Buteurs des 50 buts des Sabres de Buffalo

Le jalon statistique de 50 buts marqués dans une saison dans la LNH a été un but insaisissable et formidable. Ceux qui ont atteint le plateau rejoignent un club d'élite. Et bien qu'il y ait de la magie dans le nombre 50, certains joueurs l'ont dépassé à des niveaux encore plus élevés. Ils ont franchi les barrières de 60, 70, 80 et même 90 buts.

Sabres qui ont marqué 50 buts ou plus en une saison. (Vince Richard / Les écrivains de hockey)

Il y a quatre Sabres de Buffalo qui ont atteint le club exclusif des 50 buts, l'un d'eux a même atteint le niveau incroyablement extraordinaire de 70 buts.

Rick Martin: deux fois membre du Sabres '50 Goals Club

Alors que Gilbert Perreault a marqué 512 buts, la plupart au sabre, il n'a jamais rejoint le club des 50. Cependant, l'une de ses copines l'a fait: Rick Martin. L'ailier gauche a joué avec Perreault chez les juniors et a été sélectionné par les Sabres au repêchage de 1971 – et est devenu la deuxième pièce de la célèbre ligne de connexion française.

"Rico" a marqué 52 buts l'année suivante: 1973-74 (44 d'entre eux avec une force égale et huit en avantage numérique) et 1974-75 (31 avec une force égale et 21 en avantage numérique). Il a abordé une troisième saison de 50 buts, marquant 49 buts en 1975-76.

Martin avait une photo aussi rapide que son sourire. (Photo par Melchior DiGiacomo / Getty Images)

À de nombreuses occasions, les obusiers d'un tir de Martin frappaient un gardien, entraient dans le filet et se déchiraient si vite que tout le monde le manquait, y compris l'arbitre.

Martin marque 52 buts en 1973-74

La saison 1973-74 a commencé fortement pour les Sabres; ils ont remporté six de leurs neuf premiers matches. Cependant, une série d'événements malheureux et tragiques ont submergé l'équipe et l'ont empêchée d'atteindre les séries éliminatoires. Gilbert Perreault s'est cassé un os et a raté deux mois, le gardien de but Roger Crozier a reçu un diagnostic de pancréatite, et en février, le favori des fans Tim Horton est décédé dans un accident de voiture sur Queen Elizabeth Way alors qu'il rentrait chez lui après un match. Malgré les essais de l'équipe, Martin a franchi la barre des 50 buts pour la première fois de sa carrière, menant les Sabres avec 52 buts et ajoutant 34 passes.

Martin marque 52 buts en 1974-75

La saison 1974-75 a été magique pour les Sabres de départ, qui n'ont joué que dans leur cinquième année depuis qu'ils ont rejoint la ligue. L'équipe a marqué 354 buts dont 131 de French Connection. Martin a connu sa meilleure année: 52 buts et 95 points en seulement 68 matchs.

Dans l'ensemble, le regretté, grand Rick Martin, 382 buts pour les Sabres, et l'a classé numéro 2 dans l'histoire de la franchise. Il a eu cinq saisons avec 44 buts ou plus au cours de sa carrière. Bien qu'au cours des dix premières années de sa carrière, Martin a marqué 60 buts de plus que tout autre Sabre au cours de cette course, y compris son centre, Perreault. Et il l'a fait en 50 matchs de moins. Il était imparable pour les adversaires.

L'étonnant 0,561 but de Martin par match est le 11e plus élevé de l'histoire de la LNH, encore mieux que tous ces Hall of Famers: Phil Esposito, Maurice Richard, Cam Neely, Marcel Dionne, Pat LaFontaine, Guy Lafleur, Howie Morenz, Mike Gartner et Teemu Selanne. Rico a été intronisé au Temple de la renommée des Sabres, mais n'a jamais eu l'honneur d'être nommé au Temple de la renommée de la LNH.

Connexes: The French Connection

Danny Gare: deux fois membre du club des 50 buts des Sabres

L'ailier droit Danny Gare a frappé deux fois la barre des 50 pour les Sabres. À l'âge de 21 ans, il a atteint la barre des 50 buts (41 à force constante, 8 en avantage numérique et en sténographie) en réussissant un tour du chapeau lors du dernier match de la saison 1975-1976. Il l'a fait en dépit de jouer sur ce qui était considéré comme une ligne de contrôle avec Don Luce et Craig Ramsey.

"Nous étions une ligne de contrôle, et nous avons toujours joué contre les lignes supérieures", a déclaré Gare. Luce et Ramsey ont tous deux été les premiers attaquants sur la glace pour chaque penalty des Sabres, et depuis qu'ils ont pris leur retraite en tant que joueurs dans le match, ils ont réussi à occuper des postes de hoccoaching et de leadership.

Gare était intrépide sur la glace. (Photo par Steve Babineau / NHLI via Getty Images)

Quatre ans plus tard, en 1979-80, Gare a rempli le filet 56 fois (39 avec une force égale et 17 en avantage numérique). Ses 11 vainqueurs de match ont mené l'équipe cette saison.

En tout, Gare a marqué 267 buts sous un maillot des Sabres de Buffalo et a été classée quatrième tout au long de l'histoire de la franchise. En 503 matchs de saison régulière, il a marqué 500 points, avec un pourcentage de tir impressionnant de 15%. C'était un joueur vif et fougueux avec une énorme popularité parmi les fans et ses coéquipiers, ce qui a été prouvé en étant capitaine à deux reprises.

Gare est né à Nelson, en Colombie-Britannique, et a été repêché lors de la 29e élection lors du repêchage de 1974 de la LNH. À seulement 5 pieds 9 et 175 livres, Gare livre pour livre était l'un des joueurs les plus durs de l'équipe. Il a récolté 129 minutes de pénalité lors de sa campagne de 50 buts et 90 minutes de pénalité lors de sa saison de 56 buts.

Le coéquipier de Gare, Larry Carriere, l'a surnommé "Tickets" parce qu'en tant que joueur, il a constamment donné plus que les deux billets attribués pour les matchs à domicile.

Alexander Mogilny: membre du club de huit joueurs de 70 buts de la LNH

À l'âge de 23 ans, Alexander Mogilny a marqué un record de franchise de 76 buts au cours de la saison 1992-93. Le Russe a également ajouté 51 passes pour 127 points. Sur ses 76 buts, 49 sont venus avec une force égale et 27 en avantage numérique. Cette année-là, 11 de ses buts étaient des gagnants.

«Il semblait qu'Alex et moi savions où nous étions, et Dave [Andreychuk] est entré et a dégagé la zone devant le filet et a ramassé beaucoup de rebonds», a déclaré Pat LaFontaine. "Il y avait un sixième sens avec les gars qui savaient où ils allaient être, et aucun de nous n'a même eu à voir … c'était un peu réactionnaire."

La vitesse et l'habileté de Mogilny ont fait de la magie une réalité. (Image fournie par iihf.com)

Mogilny a eu un tir fantastique, des mains de meneur de jeu et une excellente accélération. Sa vitesse a impressionné le centre. «Je voulais juste prendre la rondelle et voir et je savais qu'il décollait, a dit LaFontaine. "Et quand le moteur tournait, il ne lui a fallu que quatre pas avant qu'il soit déjà à plein régime."

"La façon dont il a marqué, c'était assez incroyable à regarder", a déclaré Bob Sweeney, coéquipier de Mogilny. "Il a obtenu une libération si rapide pour le poignet. Il allait d'arrière en arrière puis attrapait l'étagère du haut. Je pense que le gardien savait probablement où ça allait, mais c'était difficile de s'arrêter. Parfois, vous vous sentiez mal pour les gardiens de but.

L'aile droite avait la capacité de marquer, atteignant 473 buts en 990 matchs dans la LNH. En 1995-1996, il a marqué 55 buts pour les Canucks de Vancouver et a marqué 43 buts en santé pour les Devils du New Jersey lors de la saison 2000-01. Dans sa carrière, il avait un pourcentage de tir frappant de 21,1. Tous les cinq coups qu'il a pris sont rentrés dans le filet.

Mogilny rejoint le club des 70 buts de la LNH

Des huit joueurs qui ont atteint la barre des 70 en une seule saison, tous sauf Mogilny et Bernie Nicholls des Kings de Los Angeles ont été intronisés au Temple de la renommée du hockey. Nicholls a marqué 70 buts et 80 passes décisives au cours de la saison 1988-1989. Pour ne rien enlever à la performance, mais il avait l'avantage d'un très bon ami de ligne: Gretzky, qui avait 54 buts et 114 passes décisives cette année-là – une année ordinaire selon les critères de «The Great».

