7 pires cas de flammes jamais créés

Dans la Ligue nationale de hockey, faire des métiers est à la fois un art, une science et une tâche dans la gestion intelligente des actifs. Au fil des ans, les Flames de Calgary ont eu plusieurs directeurs généraux qui étaient assez bons dans l'affaire – en particulier le légendaire «Trader Cliff» Fletcher.

Mais en même temps, les Flames ont eu leur part de terribles métiers tout au long de leur histoire. Voici les sept pires échanges que les Flames aient jamais faits dans le but de maximiser la valeur de tout actif organisationnel.

Flames swap F Jarome Iginla pour Penguins pour F Kenny Agostino, F Ben Hanowski et un premier tour de 2013 (28 mars 2013)

Pendant quatre décennies à Calgary, les Flames ont changé de capitaine trois fois cette saison. Brad Marsh leur a décroché Mel Bridgman. Joe Nieuwendyk est allé chercher Jarome Iginla et Corey Millen. Ce fut de loin le pire retour qu'ils ont reçu pour le cœur et l'âme de leur équipe: quelques espoirs universitaires au milieu et un choix tardif au premier tour.

Jarome Iginla des Flames de Calgary présente le trophée Art Ross aux NHL Awards le 20 juin 2002 (Photo de Silvia Pecota / NHLI via Getty Images)

Certes, Iginla avait une clause de non-réinstallation dans son contrat, puis les mains du directeur général Jay Feasters étaient un peu liées. Mais le manque de retour a exacerbé les circonstances décevantes qui ont marqué la fin du temps d'Iglinla à Calgary.

Flammer échange D Jay Bouwmeester pour Blues contre G Reto Berra, D Mark Cundari et un 1er tour de 2013 (1er avril 2013)

Poursuivre la tendance «Feaster échange des actifs clés contre des centimes sur le dollar» est le deuxième mouvement décevant qu'il a fait avant la date limite de négociation de 2013. et un tour intermédiaire au premier tour. Considérant qu'il restait encore beaucoup de bande de roulement sur les pneus de Bouwmeester et que son contrat avait à la fois une durée et ne contenait aucune clause restrictive de mouvement, le retour a été extrêmement écrasant.

Flames échange D Robyn Regehr, F Ales Kotalik et un 2e tour en 2012 aux Sabres pour D Chris Butler et F Paul Byron (25 juin 2011)

D'une part, ce commerce a réussi à ouvrir un espace de plafond pour que les Flames signent à nouveau Alex Tanguay avant de devenir un agent libre illimité. Mais cela faisait partie d'une poupée russe de terribles transactions: Kotalik a été acquis dans un échange avec des Rangers pour décharger Olli Jokinen et est immédiatement devenu une ressource toxique en raison de sa vitesse décroissante et de son grand plafond. Les Flames ont donc dû préparer un deuxième round pour décharger Kotalik.

Sabres de Buffalo, Robyn Regehr (Photo: Andy Martin Jr)

Le résultat final fut que les Flames échangèrent Regehr, leur capitaine suppléant et meilleur défenseur d'arrêt (bien qu'il ait perdu un peu d'élan) et ne retrouvèrent vraiment que quelques profondeurs. À la suite de ce changement, les Flames ont dû se substituer au repêchage de 2012 pour récupérer le choix perdu de deuxième tour et ont entamé un cycle sans fin de critiques pour échanger contre le repêchage de Mark Jankowski.

Flames échange F Brandon Prust, F Matthew Lombardi et une manche 2010 de 2010 aux Coyotes pour F Olli Jokinen et une manche 2009 de 2009 (4 mars 2009)

Prust a la particularité d'être échangé deux fois par Flames au cours de la même période de 12 mois. Ce commerce était particulièrement déroutant, car les Flames pariaient fortement sur Jokinen pour les pousser au sommet – envoyant trois fonds organisationnels clés à la porte pour le récupérer. L'investissement n'a pas fonctionné, et Prust (racheté depuis) ​​a été emballé avec Jokinen et envoyé aux Rangers en février après. Ils ont participé au repêchage de la LNH en 2010 sans leur choix de première ronde et sans le joueur contre lequel ils l'ont échangé.

Flames échange D Dion Phaneuf, D Keith Aulie et F Fredrik Sjostrom aux Maple Leafs pour F Niklas Hagman, F Jamal Mayers, F Matt Stajan et D Ian White (31 janvier 2010)

Dans son dernier métier majeur en tant que directeur général, Darryl Sutter a envoyé un joueur à deux saisons de la bataille du trophée Norris, une solide perspective défensive et un spécialiste des pénalités à Toronto en échange de Matt Stajan et d'un tas de pièces de rechange. Après l'échange, beaucoup autour de la ligue ont exprimé leur surprise qu'une défense de haras de 24 ans ait été déplacée si soudainement – suggérant fortement que les Flames auraient pu obtenir plus pour Phaneuf s'ils avaient attendu la date limite de l'échange ou le repêchage de la LNH pour faire un mouvement.

Défenseur des Maple Leafs de Toronto, Dion Phaneuf – Image par: Andy Martin Jr.

