers.

Bernie Geoffrion # 5 – 11 mars 2006

Bernie ‘Boom Boom’ Geoffrion a obtenu son surnom en popularisant la photo. Ce talentueux meneur de jeu a aidé les Canadiens à remporter la Coupe Stanley à six reprises et, en 1961, il a remporté le trophée Hart Memorial en tant que joueur par excellence de la ligue. Geoffrion a dit un jour à sa femme, Marlene, que sa chemise serait suspendue dans les chevrons avec le numéro sept de son père. 11 mars 2006 (également le jour de sa mort) La chemise de Geoffrion a été retirée. Lorsque le numéro cinq a été relevé, le numéro sept a été abaissé, et lorsque les deux chemises étaient de niveau, les chemises de Bernie Geoffrion et Howie Morenz ont été soulevées ensemble en l'honneur de leur grandeur.

Le saviez-vous? Marlene, épouse de Geoffrion, est la fille du grand Morenz canadien. Le fils de Marlene et Bernie, Dan, a joué pour les Canadiens en 1970-1980. Leur petit-fils, (le fils de Dan) Blake, a été repêché en 2006 par les Predators de Nashville puis échangé à Montréal en 2012. La famille Morenz-Geoffrion est la première famille de hockey de quatrième génération et tout le monde a joué avec l'organisation des Canadiens.

Serge Savard # 18 – 18 novembre 2006

Serge «Le sénateur» Savard a disputé 16 saisons dans la LNH et remporté huit coupes Stanley au sein de l’équipe de la dynastie des Canadiens dans les années 60 et 70. Il a continué son mandat avec les Canadiens à titre de directeur général de 1983 à 1995.

Le saviez-vous? Serge Savard a remporté le trophée Conn Smythe en 1969 et a été le premier défenseur à remporter ce prestigieux prix MVP pour les séries éliminatoires de la coupe Stanley.

Ken Dryden # 29 – 29 janvier 2007

Ken Dryden n'a disputé que six matchs de saison régulière au cours de la saison 1970-71, mais a mené les Canadiens au titre de la Coupe Stanley et a remporté le titre de joueur par excellence des séries éliminatoires. Il est le seul joueur de l'histoire à avoir remporté le trophée Conn Smythe l'année avant de remporter le titre de recrue de l'année. Il est également le seul gardien de but à avoir remporté le championnat de la Coupe Stanley avant de perdre un match de saison régulière. Il a également remporté cinq trophées Vézina et six coupes Stanley avec les Canadiens.

MONTRÉAL, CANADA – CIRCA 1975: Ken Dryden # 29 des montres des Canadiens de Montréal lors d'un match au Forum de Montréal vers 1975 à Montréal, Québec, Canada. (Photo par Denis Brodeur / NHLI via Getty Images)

Le saviez-vous? Dryden a été initialement repêché par les Bruins de Boston lors du repêchage de 1964. Quelques jours plus tard, les Bruins l'ont remplacé par les Canadiens et son agent lui a dit que Montréal l'avait repêché. Il ne voulait pas savoir qu'il était à l'origine Brown jusqu'au milieu des années 1970.

Larry Robinson # 19 – 19 novembre 2007

Larry «Big Bird» Robinson était une force avec laquelle il fallait compter sur la ligne bleue de Montréal. Il a six bagues de la Coupe Stanley et deux trophées Norris avec les Canadiens. Cependant, ses réalisations les plus impressionnantes peuvent être que les Canadiens ont disputé les séries éliminatoires à chacune de leurs 17 saisons et qu'il est le leader de la LNH-plus-moins avec un remarquable plus-722.

Le saviez-vous? Montréal a d'abord sélectionné Lafleur au total au repêchage de 1971. Ils voulaient donner à Robinson deux fois de plus avant de finalement l'emmener avec son quatrième choix (20e au total). Avance rapide pendant 20 ans et les deux seuls hommes jouant encore dans la LNH cette année-là? Tu l'as deviné. Lafleur et Robinson.