Pat LaFontaine: Membre du Sabres '50 Goals Club

LaFontaine, le capitaine des Sabres de 1993 à 1997, a atteint une fois la barre des 50 avec les Sabres. Il a marqué 53 marqueurs lors de la saison 1992-93; 31 sur une force uniforme, 20 sur le jeu de puissance et deux sténographiques. Il a affiché un sommet en carrière de 148 points cette année-là, terminant deuxième seulement derrière Mario Lemieux (160 points) pour la tête de la ligue. Étonnamment, Lemieux l'a fait en seulement 60 matchs, après avoir raté du temps en luttant contre le lymphome de Hodgkin.

Les 148 points de LaFontaine sont toujours le total le plus élevé de la LNH enregistré par un joueur né aux États-Unis en une seule saison. Le plus proche est le 131 de Brett Hull en 1990-91.

"C'est agréable de savoir que vous avez eu une de ces saisons où tout est allé exactement jusqu'à la saison régulière", a déclaré LaFontaine. "Mais j'aurais échangé tous ces points si cela signifiait une victoire contre les Canadiens de Montréal en [Stanley Cup] séries éliminatoires cette saison-là."

LaFontaine se souvient avec tendresse de son séjour à Buffalo. (Photo par Denis Brodeur / NHLI via Getty Images)

Le natif de St. Louis, Missouri a eu huit saisons consécutives avec plus de 30 buts, à partir de 1985-86, y compris une série de six saisons de 40 buts. Il a également marqué 54 pour les Islanders de New York en 1989-90. Au cours de ses 15 années de carrière, LaFontaine a allumé la lampe 468 fois et a récolté 1013 points en 865 matchs dans la LNH.

Ligne de la triple menace des Sabres: Andreychuk-LaFontaine-Mogilny

Le Hall of Famer a centré une ligne avec le rapide Mogilny et le Hall of Famer, Dave Andreychuk comme ses ailiers. «Cette saison a été très spéciale», a déclaré LaFontaine à NHL.com. "J'ai joué sur cette ligne dès le premier jour quand je suis arrivé à Buffalo et je savais que ce serait difficile de dupliquer cette année-là … d'avoir les gars comme amis de ligne."

La lignée Andreychuk-LaFontaine-Mogilny en 1992-93 était une lignée aussi dynamique que n'importe quelle autre dans l'histoire de la LNH. Si Andreychuk n'avait pas reçu les Maple Leafs de Toronto en février pour le gardien Grant Fuhr, la ligne aurait probablement réalisé quelque chose qui n'a jamais été fait dans la LNH: les trois joueurs sur une ligne ont marqué tous les 50 buts au cours de la même saison.

Andreychuck a ajouté 25 buts pour les Maple Leafs, portant le total de la saison à 54. Donc à la fin de cette année, avec les 76 de Mogilny et les 53 de LaFontaine, ces trois joueurs de ligne ont marqué un 183 buts stupéfiants. «Je suppose que vous pourriez dire que j'ai pu ressentir ce que cela aurait pu être de jouer pour les Oilers d'Edmonton dans les années 1980», a ajouté LaFontaine.

Connexes: Se souvenir d'un vieil ami: Buffalo's Memorial Auditorium

50, hier et aujourd'hui

50 premiers buteurs de la LNH

Richard a été le premier à atteindre 50 ans.

Maurice Richard, le tireur d'élite légendaire du Canada à Montréal, a été le premier joueur à marquer 50 buts en une saison. En 1944-45, à une époque où les buts n'étaient en aucun cas violents, "The Rocket" a atteint le cap des performances en seulement 50 matchs – le nombre exact d'équipes que les matchs de saison régulière jouaient à ce moment-là. Richard a terminé avec 50 buts et 23 passes. Étonnamment, l'ailier Hart Trophy n'a pas remporté cette saison – le crédit est allé à son coéquipier Elmer Lach, qui a marqué 26 buts et ajouté 54 passes pour 80 points.

La marque de 50 sur 50 de Richard a été égalée par le grand Mike Bossy des Islanders de New York, puis détruit par le phénomène des Oilers d'Edmonton Wayne Gretzky. «The Great One» n'a eu besoin que de 39 matchs en 1981-82 pour atteindre la cible en route pour marquer un record dans la LNH de 92 buts cette année-là. Gretzky a eu neuf saisons avec plus de 50 buts et a marqué plus des trois quarts de chaque match qu'il a disputé ces saisons. Le tireur d'élite des Islanders de New York Mike Bossy a éclipsé la marque des 50 buts en neuf années consécutives (et neuf de ses 10 saisons dans la LNH).

Buteurs de 50 buts depuis 2010

Dans les années 1980 et au début des années 1990, le club des 50 buts de la LNH a ajouté plus de membres chaque année. Le jeu a été joué dans un style plus ouvert que le jeu de nos jours. C'est plus rare maintenant. Depuis 2010, il n'y avait que Steven Stamkos (60 buts en 2011-12), Alex Ovechkin (53 buts en 2014-15, 51 buts en 2013-14 et 50 buts en 2015-16), Corey Perry (50 buts en 2010- 11) et Evgeni Malkin (50 buts en 2011-12) ont atteint le plateau des 50 buts.

Profitez d'une plus grande histoire du hockey et des articles «Best of» dans les archives THW

Les 50 buteurs après les Sabres de Buffalo sont apparus pour la première fois sur The Hockey Writers.

A la Une

Les Jets placent Tucker Poolman dans la réserve des blessés, se souvient Logan Stanley

Les Jets de Winnipeg ont placé le défenseur Tucker Poolman sur la réserve des blessés et ont rappelé Logan Stanley de la...

Michael Jordan pourrait enfin compenser une grosse erreur de son passé

Michael Jordan est presque parfait quand il parle du point de vue du basket-ball. Pendant son séjour à Hardwood, MJ a littéralement...

Marcus Spears d'ESPN est fatigué des partisans de Carson Wentz qui font des déclarations ridicules et le comparent à Aaron Rodgers

L'ancien défenseur de la NFL Marcus Spears est l'un des analystes les plus drôles et les plus passionnés d'ESPN. Par conséquent, il...

Classement des positions de Fantasy Baseball 2021: lanceurs et attrapeurs de départ

Des rouleaux d'entraînement printaniers et un plan MLB complet pour 162 matchs est l'attente d'une campagne unique raccourcie en cas de pandémie....

A lire aussi

Chute des Canadiens toujours favoris samedi par rapport à la LNH

Les Canadiens de Montréal chercheront à arracher une inquiétante séquence de quatre défaites en mettant fin à un road trip de quatre...

Où Sidney Crosby se classe-t-il parmi les tempêtes de la LNH de tous les temps?

Sidney Crosby a récemment participé à son 1000e match dans la LNH. Avec un incroyable cas de trophées de hockey...

Les douleurs croissantes des Islanders de New York ne sont pas préoccupantes

Il serait facile de regarder la saison 2020-21 des Islanders de New York jusqu'à présent et de penser qu'ils pourraient connaître un...

Check-in sur les anciens insulaires Greiss, Toews & Brassard

Les Islandais de New York ont ​​presque la même équipe que celle qui est allée à la finale de la Conférence Est...

Goalie Greats: Les joueurs actifs et de tous les temps remportent les leaders des 31 équipes de la LNH

Deux gardiens partagent le rare exploit de mener deux franchises de la LNH dans des victoires de tous les temps....

Maple Leafs Weekly: Matthews, Meltdown et Nylander

Les Maple Leafs de Toronto n'ont donné aux partisans rien de moins qu'une attaque de hockey pour commencer la semaine, mais la...

Leafs & # 39; Nylander a dû jouer complètement, à la fois pour lui-même et pour l'équipe

Avec des blessures qui s'accumulaient et un gardien de but rougeoyant se dressant sur le chemin, William Nylander s'est levé...

Les Canadiens Ducharme Bringer Winning Pedigree

Claude Julien a été relevé de ses fonctions exactement quatre ans et dix jours après avoir été embauché le jour de la...

Golden Knights Team Awards à Quarter Mark dans la saison 2020-21

Les Golden Knights de Vegas ont officiellement atteint les quarts de finale de la saison bizarre de la LNH 2020-21, jouant 14...

Le statut de Skinner reste incertain alors que les blessures des Sabres augmentent

BUFFALO, NY - Les Sabres de Buffalo entrent dans le week-end avec deux joueurs clés blessés et l'incertitude quant à savoir si...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here