Flames échange F Doug Gilmour, F Kent Manderville, D Ric Nattress, D Jamie Macoun et G Rick Wamsley aux Maple Leafs contre F Gary Leeman, F Alex Godynyuk, F Craig Berube, D Michel Petit et G Jeff Reese (2. Janvier 1992)

Sous la supervision du directeur général Doug Risebrough, les Flames ont fait un plongeon. Cela était dû en grande partie à des facteurs économiques propres au Canada, en particulier à la chute libre du dollar canadien, mais le premier geste majeur de Risebrough n'a pas fait grand-chose pour dissiper les craintes de ne pas être le mieux placé pour le poste. Il a envoyé quatre membres de l'équipe gagnante de la Coupe Stanley en 1989, ainsi que les meilleurs espoirs Kent Manderville, dans un mouvement où le club a reçu Gary Leeman et un tas d'actifs secondaires (ou tertiaires). La plus grosse affaire de l'histoire de la LNH à l'époque et le départ du populaire Gilmour semblaient marquer le début de la fin des jours de gloire de l'équipe.

Doug Gilmour des Flames on Ice de Calgary lors d'un match contre les Islanders de New York, en novembre 1990 (Photo de Bruce Bennett Studios / Getty Images)

Flames Trades F Marc Savard aux Thrashers pour F Ruslan Zainullin (15 novembre 2002)

Parfois, les entraîneurs et les joueurs ne sont pas d'accord, mais la querelle publique entre Marc Savard et l'entraîneur-chef des Flames, Greg Gilbert, semblait devenir de plus en plus amère avec le temps. Face à une situation difficile, le directeur général Craig Button Savard a tiré profit – en le transformant en Thrashers pour l'obscur perspective russe Ruslan Zainullin. Environ deux semaines plus tard, Button Gilbert a quand même tiré et s'est retrouvé sans le joueur vedette ni l'entraîneur vedette. Zainullin n'est jamais venu en Amérique du Nord et a atteint le sommet en tant que joueur avec 0,5 point par match dans la Superligue russe. Du point de vue de la gestion d'actifs, il est difficile d'imaginer une situation gérée pire.

Les pires échanges de flammes post 7 jamais apparus pour la première fois sur The Hockey Writers.

A la Une

Les Coyotes se tournent vers la population de Latinio pour la croissance

Dirigé par Xavier Gutierrez, le premier président espagnol de la LNH, Arizona, estime que c'est un marché inexploité pour les...

Deux matchs solides à faire pour Josh Allen dans Matchup vs. Chefs

var adServerUrl = ""; var $ el = $...

3 points à retenir de la série des Ducks contre le sauvage

La série des Anaheim Ducks contre le Minnesota Wild a vu l'équipe, principalement grâce à John Gibson, remporter sa première victoire de...

Aaron Rodgers envoie un message mystérieux sur son avenir dans la NFL

Les Packers de Green Bay sont de retour au même endroit qu'ils étaient il y a un an. Ils sont à un...

A lire aussi

Les Maple Leafs ont un trio de problèmes qui rampent dans la perte des sénateurs

Trois cas qui sont devenus un point culminant cet été pour les Maple Leafs de Toronto à corriger ont été...

Les Sabres semblent mettre fin à une sécheresse de neuf ans en séries éliminatoires en 2020-21

Les Sabres de Buffalo entament la saison 2020-21 sur une sécheresse de neuf ans en séries éliminatoires, une saison loin de rattacher...

Canadiens de Montréal: 3 plats à emporter de la semaine 1

Beaucoup étaient heureux de voir les Canadiens de Montréal soi-disant nouveaux et améliorés après que le directeur général Marc Bergevin eut fait...

Les Maple Leafs mettent Jason Spezza et Aaron Dell en congé

Les Maple Leafs de Toronto ont mis Jason Spezza et le gardien de but Aaron Dell en congé dimanche. Aaron Dell...

Ils l'ont porté une fois: les joueurs des Bruins et leurs numéros uniques

La cérémonie de retrait du numéro de chandail la plus mémorable de l'histoire de Boston Brown a eu lieu le 3 décembre...

Une nouvelle ère de hockey Devils commence

Ce soir, les Devils du New Jersey sont de retour sur la glace pour la première fois depuis plus de dix mois....

Les Maple Leafs prennent une décision difficile en renonçant à Spezza et Dell

Nous savions que les Maple Leafs de Toronto devaient être créatifs face à la situation salariale. Le directeur général Kyle Dubas a...

Sabres & # 39; Dylan Cozens surfant sur une vague d & # 39; élan

Des championnats du monde juniors au quart d & # 39; ouverture de Buffalo, Dylan Cozens a connu le mois...

Toronto Six Aperçu de la saison 2021

Que devez-vous savoir sur une équipe qui n'a pas encore joué son premier match en tant que franchise de la NWHL? Eh...

Nouvelles et rumeurs des Maple Leafs: Campbell, Andersen, Tavares et Robertson

Les partisans des Maple Leafs de Toronto ne peuvent pas être satisfaits de la défaite vendredi des Sénateurs d'Ottawa. La première défaite...

Related articles

Leave a reply

Please enter your comment!
Please enter your name here