Bob Gainey # 23 – 23 février 2008

Bob ‘Le Capitaine’ Gainey faisait partie de cinq équipes de championnat avec les Canadiens, remportant le trophée Conn Smythe en 1979, et était le meilleur attaquant défensif de la LNH, remportant le trophée Selke à quatre reprises. Gainey a continué sa retraite du Canada et est devenu directeur général de 2001 à 2010.

Bob Gainey célèbre une autre victoire de la Coupe Stanley à Montréal. (Archives THW)

Le saviez-vous? Gainey était connu comme un favori des fans tout au long de son séjour à Montréal, et il n'a pas déçu la nuit où son maillot a été porté jusqu'aux chevrons. Gainey est sorti sur la glace, pour le plus grand plaisir des fans, des portes du Zamboni en pleine vitesse pour faire un dernier tour de piste.

Patrick Roy # 33 – 22 novembre 2008

Patrick Roy a remporté (avec Dryden) la Coupe Stanley et le trophée Conn Smythe en tant que gardien de but recrue. Il est connu pour avoir introduit son style papillon avec le gardien de but et pour avoir influencé une génération de gardiens de but. Il est le seul joueur de la LNH à avoir remporté trois trophées Conn Smythe, et il les a remportés en trois décennies différentes!

Le saviez-vous? Roy n'a jamais remporté de prix individuel et n'a jamais fait partie d'une équipe All-Star tout au long de sa carrière junior. Le premier prix individuel majeur auquel Roy a été honoré a été le trophée Conn Smythe en 1986.

Émile Bouchard # 3 – 4 décembre 2009

Émile «The Gibraltar Rock» Bouchard est l’un des meilleurs défenseurs de l’histoire du Canada. On disait qu'il avait une force herculéenne et était connu à la fois comme un leader et un mentor. En 1948, Bouchard devient le premier capitaine des Canadiens né au Québec, poste qu'il occupe jusqu'à sa retraite huit ans plus tard.

Le saviez-vous? Bouchard a grandi dans la Dépression et n'a commencé à patiner qu'à l'âge de 16 ans.

Elmer Lach # 16 – 4 décembre 2009

Elmer Lach était membre du «célèbre» Canadien Punch Line & # 39; et joué entre Toe Blake et Maurice Richard. Il est connu comme l'un des plus grands joueurs de la LNH de tous les temps, et lorsqu'il a pris sa retraite en 1954, il était le leader de tous les temps de la LNH en passes décisives avec 408.

Maurice Richard, Elmer Lach et Toe Blake – Punch Line. (Archives THW)

Le saviez-vous? Lach a subi de nombreuses blessures tout au long de sa carrière, y compris un nez cassé sept fois et une mâchoire trois fois. Dans les années 1940, la compagnie d'assurance maladie lui a offert la somme énorme de 17 000 $ pour se retirer du hockey. Il a poliment refusé.

Guy Lapointe # 5 – 8 novembre 2014

Guy ‘Pointu’ Lapointe portait le dernier numéro canadien à la retraite. Il était membre de l'équipe de la dynastie des Canadiens des années 1970 qui a remporté six coupes Stanley. Il détient toujours le record des Canadiens de Montréal pour le plus de buts marqués en une saison pour un défenseur avec 28.

Le saviez-vous? Guy Lapointe était également connu pour son sens de l'humour. Il a une fois fait une blague au premier ministre Pierre Elliot Trudeau avec une poignée de main recouverte de vaseline.

Le Grand

Le numéro 99 de Wayne Gretzky a été officiellement retiré de la LNH lors du 50e match des étoiles en 2000. «Great One». a tous les records importants de sa carrière et est sans aucun doute le meilleur joueur qui ait jamais battu la LNH. Gretzky est le seul joueur à avoir cet honneur.

Wayne Gretzky discutant avec Lafleur (Photo de Frank Lennon / Toronto Star via Getty Images)

Le prochain

Toe Blake, Chris Chelios, Bill Durnan, Jacques Lemaire, Frank Mahovlich et George Vezina complètent les joueurs des 100 meilleures listes de lecture de la LNH dont les numéros n'ont pas été retirés par les Canadiens. Verrons-nous l'un de ces grands élever sur les chevrons ensuite, ou sera-ce la jeunesse de demain? Une chose est sûre … il reste encore beaucoup d'histoires à écrire.

Les chandails à la retraite des Canadiens après – l'histoire d'une franchise célèbre sont apparus pour la première fois dans The Hockey Writers.

A la Une

Golden State Warriors & # 39; $ 29,5 millions d'hommes ont fait l'effort de devenir une star cette saison

Les Golden State Warriors ont plus de joueurs cette année qui peuvent les aider à devenir une équipe de premier plan dans...

Les ouragans pourraient faire des jeux en plein air, mais il y a des obstacles

Alors que 2020 tire à sa fin, la nouvelle saison de la LNH semble encore incertaine, avec des rapports qu'elle pourrait commencer...

Les Ravens placent le quart Robert Griffin III dans la réserve des blessés

OWINGS MILLS, Md. - Le quart-arrière Robert Griffin III est placé sur la réserve blessée par les Ravens de Baltimore et laisse...

MVP de la Coupe Grey, meilleur Canadien Harris parmi les agents libres potentiels des bombardiers

TORONTO - En repoussant Andrew Harris, qui a joué dans les Blue Bombers de Winnipeg qui ont mis fin à leur sécheresse...

A lire aussi

Nouvelles et rumeurs des Canucks de Vancouver: Demko, Podkolzin et Hoglander

Dans ce numéro de Vancouver Canucks News and Rumors, je vais examiner les incroyables séries éliminatoires de trois matchs que le jeune...

Est-ce une erreur de garder Alexis Lafrenière hors du Mondial junior 2021?

Les Rangers auront la première place au classement général pour se préparer à leur premier camp d'entraînement dans la LNH...

«Je vais le faire»: Logan Paul accepte de combattre Evander Kane de Sharks

Un Logan Paul Vs. Evander Kane est-il au travail? Après que les ailes des Sharks de San Jose aient jeté le...

Oui, le record de points de Wayne Gretzky dans la LNH reste ridiculement hors de portée

Jetez un œil aux 10 meilleurs leaders de tous les temps de la LNH et aux 10 meilleurs leaders actifs...

Oilers News & Rumors: Taxi Squad, Kemp, PTOs, More

Dans une mise à jour sur les nouvelles et les rumeurs des Oilers d'Edmonton, GM Ken Holland brûle les lignes téléphoniques pour...

Wild a besoin d'un coup de pouce de la profondeur de l'ailier

La liste des Wild du Minnesota a été complètement mise à jour ces dernières saisons, à l'exception de quelques joueurs clés tels...

5 choses pour lesquelles les fans des Bruins peuvent être reconnaissants

En l'honneur du début de la saison des fêtes, jetons un coup d'œil à quelques-unes des raisons pour lesquelles les fans des...

Le balado Hockey News: Quand la LNH reviendra-t-elle?

Allons-nous avoir une saison dans la LNH? La bulle de la NWHL sera-t-elle un succès? Et les enfants? Tout cela...

Les meilleurs entraîneurs en chef sauvages de l'histoire

C'était peut-être trop demander à Bruce Boudreau de survivre à un changement de directeur général dans le Minnesota Wild. Il ne survivrait...

Rumeurs de la LNH: Bruins, Oilers, Wild, Penguins, Maple Leafs, Plus

Les Bruins de Boston, dans les rumeurs actuelles de la LNH, peuvent-ils déplacer un certain nombre de vétérans clés d'ici la date...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here