Les Blue Jays se réunissent à Dunedin en attendant l'approbation du camp de Toronto

TORONTO – Les Blue Jays de Toronto ont changé de plan lundi alors que le gouvernement canadien attend en attendant l'approbation d'un camp d'entraînement au Rogers Centre, instruisant les joueurs pour se réunir à Dunedin, en Floride. , afin que le club puisse commencer son processus d'admission mandaté par la MLB.

Le changement de mot est intervenu quelques heures après que le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a déclaré que les responsables fédéraux, provinciaux et municipaux de la santé avaient essentiellement approuvé la proposition de quarantaine modifiée de l'équipe, mais qu'une "lettre de soutien du gouvernement fédéral" était toujours nécessaire.

Moins cette pièce, et avec la date du 1er juillet se rapprochant de plus en plus, les Blue Jays ont repoussé un vol affrété de Floride provisoirement prévu du mercredi au samedi, lançant manuellement les plans du processus d'admission requis dans les opérations de 2020.

Les ajustements positionnent les Blue Jays pour qu'ils soient prêts pour tout événement sans sacrifier un temps d'entraînement précieux suspendu dans les limbes, une préoccupation croissante pour les joueurs.

"Après avoir terminé l'admission et l'isolement, l'équipe montera à bord d'un vol charter vers Toronto pour commencer la formation sous une quarantaine modifiée, isolée du grand public, ou restera en Floride pour dispenser une formation", a déclaré le club dans un communiqué. . "Les Blue Jays espèrent participer à un camp d'entraînement et jouer à des matchs à domicile cette saison à Toronto et continueront de profiter de cette occasion."

Les raisons de ce retard ne sont pas immédiatement claires, bien que l'arrivée de joueurs qui ont été testés sur un seul avion charter soit probablement préférable au gouvernement plutôt qu'une arrivée fragmentaire de joueurs de plusieurs endroits aux États-Unis.

Le chaos n'a fait que stresser les joueurs et le personnel, dont certains avaient réservé des vols vers Toronto pour dimanche, lundi et mardi, tandis que d'autres étaient inquiets de se rendre en Floride, où les cas de COVID-19 continuent d'augmenter fortement.

Sur les lettres

Ben Nicholson-Smith est l'éditeur de baseball de Sportsnet. Arden Zwelling est un écrivain senior. Ensemble, ils vous offrent le podcast des Blue Jays le plus approfondi de la ligue, couvrant toutes les dernières nouvelles avec sens et analyse, ainsi que des entretiens avec d'autres initiés et membres de l'équipe.

Écoutez et abonnez-vous gratuitement

| Ben sur Twitter

| Arden sur Twitter

Soulignant les préparatifs du club pour les pistes parallèles, un camion a été chargé pendant la journée et inactif dans les installations de Dunedin du club, attendant le feu vert vers le nord, tandis que la nuit, les lumières récemment améliorées du TD Ballpark ont ​​été ajustées pour pour éclairer le champ optimal.

En vertu du manuel d'exploitation, les joueurs doivent d'abord arriver à un questionnaire de présélection des symptômes et de l'exposition, suivi d'un dépistage à l'admission 48 à 72 heures avant la date du 1er juillet.

Au cours de ce processus, les joueurs subissent des contrôles de température obligatoires avec un thermomètre sans contact, des tests de diagnostic / PCR et des tests de sérologie / anticorps.

Les joueurs devraient ensuite s'auto-isoler pendant 24 à 48 heures pendant que les résultats sont retournés, avec ceux qui testent négatifs autorisés à assister à l'entraînement de printemps et tous ceux qui testent positifs doivent rester isolés tout en étant traités selon le protocole MLB.

En théorie, cela permettrait également aux Blue Jays d'éliminer tous les transporteurs COVID-19 avant d'entrer au Canada et de continuer à satisfaire aux exigences de la quarantaine obligatoire de 14 jours pour les voyageurs arrivant dans le cadre d'une bulle prolongée. pour inclure le terrain du Rogers Centre et l'hôtel relié au dôme.

Ford, s'exprimant lors de son point de presse quotidien, a déclaré qu'il avait été en contact avec le président-directeur général de Blue Jay, Mark Shapiro, tout au long du week-end, ajoutant: "Je sais que tous les professionnels de la santé municipaux, provinciaux et fédéraux ont donné leur approbation. »

"Je sais qu'il y a quelques ajustements ici dans la province avec lesquels le Dr (David) Williams (l'administrateur en chef de la santé) veut s'entraîner", a-t-il poursuivi. "Mais nous devons attendre l'approbation du gouvernement fédéral du côté de la quarantaine."

Comme le coronavirus est largement sous contrôle au Canada, les responsables de la santé publique proclament une pléthore de prudence au milieu d'une réouverture par étapes pour éviter une résurgence comme celle vécue dans certaines parties des États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *