5 fenêtres de transactions NBA efficaces passent avant la reprise de la saison

La fenêtre de transactions NBA pour le redémarrage est officiellement fermée, plusieurs équipes ajoutant des renforts avant la reprise de la ligue à Orlando plus tard ce mois-ci.

Ces signatures ne détruisent en aucune façon, mais peuvent faire une différence car les équipes semblent améliorer les semailles et viser les courses au titre. Avec autant d'incertitude sur le déroulement de la saison, l'ajout des bonnes pièces de profondeur peut être un facteur énorme quand tout est dit et fait.

Voici les cinq signatures les plus efficaces de la fenêtre de transaction.

Association libre

Si c'est un couple étrange de podcasting, c'est peut-être ça. Donnovan Bennett et JD Bunkis ne sont pas d'accord, mais vous convenez qu'il s'agit du meilleur podcast des Raptors de Toronto.

Écoutez et abonnez-vous gratuitement

| Bennett sur Twitter

| Bunkis sur Twitter

J.R. Smith, Los Angeles Lakers

Une fois les mèmes arrivés, Smith et LeBron James ont retrouvé les Lakers. Toutes blagues à part, cette signature prend tout son sens.

Quand Avery Bradley s'est retiré du début de saison, Los Angeles avait un trou pour combler la rotation. Entrez Smith, qui a remporté un championnat avec James au fil des ans avec les Cavaliers. Il est aussi lisse qu'un tireur au fur et à mesure qu'il arrive, et est capable de tirer et de marquer des points rapidement, les choix de tir sont sacrément mauvais.

Même avec son palmarès, on ne sait toujours pas quel type de joueur les Lakers recevront puisque Smith n'a pas égalé en 2019-2020 et n'est apparu qu'en 11 matchs la saison dernière. S'il est capable de se rapprocher de la marque de trois points en carrière de 37%, il ira très bien tant qu'il n'oubliera pas le score dans les dernières secondes d'un dernier match.

Tyler Johnson, Brooklyn Nets

Johnson a été l'un des bénéficiaires d'une saison sauvage de 2016 qui a poussé plus de joueurs à signer des contrats gonflés en raison des augmentations de salaire. Le Miami Heat a fini par compter plus de 50 millions de dollars sur quatre ans pour un match qui avait en moyenne moins de neuf points par match la saison précédente.

Le produit Fresno State a pris quelques mesures après la signature de l'accord, mais n'a jamais répondu aux attentes. Il a finalement été échangé à Phoenix, où il a été annulé après avoir obtenu une moyenne de 5,7 points par match sur des pourcentages de tir médiocres cette saison.

Maintenant, il est avec Nets, qui ne veut pas de Kyrie Irving, Kevin Durant, Wilson Chandler, DeAndre Jordan et probablement Spencer Dinwiddie à la reprise de la saison. Avec ce type de puissance de feu manquant dans la composition de l'équipe, le score doit venir de quelque part, et les Nets – qui ont initialement signé Johnson sur une feuille d'offre en 2016 avant que la chaleur ne l'égale – espèrent que Johnson pourra prendre une partie de la charge.

Tyler Zeller, San Antonio Spurs

Les Spurs couraient déjà un grave danger de voir leurs impressionnantes éliminatoires de 22 ans se fissurer avant que LaMarcus Aldridge ne soit perdu pour la saison par une blessure à l'épaule. Faire quatre matchs sur les Grizzlies de Memphis et aussi devoir sauter les Kings de Sacramento, les Pélicans de la Nouvelle-Orléans et les Portland Trail Blazers semble désormais une tâche impossible.

Mais vous ne pouvez jamais vraiment exclure une équipe d'entraîneurs de Gregg Popovich, quelles que soient les chances. Zeller, qui n'a pas joué cette saison, remplacera non seulement Aldridge dans la rotation, mais il est une option décente pour une équipe des Spurs qui est mince en première ligne. San Antonio peut être forcé d'aller petit plus souvent sans Aldridge disponible, mais Zeller leur donne un autre centre traditionnel derrière Jakob Poeltl si la situation et le match l'exigent.

Inscrivez-vous à la newsletter Raptors

Obtenez le meilleur de notre couverture Raptors et des exclusivités livrées directement dans votre boîte de réception!

Bulletin des Raptors

Merci de votre inscription!

* Je comprends que je peux retirer mon consentement à tout moment.

Joakim Noah, Clippers de Los Angeles

Après un intérêt mutuel entre le joueur et l'équipe jusqu'en septembre, Noah a signé un contrat de 10 jours avec les Clippers le 9 mars, mais n'a jamais eu la chance de faire ses débuts avec sa nouvelle équipe avant la fermeture de la ligue. Il devrait avoir cette chance maintenant et apporter une assurance précieuse devant Montrezl Harrell et Ivica Zubac.

Noah a connu une solide séquence de 42 rebonds avec les Grizzlies la saison dernière, avec une moyenne de 7,1 points, 5,7 rebonds et 2,1 passes en seulement 16 minutes par match. Il a blessé Achille dans un accident anormal en septembre et a raté la chance de signer avec une équipe pour commencer l'année. Maintenant qu'il s'est remis de cette blessure, il donne de la profondeur, de l'expérience et du leadership à l'un des meilleurs prétendants au titre de la ligue. Il ne jouera probablement pas un grand rôle si la rotation est parfaitement saine, mais il peut être un élément important si une blessure frappe ou si le bon match se présente.

Luguentz Dort, Oklahoma City Thunder

Seul joueur de cette liste à ne pas rejoindre une nouvelle équipe, Dort a été récompensé pour son excellent jeu jusqu'à la pause de la saison avec une prolongation de plusieurs années. Ses statistiques ne sautent pas de la page – 6,2 points, 41,4 FG%, 30,1 3P% – mais le Montréalais est un retour au tonnerre surprenant.

Dort a ouvert la saison avec l'Oklahoma City Blue de la G-League sur un contrat à double sens avant de faire ses débuts dans la NBA en décembre. Fin janvier, il faisait partie intégrante de la formation de départ du Thunder et a été impressionné par ses contributions, en particulier sur la défense. Les faits saillants de sa saison jusqu'à présent incluent une explosion de 23 points contre les Kings et ses efforts défensifs lors de son premier départ en carrière, aidant James Harden à conserver un tir de 9 sur 29 dans une victoire clé contre les Rockets de Houston.

Oklahoma City a une fiche de 16-5 lors des 21 matchs commencés par Dort, ce qui a propulsé l'équipe à la cinquième place de la Conférence Ouest.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *